Quels Débouchés après un Bac S ?

Quels Débouchés après un Bac S ?

5 juillet 2011 | digiSchool Bac S | 0 avis

Quels Débouchés après un Bac S ?

A quels métiers peut-on prétendre avec un bac S ? Eh bien, théoriquement à tous, que ce soit dans les domaines scientifique, économique, littéraire ou technologique…

Après un bac S : les métiers de la gestion / finance / comptabilité /  ressources humaines

S’orienter vers un BTS ou un DUT, puis éventuellement vers une licence pro spécialisée. A la fac, on peut aussi emprunter les filières AES ou Economie jusqu’à un master (bac+5) ou opter pour un IAE (Instituts d’administration des entreprises). La filière MASS (mathématiques appliquées et sciences sociales) mène notamment à des projets dans l’ingénierie financière. Pour les ressources humaines, il est conseillé de passer par un master RH ou un MAE (master d’administration des entreprises). A noter que les IEP (Instituts d’études politiques), en 5 ans après le bac, sont l’une des voies royales vers ces métiers. Ainsi que les grandes écoles de commerce et de gestion.

La fonction commerciale / marketing après un Bac S

Comme la précédente, cette voie part du niveau bac+2 (BTS-DUT) à bac+5 (à la fac : master pro spécialisé, IAE…), mais aussi IEP et écoles de commerce. Les sortants de S ont accès à ces dernières soit dans la foulée du bac, soit au terme d’une classe prépa commerciale, option scientifique ou d’un bac+2 à 5 validé, en admissions parallèles (voir Ecoles de commerce après un bac S).

Après un bac S : les métiers du droit

Le droit mène à tout… ou presque ! Avec un bac +2, on peut devenir greffier, avec un bac+3, attaché de la fonction publique, avec un bac+4, avocat, notaire, mandataire de justice, magistrat ou huissier et avec un bac+5, commissaire de police.

La fonction publique après un Bac S

ès la licence, les sortants de la filière droit sont aussi les mieux placés pour réussir les concours de la fonction publique d’Etat ou territoriale. Mais un passage par la filière AES, par des études de sociologie ou d’histoire-géo, est également possible. Le nec plus ultra étant la fréquentation d’un IEP (à commencer par celui de Paris).

Après un bac S : l’enseignement

Les S enregistrent de bons taux de réussite dans les CAPES littéraires (lettres, histoire-géographie, philo…). Ils sont aussi, par définition, les mieux placés pour les CAPES de maths, et physique/chimie, mais également performants dans les concours de l’enseignement technique (CAPET). Cursus à bac+5 désormais impératif.

Travailler dans les langues après le Bac S

Disponible dans plusieurs langues étrangères, la filière LLCE (langues, littératures et civilisations étrangères) mène aux métiers de la traduction ou de l’interprétariat, ainsi qu’à l’enseignement. Les étudiants souhaitant travailler en entreprise opteront plutôt pour la filière LEA (langues étrangères appliquées) : postes dans le commerce international, le tourisme…

Après un bac S : édition / documentation / journalisme

Un bac+5 en lettres ou sciences humaines : histoire-géographie, socio, psycho, ou en sciences du langage (voire en langues) est préconisé et/ou le passage en IEP, filière communication. Cursus éventuellement peaufiné par une école spécialisée, le Celsa par exemple.

Après un bac S : les secteurs médical, social et paramédical

Les S ont un quasi-monopole sur les études médicales (médecine, dentaire, sage-femme, pharmacie). Ils sont aussi les mieux placés dans le secteur paramédical (infirmier, kiné, pédicure-podologue, psychomotricien…), dont un large nombre d’écoles recrute au sortir de PCEM 1. Ils détiennent un large accès au secteur social (assistant de service social, éducateur spécialisé…). Pour les métiers du social, on peut aussi passer par un BTS en économie sociale et familiale ou par un DUT carrières sociales. Et, bien entendu, aller jusqu’au master, après une licence en AES/Economie ou Sociologie notamment.

Les autres débouchés après un Bac S :

Bac S : les métiers tournés vers l’étude du vivant (biologie, géologie, environnement, énergies renouvelables, agro-alimentaire, animaux…).

Les titulaires du bac S passionnés de sciences du vivant ont face à eux un vaste éventail de débouchés dans les domaines de la géoscience, de l’hydrologie, de l’environnement, de la la bio informatique, des analyses chimiques et biologiques, de la biologie moléculaire et cellulaire…Ce, au terme d’un BTS ou DUT ; à la fac, d’une filière STU (sciences de la Terre et de l’Univers) ou SV (Sciences de la vie) ; d’une école spécialisée dans ces secteurs, accessible sur prépa Prépa BCPST (classe prépa Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre). Prépas qui les mèneront aussi aux métiers de vétérinaire ou de chercheur en biologie animale.

Bac S : débouchés dans les génies mécanique et civil, l’électronique et l’informatique (emplois dans les télécommunications, la robotique, les nouvelles technologies…)

Pour devenir ingénieurs, les S n’ont que l’embarras du choix. A la fac, les filières maths, physique, informatique, STPI (sciences et technologies pour l’ingénieur) ou encore SM (sciences des matériaux) concurrencent les BTS-DUT et licences pros spécialisés, eux-mêmes doublés par les quelques 250 écoles d’ingénieurs. Celles-ci sont accessibles sur concours soit directement après le bac, pour un cursus de 5 ans avec prépa intégrée, soit au terme d’une classe prépa scientifique (cursus de 3 ans). Voir Les concours des écoles d’ingénieurs après le bac.

Bac S : débouchés dans les études statistiques et économiques

Emprunter la filière MASS (Mathématiques appliquées et sciences sociales) ou MISASHS (Mathématiques, informatique et statistiques appliquées aux sciences humaines et sociales). Ou encore (voie royale pour la recherche), par l’ENS Cachan, accessible après une prépa économique ou une prépa littéraire option lettres et sciences sociales.

Bac S : débouchés dans le secteur du tourisme, des loisirs et de l’animation

BTS, puis éventuellement licence pro spécialisée en tourisme et loisirs. Les STAPS (Sciences et techniques de l’animation physique et sportive), initialement tournés vers l’enseignement, ouvrent de nombreux débouchés dans l’animation et l’encadrement sportifs. Penser aussi aux filières langues (LEA en tête).

Les avis sur cet article

olala un travail je ne sais pas m’orienter je dois y arriver je ne pense pas faire des efforts il me faudra

par - le 9 juin 2016

est ce que l’on peut faire medecine avec une spe spc

par - le 15 mars 2016

Je veux faire dans le busness et je veux que vous m’aidiez je vien d’obtenir mon bac s

par - le 12 septembre 2015

Svp aidez moi. Je suis titulaire d’un bac s et je sais pas trop comment m’orienter! Dans ma vie j’ai envie d’exercer un jobs qui me permettra d’etre libre ! Qui me permettra de voyager quand jaurais envie! Aidez moi

par - le 12 septembre 2015

merci

par - le 22 juin 2015

C’est faux ! Le bac S n’ouvre pas toutes les portes. C’est juste que ce bac a reçu dans les années 60-70 d’une réputation de bac élite (autrefois occupé par le bac l). Du coup les meilleurs élèves y vont. Donc, voilà pour les S réussissent partout. J’ai vu de bons élèves qui sont partis en l ou en ES par gout et qui font aujourd’hui médecine.

par - le 12 juin 2015
Donne ton avis !

Veuillez répondre à la question suivante :


Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?