La filière scientifique recrute ... mais n'attire pas - Bac s

La filière scientifique recrute ... mais n'attire pas - Bac s

12 juillet 2016 | digiSchool Bac S | 0 avis

La filière scientifique recrute ... mais n'attire pas - Bac s

Il y a beaucoup de candidats scientifiques au Bac, il y a beaucoup de réussite au Bac S, il y a beaucoup de bacheliers scientifiques qui poursuivent leurs études. Seul problème ? Ils changent de voie.

Bac-S.net s’est penché sur la question afin de savoir pourquoi les candidats qui ont obtenu un Bac S ne continuent pas en vue d’exercer un métier dans une filière scientifique.

Les sciences, niveau Bac seulement - Bac S

Nous l’avons dit, le taux de réussite au Bac scientifique est chaque année le plus élevé. Les candidats inscrits en Bac S sont également les plus nombreux. Mais les bacheliers de cette série générale du Baccalauréat ne souhaitent généralement pas continuer dans cette voie pour leurs études supérieures.

C’est donc un fait : malgré un taux d’emploi supérieur à la plupart des autres secteurs et des besoins de recrutement en constante progression, la filière scientifique n’attire plus les bacheliers.

En effet, les secteurs du numérique, des technologies et de l’environnement sont les plus prometteurs, offrant même des opportunités aux salaires qui résistent bien à la crise, et pourtant les élèves de Bac S n’envisagent pas de poursuivre leurs études dans ces domaines.

Comment expliquer ce rejet des sciences ? - Bac S

En cause, le manque d’informations sur l’orientation, qui serait à l’origine du paradoxe entre le nombre d’inscrits en série scientifique et le nombre de bacheliers qui poursuivent dans cette voie.

Ce rejet de la voie scientifique post baccalauréat viendrait du fait que les bacheliers voient les évolutions technologiques, numériques et environnementales comme une menace. De plus, ils auraient l’impression que le diplôme est difficile à obtenir.

Globalement, il est vrai que les élèves sortants de Bac S voient les études supérieures scientifiques comme exigeantes et complexes. La vision de l’abandon potentiel de leur petit train de vie les empêche de se projeter et de se dire que la filière scientifique pourrait leur servir plus tard.

En définitive, il faudrait donc davantage d’informations sur l’orientation dès le début du lycée, afin que les candidats au Bac S prennent conscience que la filière scientifique est porteuse et qu’il n’est pas si difficile d’y réussir qu’ils ne le pensent.

À voir aussi sur digiSchool Bac S :

Donne ton avis !

Veuillez répondre à la question suivante :


Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?