Hypnose et bien-être - TPE - Première S

Hypnose et bien-être - TPE - Première S

Découvrez le TPE de 1ère S, réalisé par des membres de la communauté digiSchool Bac S, dédié à l'hypnose.

Quel est le devenir de l'hypnose dans la société ? Dans ce TPE, vous en saurez un peu plus sur le fonctionnement du cerveau, puis vous aboserez l'hypnothérapie. Par la suite, vous vous intéresserez à la relation entre le corps et l'hypnose, avant de finir avec la place de l'hypnose dans la société.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce TPE de 1ère S sur l'hypnose.

Hypnose et bien-être - TPE - Première S

Le contenu du document



Le cerveau

Sa composition et son fonctionnement

Le cerveau est l'organe qui dirige l'ensemble du corps humain. Protégé à l'intérieur des os du crâne, il est le centre de commandement du système nerveux. Il a donc le contrôle de tous les organes de l'organisme, des fonctions motrices et cognitives et de la production hormonale. Le cerveau est constitué de six parties distinctes (voir ci-dessus) réparties en deux hémisphères (voir ci dessous).Ces deux hémisphères sont séparés par un axe central appelé corps calleux. Ce dernier possède des fibres d’association rendant possibles les liaisons entre les hémisphères. Chaque hémisphère possède un rôle bien précis, en effet, celui de gauche s'occupe de gérer le temps, le langage, le calcul, les savoir-faire ainsi que la pensée analytique, on le définit souvent comme étant le centre des aspects positifs. Celui de droite, quand à lui, s'occupe de gérer l'espace, l'intelligence globale et surtout chaque nouvelle information rencontrée par l'Homme passe par lui. Ces nouvelles informations peuvent être déstabilisantes, c'est donc pour cela que on le définit plutôt comme le centre des aspects négatifs.


Particularités du cerveau humain

Le cerveau est composé de très nombreuses cellules (plus de 86 milliards): les neurones. Chaque neurone est constitué d’un corps cellulaire, de prolongements appelés dendrites et d’axones. Ces derniers émettent des connexions avec d’autres neurones par l’intermédiaire de terminaisons, ayant l’aspect de petites vésicules. Ces terminaisons constituent les synapses. Les neurones communiquent entre eux par signaux électriques puis chimiques, appelés influx nerveux. Parmi les neurones, certains ont un rôle dans les mouvements, d'autres dans la perception des sensations, d'autres encore appartiennent au système nerveux végétatif, responsables des fonctions automatiques. Les axones prolongeant les neurones ont une taille considérable et peuvent mesurer jusqu’à 1 mètre dans le cerveau faisant ainsi des neurones les plus longues cellules du corps humain.


Chez l'être humain le cerveau représente en moyenne 2% du poid du corps, 80% du cerveau est en fait du cortex cérébral communément appelé “la matière grise”, chaque espèce a sa propre structure mais l’Homme possède le cerveau ayant le plus de matière grise, permettant ainsi globalement une meilleure réflexion.


Le cerveau des Hommes est est propre aux humains car sa taille est plus important que celui des autres animaux par rapport à la taille du corps. La forme diffère également, ce sont ces 2 critères qui justifient que le cerveau humain soit composé de plus de matière grise que les autres espèces.

Vous découvrirez dans quelques pages quelle est l'action de l'hypnose sur le cerveau humain.


Hypnothérapie

Histoire de l’hypnose

C’est avec Mesmer, médecin Viennois venu à Paris à la fin du 18ème siècle, que pour la première fois dans l’histoire de la médecine occidentale des médecins vont chercher à provoquer et à utiliser les états et des conduites autrefois interprétés comme surnaturels.

Mesmer parle d’un état de «crise magnétique», la crise est induite par l’administration d’un fluide par le magnétiseur. La crise est le moment thérapeutique, le moment où les blocages internes cèdent grâce à l’intervention magnétique.

Il s’intéresse à la magnétothérapie ( le soulagement de certains symptômes par imposition d'aimants sur le corps). Rapidement, il est convaincu que ce qui est à l’œuvre est d'une autre nature. Il postule une théorie (qui se révéla fausse par la suite) mais qui bouscule l'histoire de la médecine occidentale: Mesmer avance l'existence d'un fluide.


Le marquis de Puységur est un disciple de Mesmer, pour autant il ne suit pas les théories de ce dernier. Pour lui, elle ne présente pas un grand intérêt. Par contre, il s’intéressa à l'état induit qu'il décrivit comme quelque chose entre la veille et le sommeil : le somnambulisme. Mesmer pensait que le pouvoir guérisseur venait du magnétiseur pour Puységur, c'est le patient qui est l'acteur de sa guérison.


En 1882 en France le neurologue Jean Martin Charcot, réhabilite l’hypnose comme un sujet d’étude scientifique. Il créera des symptômes sur ses patients pour les effacer ensuite.


Enfin Sigmund Freud introduira l’hypnose a but thérapeutique, qui sera ensuite officialisé et perfectionné par Milton Erickson qui créera l’hypnose Ericksonienne.


Milton Erickson, psychiatre américain (1901-1980), va révolutionner la pratique de l'hypnose durant le XX° siècle. Il est atteint de graves maladies et ses grandes capacités de clinicien le font aujourd'hui apparaître comme une icône. L'hypnose la plus pratiquée aujourd'hui est l'hypnose ericksonienne.


Les principes de l’hypnose

Tout d’abord, qu’est ce que l’hypnose?

Leïla Lazaro nous la décrit comme telle : « L'hypnose est un état de veille modifié. On rentre en trans-hypnotique qui est une état naturel, le cerveau se déconnecte alors pour se ressourcer et se reposer ( le cerveau ne peut pas être actif 7j/7 et 24h/24, il a besoin de se déconnecter de temps en temps). C'est donc une capacité de dissocier le corps et l'esprit, pouvant donc éloigner la douleur ou toute pensée négative de l'esprit. »

Isabelle Bussy résume: « L'état hypnotique est une état modifié de la conscience, un état élargis de la conscience et du subconscient »

Jean Gaudin la définit comme « Un mode de fonctionnement psychologique dans lequel un sujet, grâce à l'intervention d'un hypnotiseur parvient à faire abstraction de la réalité environnante, toute en restant en relation avec l'hypnotiseur »

Il existe plusieurs types d’hypnose mais on peut on distinguer deux sortes :

- L’hypnose directive, l’hypnotiseur donne des ordres direct à la personne (« levez vous » ; « fermez la porte »). Cette hypnose est utilisée pour l’hypnose de spectacle, l’hypnotiseur prend plus ou moins contrôle des actions de la personne hypnotisée.

- L’hypnose suggestive, l’hypnotiseur donne des ordres indirects au patient à travers des suggestions ou des sous entendus( « Ne trouvez vous pas que la chaise et inconfortable ? » Au lieu de dire « levez vous » ; « Ne trouvez vous pas qu’il y a beaucoup de bruit venant de la pièce voisine ? » Au lieu de dire « fermez la porte »). L’hypnose thérapeutique qui est aussi appelée hypnose ericksonienne est une hypnose suggestive, le but n’est pas de contrôler le patient mais de l’aider, de le guider.


Les différents métiers

Pour vous, nous avons rencontrer différents corps de métiers concernant l’hypnothérapie.

Tout d’abord, nous avons rencontrer une hypnothérapeute à Anglet. Afin de pouvoir commencer sa séance, elle procède à un appel téléphonique afin d’obtenir des renseignements sur le patient. Elle doit donc savoir sur quel trouble elle doit travailler, et essaye également de le cerner. Elle posera des questions à la personne sur des choses utiles à l’hypnose. Dans un second temps , elle fixera un rendez-vous avec celle-ci.

Lors de la rencontre, elle l’aidera à s’évader à l’aide de phrases spécifiques qu’elle aura préparé suite à l’appel téléphonique. La séance durera environ 1h mais il faudra un nombres différents de séances suivants les patients et suivants les troubles à traiter. La personne hypnotisée s’évade dans un endroit dans lequel elle se sent bien. Il faut donc là aussi bien cerner le patient sur ce qu’il aime. Le risque est de l’aider à s’évader dans un endroit qui l’angoisse, ou face à ses peurs. Faire pleurer ou paniquer la personne en face n’est bien évidemment pas le but. Suite à l’efficacité des séances, elle avisera le nombres de séances qu”il lui faudra.

Isabelle Bussy est donc une hypnothérapeute à part entière elle utilise l’hypnothérapie pour résoudre les problèmes de ses patients, tout comme elle nous avons contacté deux autres hypnothérapeutes : Antoine Bioy et Camille Saint-Martin.


Ensuite, nous avons rencontrer la responsable du service de pédiatrie à l’hôpital de Bayonne. Elle a suivit des stages initiation à l’hypnose afin de le pratiquer dans son métier. D’autant plus que l’hypnose est de plus en plus utilisée dans la société et de plus en plus de médecin l’utilise. Cette pédiatre procède différemment. Elle va surtout aider les enfants à s’évader et à ne pas sentir la douleur. Par exemple, les enfants craignent les piqûres, ils sont angoissés. Elle les aidera donc à les faire s’évader afin de ne pas stresser et de ne pas sentir la douleur de la piqûre. Pour cela, elle lui parle et aide à l’amener dans un endroit où il est bien, elle l’aide à trouver un état qui lui est propre.


Cette évasion plaît aux patients car ils sont impressionnés de leur capacité personnelle à lutter contre la douleur. Elle plaît aussi aux parents qui sont plus rassurés. Le patient est maître de lui, il est juste ailleurs. Parfois, il se sent tellement bien dans l’endroit dans lequel il s’est plongé, qu’il a du mal à en sortir. Les enfants arrivent très vite à dissocier l’esprit et le corps. l’enfant entre 4 et 12 ans possède une grande capacité d’imagination ce qui facilite le travail du médecin. Cette pédiatre n’utilise donc pas l’hypnose pour aider à soigner les troubles des patients mais surtout pour accompagner les enfants malades dans leurs moments de craintes, comme les piqûres, les pansements douloureux etc...


Relations cerveau/hypnose

L’activité cérébrale sous hypnose

Les aires cérébrales activées durant l’hypnose :

Grâce à des technique d’imagerie comme par exemple l’IRM (...), les chercheurs ont pu étudier l’activité du cerveau sous l’hypnose. Les résultats de ces recherches, ont démontré qu’il n’y a pas d’activité neuronales spécifique à l’hypnose.

 Néanmoins, plusieurs régions du cerveau semble systématiquement activées durant l’hypnose.

- le cortex temporal ( fonctions cognitives, dont notamment l'audition, le langage, la mémoire)

- le cortex occipital, le cortex visuel (informations visuelles)

- le précuneus (perception de soi, la conscience )

- le cortex cingulaire antérieur ( variété de fonctions autonomes comme la régulation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, de fonctions cognitives, telles que l'anticipation de récompense, la prise de décision, l'empathie et l'émotion)


Réaction à la douleur sous l’hypnose

La douleur suggérée: Expérience réalisée à Derbyshire (2004)

  Les patients de cette expérience reçoivent soit:

- une douleur physique réelle (rouge)

- une douleur induite sous hypnose (bleu)

- on leur demande d’imaginer une douleur (vert)

La réaction sous hypnose est similaire à la réaction à la douleur physique: on remarque les stimulations de mêmes zones cérébrales dans les deux cas comme par exemple le cortex cingulaire antérieur.


La douleur est modifiée sous hypnose :

Étude en anesthésie

Sous l’hypnose il est donc possible d’agir sue la perception de la douleur.


L'hypnosédation

L'hypnosédation consiste à mettre le patient d’une opération chirurgicale dans un état de transe hypnotique et de lui administrer une anesthésie locale plutôt que de lui faire subir une anesthésie générale.

Lors d’une hypnosédation, le patient allant subir une opération chirurgicale, va en amont se faire hypnotiser par l’anesthésiste en charge afin d’amener ce patient dans un état d’hypnose, cette état de conscience est gardé pendant la durée de l’intervention. L'hypno-praticien va suggéré à son patient l’évocation d’un souvenir agréable. Durant l’opération, le patient est donc toujours conscient, mais il est toujours envahi d’un état de détente.


La perception d’une douleur

Lors de la perception d’une douleur, les terminaisons nerveuses détectent un message nociceptif (de douleur). Ces messages sont transmis par des neurones spéciaux: les nociepteurs. Ce message est de nature électrique déplacement d’ions dans ces neurones et devient un message chimique quand il passe à une autre.

Ce sont les neurotransmetteurs qui permettent aux messages nerveux de passer d’une synapse à une autre. Il en existe deux types:

- Les excitateurs : qui vont accélérer la propagation du message.

- Les inhibiteurs qui ralentissent la transmission.


Par exemple la noradrénaline :

 La noradrénaline est l’un de ces neurotransmetteurs, aussi appelé norépinephrine, elle fait aussi parties des neuromédiateurs : elle transmet des informations via les nerfs jusqu’à différentes parties de l’organisme lors de processus physiologiques comme par exemple la douleur. Ce neurotransmetteur favorise aussi, dans des cas particuliéscomme celui de l’exposition à la douleur, la vasoconstriction ( réduction de certains vaisseaux sanguins), l’augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque.


Les atouts de l'hypnosédation

Dans le cas d’une intervention chirurgicale sous hypnose, le but recherché est de limiter les substances chimiques utilisées par rapport à une intervention classique. Dans une de ces dernière, un mélange de trois médicaments est nécessaire afin d’obtenir un effet analgésique : le midazolam pour endormir le patient, le suxamenthonium pour ne pas que le patient bouge durant opération et enfin de la morphine comme anti- douleur. Ce mélange, en étant mal dosé, peut devenir très dangereux pour le patients.

L'hypnosédation présente alors plusieurs atouts par rapport à une opération lambda. En effet, après avoir subit une opération sous hypnose, le patient peut se nourrir et boire directement à la fin de son opération ce qui n’est pas le cas dans les autres opérations, de plus le patient ne ressent ni nausées, ni vomissement à l’issue de l’opération. Enfin, le service d’anesthésie et de réanimation chirurgicale du groupe hospitalier Paris Saint-Joseph a noté que les patient qui ont vécu une hypnosédation, en garde généralement un meilleur souvenir que ceux qui ont vécu une anesthésie générale, ils se disent moins fatigués et consomment moins de médicaments en post-opératoire. « L'hypnosédation laisse la conscience aux patients, ce qui, semble-t-il, leur permet de récupérer et de se rétablir plus rapidement. »


L’hypnose et la société

Votre ressenti

Afin de récolter des avis divers et variés nous avons réalisé un questionnaire de 10 questions sur l’hypnose. Nous avons ensuite demandé à nos proches et à nos connaissances d’y répondre. Nous avons récolté une centaine de réponses, voici l’avis des personnes ayant répondu a notre questionnaire :

Téléchargez le document pour voir les résultats de l’étude


Conclusion du questionnaire

A l’issue de ce questionnaire nous voyons très clairement qu’une grande majorité (9 personnes sur 10) des personnes interrogées croient a l’hypnose.

Malgré ce chiffre, nous voyons ensuite que 2 personnes sur 3 pensent que tout le monde ne peut pas être hypnotisé, ce qui est faux car du moment que la personne est consentante à la pratique de l’hypnose, il n’y aura pas de problèmes pour qu’elle se fasse hypnotiser.

Nous voyons ensuite que 3 personnes sur 5 pensent qu’il y a un danger possible lié à la pratique de l’hypnose, ce qui est également faux car hormis le fait de se faire hypnotiser par une personne incompétente ( ce qui est très peu probable de nos jours) il n’y a absolument aucun danger à la pratique de l’hypnose.

Nous voyons un peu plus loin que 1 personne sur 3 s’est déjà fait hypnotisée, sur ces personnes ayant déjà vécu une expérience d’hypnose, on peut dire qu’environ 50 % ont été hypnotisée dans le cadre d’un spectacle ou dans un but de divertissement et que 50 % ont été hypnotisée dans le cadre d’une thérapie.

Nous avons ensuite réalisé une question liée au futur de l’hypnose et à son intégration dans la société, nous avons demandé pour quelle thérapie les gens seraient ils prêt à utiliser l’hypnose :

- 65 % des gens seraient prêt à avoir recours à l’hypnothérapie pour réduire leur peur de quelque chose. - 62 % des gens seraient prêt à avoir recours à l’hypnothérapie pour réduire leur stress.

- 38 % des gens seraient prêt à avoir recours à l’hypnothérapie pour arrêter de fumer.

- 36 % des gens seraient prêt à avoir recours à l’hypnothérapie pour perdre du poids.

- 20 % des gens seraient prêt à avoir recours à l’hypnothérapie comme moyen d’anesthésie afin de se faire enlever une tumeur.

- 9 % des gens seraient prêt à avoir recours à l’hypnothérapie comme moyen d’anesthésie afin de se faire enlever les dents de sagesse.

Nous voyons bien que la majorité des gens se laisseraient tenter par l’hypnose pour résoudre un problème de peur ou de stress mais reste sceptique au sujet de l’hypnothérapie pour d’autres thérapies.

Enfin, afin de savoir si les personnes sceptiques au sujet de l’hypnose étaient sceptiques par manque de connaissances nous avons demandé si après avoir lu des éléments prouvant que l’hypnose est reconnue scientifiquement et qu’il n’y a aucun danger à sa pratique, seraient-elles prêtent à réalisé une séance d’hypnose ou à avoir recours à l’hypnothérapie. Le résultat est sans appel : 8 personnes sur 10 seraient prête à avoir recours à l’hypnose.

Suite à cette dernière questions nous pouvons donc conclure que les personnes interrogées pensaient donc faussement au sujet des dangers de l’hypnose et de la capacité de chacun à être hypnotisé seulement par manque d’informations. Si l’hypnose était donc plus connue et son aspect scientifique moins négligé par tous, elle serait certainement plus appréciée par les personnes et celles ci seraient moins sceptiques envers cette pratique. Nous allons maintenant vous parler du futur de l’hypnose et de son développement possible qui la rendrait donc plus populaire.


En conclusion

L'hypnose est de plus en plus utilisée dans le milieu médical. Comme nous pouvons le voir dans les pages précédentes, l'hypnose ne sert pas seulement à accompagner le patient pour essayer de régler ses troubles, ses phobies, ses addictions, elle peut également servir comme alternative pour une opération chirurgicale comme nous l’avons vu.


L'hypnose comporte beaucoup d'avantages par rapport à la prise de médicaments, notamment suite à une intervention chirurgicale (ou hypnosédation). Comme nous l'avait expliqué I.Bussy ainsi que L.Lazaro, avoir recours à l'hypnose permet de réduire les saignements, de cicatriser plus rapidement, de réduire la douleur et surtout aide au bien être du patient afin de réduire ses craintes ou apréhensions. Nous pourrons donc dans l'avenir, minimiser la prise de médicaments dont on à besoin aujourd'hui pour ce genre d'interventions de type arrachage de dents de sagesse ou même ablation de tumeur, mais également plus : tous les professionnels rencontrés sont unanimes sur le fait que l'hypnose et son utilisation médicale n'en est qu'au début de ses progrès, on attend encore de grands progres et de nouvelles inovations dans quelques années. Pour cela, bien que cet aspect de la recherche soit tres peu connu, beaucoup de spécialistes travaillent afin de démontrer l'aspect scientifique de l'hypnose mais également pour faire de nouvelles découvertes sur les bienfaits de l'hypnose et l'interet général qu'elle peut apporter a la société, Antoine Bioy est une de ces personnes impliquées dans le dévellopement de l'hypnose.


L'hypnose est une source de bien-être. Elle permet de réduire le stress, de se détendre, de réduire l'angoisse, les troubles du sommeil ou encore des problèmes plus profonds comme l'alcoolisme ou la dépendance au tabac. L'hypnose est donc bénéfique car elle permet d'aider les patients à résoudre leurs problèmes et permet également de se sentir mieux de manière générale.

Certaines personnes sont sceptiques par rapport à cette pratique car pour eux, l'hypnose n'est pas reconnue scientifiquement et ce n'est finalement qu'une pratique expérimentale rélisée par des charlatants. Ils ont même peur de ne pas retrouver leur état normal, que l'hypnothérapeute contrôle mal leur corps , qu'ils leur fassent faire des choses contre leur grès. Or, l'hypnose est bel est bien reconnue, les gens n'ont juste pas conscience que c'est une pratique sérieuse et scientifique car ils en ont souvent une image extraordianire due à l'hypnose de spectacle. Le côté magique de l'hypnose pèse donc sur l'hypnose thérapeutique. Elle est malheureusement plus attrayante pour les médias car plus spectaculaires, par exmple sur une des chaînes les plus regardées : TF1 ,on retrouve l'émission 'Stars sous hypnose' dirigée par Messmer qui donne aux gens une conception de l'hypnose simplement spectaculaire et beaucoup de ces personnes ignorent complètement que derrière cet aspect de l'hypnose se cache une réelle hypnose thérapeutique. Plus les gens connaitront l'hypnose médicale et lui ferront confiance, plus elle prendra de l'ampleur dans la société, et donc plus elle pourra être utile pour la société.Nous voyons l'hypnose comme un réel atout du futur pour le milieu médical, sur un plan de satisfaction des patients mais également financier car elle pourrait réduire les médicaments pris à chaque maux ou encore une alternative aux personnes ne pouvant ingérer certains médicaments.

De plus en plus de thérapeutes l'utilisent et l'hypnose thérapeutique commence petit à petit a se dévelloper au sein des hopitaux, des services urgentistes, pédiatriques etc.

Nous pouvons voir dans les pages précédentes, que plus de 80% de personnes se disent prêtes à avoir recours à l'hypnose après être sures que l'hypnose soit reconnue scientifiquement et qu'il n'y ait aucun danger dans cette thérapie. Il ne reste donc qu'a faire connaître l'hypnose médicale et ses réels atouts et vertues afin de permettre à la socité de dispose de cet outil génial qu'elle représente.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?