Une boucle de régulation nerveuse - SVT - Seconde

Une boucle de régulation nerveuse - SVT - Seconde

Consultez gratuitement ci-dessous ce cours de SVT niveau Seconde, rédigé par notre professeur, sur le chapitre intitulé "Une boucle de régulation nerveuse".

Vous étudierez entre autre la régulation de la pression artérielle, vous verrez comment se fait cette régulation, et par quels moyens le coeur est régulé par le centre intégrateur. Enfin, vous vous intéresserez à la régulation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque par boucle réflexe.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours de SVT de Seconde, "Une boucle de régulation nerveuse".

Une boucle de régulation nerveuse - SVT - Seconde

Le contenu du document


LA PRESSION ARTERIELLE : UNE VALEUR MESURABLE

On appelle pression artérielle, la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. Cette pression est celle du sang à la sortie du cœur. Elle varie entre un maximum (Pression systolique = 12 cm Hg, lorsque le sang est pulsé par le cœur) et un minimum (Pression diastolique = 8cm Hg lorsque le sang revient au cœur).


LA PRESSION ARTERIELLE : UNE VARIABLE REGULEE

La pression artérielle varie, selon l’activité, le sexe, la position, l’état de santé. Cependant, la pression artérielle est toujours maintenue autour d’une certaine valeur de consigne : c’est une grandeur stable et régulée.

Si elle dépasse de manière chronique le niveau « normal », on parle alors d’hypertension.

Le rythme cardiaque d’un sujet dont le cœur a été greffé n’augmente pas après un effort physique contrairement à celui d’un sujet témoin. Cela montre que le cœur du greffé n’est plus soumis à aucune régulation, tandis que le cœur du sujet témoin (qui n’a subi aucune greffe) est soumis à une régulation de son rythme cardiaque selon l’activité effectuée. 


PROBLEME 1 : COMMENT SE FAIT CETTE REGULATION ?

Sachant que lors d’une greffe, seules les connexions sanguines sont rétablies et non pas les connexions nerveuses, on en déduit que la régulation du cœur se fait par l’intermédiaire de connexions nerveuses qui n’existe plus chez le sujet greffé.

Voir schéma ci-dessous : Innervation du cœur

Schema innervation du coeur - Cours SVT Seconde

Une expérience pour comprendre : Voir document ci- dessous

Expérience 1 : L’augmentation de la pression artérielle dans le sinus carotidien (créée par injection du liquide après ligatures), s’accompagne d’une augmentation de l’activité de nerf de Hering qui le dessert. Cette augmentation se traduit par un ralentissement de la fréquence cardiaque suivie d’une baisse de la pression artérielle.


Expérience 2 : En revanche une diminution de la pression artérielle dans le sinus carotidien (créée par pincement des carotides avant le sinus carotidien), s’accompagne d’une baisse de l’activité de nerf de Hering qui le dessert. Cette baisse est suivie d’une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.


Donc les barorécepteurs localisés au niveau du sinus carotidien sont 

Les récepteurs sensibles à la pression ou barorécepteurs. Ils envoient des messages en direction du bulbe rachidien. Ce bulbe est le centre cardio-régulateur qui va commander au niveau du cœur une baisse ou une augmentation du rythme cardiaque permettant de rétablir la valeur de la pression.


PROBLEME 2 : PAR QUELS MOYENS LE CENTRE INTEGRATEUR REGULE-T-IL LE CŒUR ?

Une modélisation pour comprendre

A partir des données obtenues du logiciel Reg nerv

Données enregistrées : 

Donc : le centre intégrateur régule la force du cœur par l’intermédiaire du nerf parasympathique qui est le nerf modérateur du rythme cardiaque, ou bien par l’intermédiaire du nerf sympathique qui est le nerf accélérateur du rythme et donc de la fréquence cardiaque.


REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE ET DE LA FREQUENCE CARDIAQUE PAR BOUCLE REFLEXE

La régulation nerveuse de la fréquence cardiaque (et donc de la pression artérielle) fait intervenir plusieurs éléments. 

Les barorécepteurs qui sont des capteurs présents au niveau des sinus carotidiens et de la crosse aortique et qui détectent une hausse ou une baisse de la pression artérielle. Ils transmettent ensuite le message nerveux au centre nerveux, le centre bulbaire par l’intermédiaire des nerfs sensitifs (les nerfs de Hering et de Cyon). Le cerveau envoie en retour un message nerveux aux nerfs moteurs : nerfs sympathiques ou au nerf parasympathique pour réguler la pression artérielle qui revient à sa valeur de consigne.

Voir Schéma – Bilan

Bilan de la boucle de régulation de la pression artérielle en cas d'hypotension

Schéma Bilan de la boucle de régulation de la pression artérielle en cas d'hypertension

Schéma Bilan de la boucle de régulation de la pression artérielle en cas d’hypotension et d’hypertension

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?