Les mécanismes de l'immunité - Partie 2 SVT (Bac S)

Les mécanismes de l'immunité - Partie 2 SVT (Bac S)

Ce document est la deuxième partie du cours résumé sur Les Mécanismes de l'immunité en SVT au Bac S (cliquez sur le lien pour accéder à la première partie de la fiche de révision). En utilisant ce type de fiche avant le Baccalauréat, vous allez pouvoir mémoriser facilement l'ensemble du cours rapidement et ainsi vous sentir prêts pour l'épreuve de SVT. Retrouvez ci-dessous les parties principales de cette fiche de révision sur les mécanismes de l'immunité en Terminale S

Les mécanismes de l'immunité - Partie 2 SVT (Bac S)

Le contenu du document

 

I. Plusieurs populations de lymphocytes T (LT)

 

Les LT possèdent tous sur leur membrane des récepteurs T. Ces récepteurs sont des protéines spécialisées dans la reconnaissance d'antigènes fixés en surface des cellules.
Deux populations de LT sont définies par deux marqueurs membranaires différents :

• Les LT8 possèdent les marqueurs CD8.

• Les LT4 possèdent les marqueurs CD4.

 

II. Les LT8

 

Ils peuvent donner naissance à des cellules tueuses, capables de détruire spécifiquement toute cellule « anormale » : les lymphocytes cytotoxiques.

 

2.1 Reconnaissance des cellules à détruire

 

Les récepteurs T des LT assurent la reconnaissance des antigènes présents en surface des cellules anormales (cellules infectées par des virus, cellules cancéreuses...). Chaque LT ne possède qu'un seul type de récepteur T et ne reconnait donc spécifiquement qu'un seul type d'antigène, à condition toutefois que celui-ci soit présenté sur la membrane des cellules cibles.

 

Par exemple, une cellule infectée par un virus présentera à sa surface (sur la membrane) des protéines virales qui seront reconnues comme antigènes par un type de LT cytotoxique (LTc) qui possède un récepteur spécifique de cet antigène.

 

2.2 Destruction de la cellule reconnue

 

La destruction des cellules anormales se fait selon un schéma général en deux grandes étapes (sans compter la reconnaissance proprement dite) :

 

Libération de substances par le LTc : le contact entre le LTc et la cellule cible déclenche cette libération. Les substances libérées, par divers mécanismes, entrainent irrémédiablement la mort de la cellule cible en quelques heures. Le mécanisme le plus important est l'apoptose. C'est une autodestruction de la cellule programmée génétiquement. Ce phénomène se déclenche notamment sous l'influence de signaux émis par l'environnement de la cellule. Ce mécanisme n'est pas spécifique à l'attaque des LTc.

 

La phagocytose : elle a ici pour but la simple élimination des débris cellulaire.

 

2.3 Production des LTc

 

Comme pour les LB, l'organisme contient des millions de clones différents de LT8, chacun constitué de quelques milliers de cellules toutes capables de reconnaitre le même antigène présent sur la membrane des cellules de l'organisme.

 

La rencontre entre un LT8 et une cellule de l'organisme présentant l'antigène dont il est spécifique déclenche l'activation de ce LT8. Il s'agit, comme pour les LB, d'une sélection clonale, qui sera suivie par la prolifération clonale (qui est ici, comme pour les LB, sous contrôle des LT4, c'est-à-dire la multiplication rapide des cellules du clone sélectionné. Ceci conduit à la présence de très nombreux LTc spécifiques de l'antigène dans l'organisme.

 

III. Les LT4

 

Ils possèdent eux aussi des récepteurs T. Ils participent donc à la surveillance des membranes des cellules de l'organisme. Et comme les LB et les LT8, il en existe de nombreux clones dont les représentants circulent par quelques milliers dans l'organisme.

 

Les mécanismes de sélection et de prolifération clonale sont les mêmes que pour les autres types de lymphocytes. Les LT4 activés vont alors se différencier :

 

En LT4 mémoire : cellules de très longue durée de vie qui matérialisent le souvenir de l'antigène dans l'organisme.

• Ou en LT4 sécréteurs de messages chimiques, ou interleukines. Ces cellules ont un rôle important :

o Après contact avec un antigène, elles stimulent la production des LB et des LT spécifiques de cet antigène.

o Elles induisent la différenciation des LB activés en plasmocytes et la différenciation des LT8 en LTc.

 

On réalise l'importance de ces mécanismes en observant les effets du SIDA, dont les cibles principales sont les LT4 : le système immunitaire est paralysé, et de nombreuses maladies opportunistes apparaissent.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?