Le phénotype immunitaire

Le phénotype immunitaire

Dans l'ancien programme de SVT en terminale Scientifique, il y avait une séquence complète consacrée au Coprs humain et la santé et un chapitre appelé le phénotype immunitaire. Cela ne fait plus partie du programme en tant que tel mais cette...

Le phénotype immunitaire

Quiz de SVT :

Qu'est ce que la méiose ?

  • A.Une duplication de l'ADN
  • B.Une division des chromosomes
  • C.Un processus se déroulant durant l'élaboration des gamètes
  • D.Une naissance de cellules identiques à la cellule mère lors de la multiplication asexuée
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de SVT

Le contenu du document

Dans l'ancien programme de SVT en terminale Scientifique, il y avait une séquence complète consacrée au Coprs humain et la santé et un chapitre appelé le phénotype immunitaire. Cela ne fait plus partie du programme en tant que tel mais cette fiche peut tout de même vous permettre d'approfondir vos connaissances.

I - L'immunité

1 - Quelques analyses intéressantes

On remarque que suite à une attaque virale ou bactérienne, la personne atteinte guérit naturellement en quelques jours. Par la suite, après ce premier contact avec l'antigène, l'individu possèdera une immunité acquise qui le protègera désormais contre ce virus ou cette bactérie, ou qui mettra les bonnes défenses immédiatement en place. Le système immunitaire garde donc en mémoire les attaques éprouvées par l'organisme. On peut observer ce comportement notamment avec la pose de greffe. En effet, la première greffe sera rejetée par le receveur car elle sera considérée comme un corps étranger. Une seconde greffe sera rejetée encore plus rapidement : le système immunitaire aura mémorisé la première greffe et sera plus agressif la seconde fois.

2 - Quel est le but de la mémoire immunitaire ?

Les lymphocytes T et les lymphocytes B se transforment en cellules effectrices à durée de vie limitée après être entrés en contact avec l'antigène. Cependant certains lymphocytes deviendront des « lymphocytes mémoires » et continueront à agir et évoluer dans l'organisme. Lorsque l'antigène mis en mémoire attaquera de nouveau l'organisme, les lymphocytes mémoires auront une réponse dite « réponse secondaire », plus rapide et plus brutale que lors de la première confrontation avec l'antigène. Les défenses immunitaires adaptatives se mettent donc en place très rapidement.

II - La vaccination

1 - Comment agit la vaccination ?

La vaccination consiste à mettre en contact un antigène (virus ou bactérie) avec le système immunitaire. Le virus est présenté sous une forme immunogène et sous une forme inoffensive. La forme immunogène représente un virus qui doit être suffisamment bien identifié afin de mettre en place une bonne réaction immunitaire. La forme inoffensive correspond à des virus atténués.
En général, lors de la première vaccination, la réponse immunitaire est lente et peu conséquente. C'est pour cela que l'organisme nécessite plusieurs rappels de vaccins afin de consolider cette réponse « primaire ». Les rappels provoquent une réaction plus importante et plus rapide et permettent ainsi à l'organisme d'être protégé efficacement sur le long terme.

2 - Les adjuvants

Les adjuvants sont des substances contenues généralement dans les vaccins. Ils déclenchent une réaction inflammatoire qui stimulent les phagocytes et favorise la multiplication des lymphocytes. Cela permet de mettre la réponse immunitaire adaptative en place, et ce, de manière très intense.

III - Les modifications du phénotype immunitaire

1 - Le répertoire immunitaire (voir chapitre sur l'immunité adaptative)

Différents mécanismes génétiques complexes permettent la multiplication des lymphocytes B et T. Ces lymphocytes B et T constituent une grande diversité de lymphocytes puisque chacun possède une immunoglobuline membranaire propre à un antigène. Cette diversité de lymphocytes définit le phénotype immunitaire de chaque individu.
Les cellules dangereuses sont détruites immédiatement car elle identifie comme un danger des molécules normalement présentes dans l'organisme.
Seules les molécules capables d'identifier et d'enrayer la prolifération d'un antigène persistent dans l'organisme.
Cet ensemble représente le répertoire immunitaire.

2 - Le phénotype immunitaire varie en fonction du milieu

Le phénotype immunitaire représentant la population lymphocytaire capable de lutter contre les antigènes, celui-ci évoluera forcément au cours de la vie. En effet, de nouveaux lymphocytes mémoires apparaissent à chaque nouvel antigène rencontré. Le phénotype immunitaire n'est donc pas quelque chose de figé.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?