La formation des Alpes

La formation des Alpes

Ce document est un résumé gratuit de SVT sur la formation des Alpes : de l'ouverture de l'océan alpin au début de la collision continentale. Cette fiche bilan vous permettra de réviser les grandes notions de ce phénomène. N'hésitez pas à partager ce document avec vos camarades.

La formation des Alpes

Quiz de SVT :

Qu'est ce que la méiose ?

  • A.Une duplication de l'ADN
  • B.Une division des chromosomes
  • C.Un processus se déroulant durant l'élaboration des gamètes
  • D.Une naissance de cellules identiques à la cellule mère lors de la multiplication asexuée
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de SVT

Le contenu du document

Les Alpes, chaine de montagne la plus élevée d'Europe, sont la conséquence d'une collision continentale. La subduction dont ce site fut le siège il y a plusieurs millions d'années, a vu un océan s'ouvrir, se réduire, puis se fermer progressivement au fur et à mesure de la disparition de la lithosphère océanique, jusqu'à la collision entre les deux continents qui bordaient cet océan. Les formations rocheuses et les minéraux observables en tout lieu de l'arc alpin, ainsi que leur répartition, sont autant d'indices des événements qui ont conduits à la formation de la chaine de montagne.

 

Définitions

 

  • Mer épicontinentale : Mer dont le plancher est constitué de croute continentale, comme La Manche.
  • Evaporites : roches sédimentaires se formant par précipitation de sel suite à l'évaporation de l'eau de mer dans un milieu peu profond.
  • Faille normale : accident tectonique donnant un plan incliné de part et d'autre duquel deux compartiments rocheux s'écartent, le bloc inferieur s'abaissant par rapport au bloc supérieur. Marne : roche sédimentaire formée à part égale de particules de calcaire et d'argiles.
  • Roches détritiques : type de roche sédimentaire provenant de l'érosion de roches et de sols préexistants.
  • Obduction : chevauchement d'une croute continentale par une croute océanique, entrainant la formation d'ophiolites.

 

I/ Les traces de l'océan alpin.


Naissance de l'océan alpin : traces de l'extension continentale.

Les roches sédimentaires alpines les plus anciennes sont datées de la fon de l'ère primaire au début de l'aire secondaire (Permo-Trias). Ce sont des roches détritiques, présentant parfois des rides fossiles d'anciennes plages, et d'évaporites. Elles indiquent qu'au début de son histoire, le domaine des Alpes était un continent aplani par l'érosion et couvert d'une mer épicontinentale peu profonde.
La partie occidentale de l'arc alpin est parcourue par un ensemble de failles normales d'orientation nord/est-sud/ouest. Ces failles séparent des blocs de toutes tailles, plus ou moins incliné les uns par rapport aux autres. Elles ont fonctionné au jurassique (-190 Ma).
Ces événements tectoniques révèlent que toute la zone alpine était alors soumise à une distension très importante dans le sens NO-SE. La croute continentale, en s'étirant, s'est alors amincie peu à peu, donnant naissance à un domaine océanique.

 

Trace d'une marge océanique passive : expansion de l'océan.

Sédimentation caractéristique de l'ouverture océanique.
Dans la région alpine, ont retrouve des couches de sédiments marins du jurassique très irrégulières :
Couches de marnes à ammonites dont l'épaisseur peut atteindre plusieurs centaines de mètres.
Couches riches en matériaux détritiques dont l'épaisseur n'est plus que de quelques dizaines de mètres.
Ces variations de sédimentation sont consécutives à la fracturation de la croute continentale soumis à une distension : les blocs continentaux séparés par les failles normales s'enfoncent progressivement. Des bassins profonds peuvent se former. Au niveau de ces bassins, la profondeur en eaux peut être importante, et des sédiments de haute mer s'y déposent. A l'inverse, au niveau des crêtes formées, se forment des hauts fonds, voire des îles, d'où la sédimentation est beaucoup moins importante, voire absente.
Ces sédiments du jurassique inferieur sont des sédiments syn-rift, c'est-à-dire contemporains du rifting (déchirure continentale) à l'origine de l'océan alpin.
Sédimentation postérieure à la déchirure continentale.
D'autres couches de sédiments, dans toute la zone externe des alpes, datent du jurassique supérieur, et même du crétacé. Ces strates ne sont pas déformées par des failles normales. Elles sont donc postérieures au rifting et se sont déposées alors que l'océan alpin était en pleine expansion. Ils sont les témoins du fonctionnement de cette région comme marge océanique passive.

 

Les ophiolites, vestiges du plancher océanique alpin.

Les ophiolites sont le nom donné à des formations rocheuses dont l'aspect rappelle une peau de serpent. Ces formations se retrouvent dans la zone interne de l'arc alpin. Elles sont constituées par la succession de trois types de roches :
Les basaltes à l'aspect en coussin caractéristique
Les gabbros, roches grenues présentant de gros cristaux de pyroxènes et de plagioclases
Les péridotites très sombres aves des reflets verts
Ces roches sont les constituantes d'une croute océanique. Il est inhabituel de les retrouver au sein d'une croute continentale. Ils sont donc la marque de l'ancien plancher océanique alpin.
L'étude minéralogique précise de ces roches permet d'indiquer qu'elles n'ont pas été soumises au métamorphisme caractéristique de l'enfoncement de la lithosphère océanique dans l'asthénosphère (subduction) : le métamorphisme haute pression, basse température. Les gabbros par exemple sont à l'état de méta gabbros hydratés (schistes verts). La présence dans les alpes de ces
roches à plusieurs milliers de mètres d'altitude s'explique par leur « charriage » sur le continent lors de la collision continentale, par un phénomène appelé obduction.

 

II/ Fermeture de l'ocean alpin.


La subduction de la croute oceanique.

On retrouve dans certains massifs des alpes des morceaux eparses de croute oceanique metamorphisee. Ces formations marquent la fermeture de l'ocean alpin entre -70 et -50 Ma. Elles se sont formees en profondeur a cette periode, puis ramenees a la surface par le jeu des mouvements tectoniques et de l'erosion.
Massif du Queyras : des meta basaltes ou meta gabbros caracterises par leur reflet bleu du a une amphibole bleue, la glaucophane. On les appelle schistes bleus. Ce mineral qu¡¦est la glaucophane se forme par une reaction entre les mineraux des schistes verts, reaction caracteristique des conditions de haute pression et basse temperature que l'on retrouve dans les zones de subduction.
Mont Viso : roches de meme composition chimique, mais encore plus transformee : les eclogites. Des grenats y apparaissent, ainsi qu'un pyroxene vert : la jadeite. Cette association de mineraux est caracteristique du metamorphisme subi par le plongement tres en profondeur d'une plaque dans une zone de subduction.
La repartition geographique de ces roches metamorphisees revele une zonation tres nette du metamorphisme. L'intensite du metamorphisme est croissante d'ouest en est, signifiant que les roches ont subis des temperatures et des pressions croissantes. Ceci nous revele l'orientation de la subduction : la plaque alpine occidentale a plonge sous la plaque adriatique, orientale.

 

La subduction d'une partie de la croute continentale.

Dans les massifs cristallins italiens, zone la plus internes de l'arc alpin, on trouve des minéraux de la croute continentale très particuliers, caractéristiques d'une formation à très haute pression. Il s'agit par exemple de la coésite, qui est une forme de quartz, ainsi que de petits diamants.
Ceci suggère qu'une partie de la courte continentale a sombré dans les profondeurs à la suite de la lithosphère océanique. Cette zone marque la suture entre les deux plaques continentales qui se sont affrontées après la fermeture de l'océan alpin. C'est d'ailleurs à ce niveau que l'on retrouve les ophiolites et les éclogites. Toutes ces roches formées à très haute pression signent la collision continentale. Elles ont été datées à -40 Ma.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?