La Contraception

La Contraception

La Contraception
L'apparition de la contraception a permis de largement diminuer le nombre d'enfants par femme dans tous les pays du monde.

1 - Plusieurs types de contraception

Il existe plusieurs manières de réguler les...
La Contraception

Quiz de SVT :

Qu'est ce que la méiose ?

  • A.Une duplication de l'ADN
  • B.Une division des chromosomes
  • C.Un processus se déroulant durant l'élaboration des gamètes
  • D.Une naissance de cellules identiques à la cellule mère lors de la multiplication asexuée
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de SVT

Le contenu du document

<div class="import_html"> <font color="#008bbc" class="import_html"><font face="Trebuchet MS, sans-serif" class="import_html"><font size="7" class="import_html"><b class="import_html">La Contraception</b></font></font></font> </div> <div class="import_html"> L'apparition de la contraception a permis de largement diminuer le nombre d'enfants par femme dans tous les pays du monde. </div> <h2 class="import_html">1 - Plusieurs types de contraception</h2> <div class="import_html"> Il existe plusieurs mani&egrave;res de r&eacute;guler les naissances&nbsp;: </div> <ul class="import_html"> <li class="import_html"> <div class="import_html"> <b class="import_html">L'abstinence p&eacute;riodique</b>&nbsp;: m&eacute;thode la plus naturelle mais peu efficace. </div> </li> <li class="import_html"> <div class="import_html"> <b class="import_html">Le pr&eacute;servatif</b>&nbsp;: m&eacute;thode efficace, permettant en plus la protection contre certaines infections sexuellement transmissibles (IST). </div> </li> <li class="import_html"> <div class="import_html"> <b class="import_html">Le st&eacute;rilet</b>&nbsp;: Dispositif pos&eacute; dans la cavit&eacute; ut&eacute;rine s'opposant &agrave; la nidation. Il doit &ecirc;tre appliqu&eacute; par un m&eacute;decin et n'est possible que pour les femmes ayant d&eacute;j&agrave; procr&eacute;&eacute; au moins une fois. </div> </li> <li class="import_html"> <div class="import_html"> <b class="import_html">La contraception hormonale</b>&nbsp;: m&eacute;thode la plus utilis&eacute;e en France. </div> </li> </ul> <div class="import_html"> Nous n'aborderons en d&eacute;tail que cette derni&egrave;re m&eacute;thode. </div> <h2 class="import_html">2 - Contraception hormonale</h2> <h3 class="import_html">1 - Diff&eacute;rents types de pilules</h3> <div class="import_html"> Toutes les pilules contraceptives sont des hormones de synth&egrave;se d&eacute;rivant de l'&#156;stradiol et de la progest&eacute;rone. Elles sont destin&eacute;es aux femmes. Il est &agrave; noter que des &eacute;tudes sont en cours pour mettre au point des pilules contraceptives masculines, mais de nombreux obstacles restent &agrave; contourner. </div> <div class="import_html"> Les pilules f&eacute;minines sont constitu&eacute;es de <b class="import_html">progestatifs seuls</b>, mais surtout d'un <b class="import_html">m&eacute;lange &#156;strog&egrave;nes/progestatifs</b>. Pour les pilules les plus utilis&eacute;es et les plus efficaces ( <b class="import_html">pilules</b> d' <b class="import_html">oestroprogestatifs</b>), la posologie correspond &agrave; une prise par jour pendant les 21 premiers jours du cycle, puis un arr&ecirc;t de 7 jours. Les <b class="import_html">pilules progestatives</b> sont distribu&eacute;es par plaquette de 28 comprim&eacute;s. Elles sont moins efficaces (un retard de 3 heures nuit &agrave; leur efficacit&eacute;) mais sont moins dos&eacute;es que les pilules oestroprogestatives et pr&eacute;sentent donc moins d'effets ind&eacute;sirables (on les appelle micropilules). Elles sont le plus souvent d&eacute;livr&eacute;es sur ordonnance m&eacute;dicale mais peuvent aussi &ecirc;tre distribu&eacute;es aux mineures sans autorisation parentale dans les centres de planning familial. </div> <div class="import_html"> La pilule contraceptive offre une efficacit&eacute; proche de 100%. Les &eacute;checs sont essentiellement dus &agrave; un manque d'observance du traitement (oubli de prise). Cette grande efficacit&eacute; est li&eacute;e &agrave; une action &agrave; trois niveaux&nbsp;: Inhibition de l'ovulation, destruction p&eacute;riodique de l'endom&egrave;tre ut&eacute;rin (r&egrave;gles) et inhibition de l'ascension des spermatozo&iuml;des par maintien de la structure de la glaire cervicale. </div> <h3 class="import_html">2 - M&eacute;canisme d'action</h3> <div class="import_html"> Les hormones de synth&egrave;ses, en mimant l'action de leurs analogues naturelles, imposent un r&eacute;trocontr&ocirc;le n&eacute;gatif sur le syst&egrave;me hypothalamo-hypophysaire. Les gonadostimulines (LH et FSH) sont alors faiblement s&eacute;cr&eacute;t&eacute;es et la croissance des follicules est stopp&eacute;e. Sans croissance folliculaire, la maturation de l'ovocyte n'a pas lieu. L'ovulation est &eacute;galement inhib&eacute;e, par absence du pic de LH. Le corps jaune ne se forme donc jamais, et ne peut donc pas produire les hormones sexuelles, dont le taux reste donc bas en permanence. </div> <div class="import_html"> Le cycle ut&eacute;rin n'est par contre pas modifi&eacute;. Bien que les hormones de synth&egrave;se emp&ecirc;chent la production des &#156;strog&egrave;nes, responsable en temps normal de la prolif&eacute;ration de l'endom&egrave;tre ut&eacute;rin, elles sont pr&eacute;sentes dans le sang et ont &eacute;galement une action directe sur l'endom&egrave;tre. Ce dernier subira une croissance normale. L'arr&ecirc;t de 7 jours dans la prise du m&eacute;dicament mime la chute du taux hormonal sanguin d&eacute;clencheur des menstruations. </div> <div class="import_html"> L'action contraceptive s'exerce aussi au niveau de la glaire cervicale qui emp&ecirc;che les spermatozo&iuml;des de franchir le col de l'ut&eacute;rus. </div> <h2 class="import_html">3 - Contraception d'urgence</h2> <div class="import_html"> La contraception d'urgence (pilule du lendemain) est aussi une m&eacute;thode hormonale permettant d'&eacute;viter une grossesse. Mais celle-ci ne se prend que ponctuellement, en cas de rapport non prot&eacute;g&eacute;. Son efficacit&eacute; est d'autant plus grande qu'elle est prise dans un laps de temps court apr&egrave;s le rapport sexuel. Elle doit &ecirc;tre prise au plus tard 5 jours apr&egrave;s. </div> <div class="import_html"> Elle est constitu&eacute;e d'un progestatif qui perturbe l'ovulation et agit sur la muqueuse ut&eacute;rine et la glaire cervicale et finalement emp&ecirc;che la nidation. </div> <div class="import_html"> En France, elle peut &ecirc;tre d&eacute;livr&eacute;e gratuitement aux mineures dans les pharmacies ou par les infirmi&egrave;res des &eacute;tablissements scolaires. </div> <h2 class="import_html">4 - Interruption volontaire de grossesse (IVG)</h2> <h3 class="import_html">1 - L&eacute;gislation</h3> <div class="import_html"> Cette pratique est autoris&eacute;e en France depuis 1975 et ne peut &ecirc;tre pratiqu&eacute;e l&eacute;galement que dans les 12 semaines apr&egrave;s le d&eacute;but de la grossesse. Il existe des exceptions pour lesquelles elle est possible tout au long de la grossesse&nbsp;: par exemple lorsque le f&#156;tus pr&eacute;sente une maladie particuli&egrave;rement grave ou met en danger la sant&eacute; de la m&egrave;re. </div> <div class="import_html"> Les mineures ne sont pas tenues de pr&eacute;senter un accord parental (m&ecirc;me si cela est pr&eacute;f&eacute;rable) mais doivent &ecirc;tre accompagn&eacute;es dans leur d&eacute;marche par une personne majeure de leur choix. </div> <h3 class="import_html">2 - M&eacute;canismes</h3> <div class="import_html"> Classiquement, l'IVG se fait par aspiration m&eacute;canique de l'embryon. Mais il existe aujourd'hui une alternative chimique&nbsp;: La mol&eacute;cule <b class="import_html">RU-486, ou mif&eacute;pristone. </b>Cette mol&eacute;cule pr&eacute;sente une analogie structurale avec la progest&eacute;rone. Elle se fixe ainsi sur les r&eacute;cepteurs de la progest&eacute;rone des cellules ut&eacute;rines mais n'a pas les effets de l'hormone&nbsp;: c'est une <b class="import_html">anti hormone, </b>inhibitrice des r&eacute;cepteurs. Elle s'oppose donc &agrave; l'action de la progest&eacute;rone et l'ut&eacute;rus per&ccedil;oit le signal d'absence d'hormone d&eacute;clencheur des r&egrave;gles. L'endom&egrave;tre ut&eacute;rin se d&eacute;grade donc comme &agrave; la fin de chaque cycle et stoppe la grossesse. On administre en m&ecirc;me temps une autre mol&eacute;cule, de la famille des <b class="import_html">prostaglandines</b>, qui provoque une contraction de l'ut&eacute;rus et aide &agrave; l'expulsion de l'embryon. </div>
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?