La collision continentale

La collision continentale

Ce document est un résumé gratuit de SVT sur la collision continentale. Cette fiche bilan vous permettra de réviser les grandes notions de ce phénomène. N'hésitez pas à partager ce document avec vos camarades.

La collision continentale

Le contenu du document

 

La collision continentale dans les Alpes est ma dernière étape de la formation de cette chaine de montagne. Elle fait suite à l'ouverture, l'expansion, puis la fermeture par subduction d'un océan dont les traces géologiques se retrouvent partout dans le massif montagneux. C'est cet ultime phénomène qui est responsable de la formation des reliefs.

 

I/ Les conséquences en surface de la collision.


Après la disparition de l'océan alpin, la convergence des plaques s'est maintenue. Une partie de la croute continentale a bien commencé à disparaitre dans le manteau, mais comme les deux plaques ont la même densité, le phénomène de subduction s'est bloqué, provoquant la collision des deux lithosphères continentales. La compression tectonique s'est donc poursuivie, donnant lieu à des contraintes différentes que lors de la subduction :
• Dans les zones profondes et chaudes : les roches se sont déformées de manière souple et se sont plissées (on parle de comportement plastique).

• Dans les zones plus superficielles et donc plus froides : les roches sont moins souples et ont un comportement plus cassant. Elles se sont donc fracturées, donnant lieu à des failles inverses (le compartiment inferieur de la faille est chevauché par le compartiment supérieur, ces failles se traduisent donc par un raccourcissement global de la croute ; voire fiche sur les mécanismes de la subduction).

Au cours du temps, ce phénomène s'est accentué, les contraintes liées au mouvement des plaques ne faiblissant pas. On retrouve ainsi dans de nombreuses régions des contacts anormaux entre couches sédimentaires. Les roches plus anciennes peuvent ainsi recouvrir des terrains plus jeunes, et leur contact est marqué par des roches très déformées. Ces contacts anormaux s'interprètent par des mouvements de très grande ampleur amenant des roches très éloignées à venir se superposer. Sous l'effet de la convergence, les roches se fracturent et glissent sur des couches plus plastiques. Elles peuvent ainsi se déplacer sur plusieurs kilomètres et venir recouvrir d'autres séries sédimentaires. Ces formations géologiques à grands mouvements sont qualifiées de nappes de charriage. Dans le cas des Alpes, des couches plastiques de gypse datées du trias ont souvent constitué ce plan de glissement facilitateur des mouvements imposés par les contraintes tectoniques.

 

II/ Les conséquences en profondeur de la collision.


En provocant des explosions ou des vibrations mécaniques en surface ou des vibrations mécaniques en surface, les géologues, par l'étude de la propagation des ondes qui s'en suivent, peuvent avoir accès à la structure profonde de la chaine alpine. Ces études montrent que la profondeur du moho (limite entre la croute terrestre et le manteau supérieur de la Terre) peut atteindre 50km (contre 30 km dans une zone de bassin sédimentaire). Ceci correspond donc à une augmentation de l'épaisseur de la croute continentale, qui est donc qualifiée en cet endroit de racine crustale.
De plus, l'étude de la propagation des ondes sismiques montre que les déformations présentent en surface se retrouvent en profondeur. D'immenses nappes de roches s'empilent ainsi les unes sur les autres, formant un prisme de collision et provoquant cette augmentation d'épaisseur de la croute. Cette épaisseur augmentant, la croute s'enfonce dans le manteau sous-jacent.
Sous l'effet des énormes contraintes liées à la convergence des plaques, en surface comme en profondeur, la réponse de la lithosphère est la même : elle s'épaissit et se raccourcit sous l'effet des plis, des failles inverses et autres nappes de charriage. Elle absorbe ainsi ces contraintes par la création des reliefs. C'est l'orogénèse (du grec oros=montagne).

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?