Corrigé de SVT Bac S Pondichéry 2018

Corrigé de SVT Bac S Pondichéry 2018

Retrouvez sur digiSchool le corrigé de SVT du Bac S Pondichéry 2018.

Également disponible dès la fin de l'épreuve, le sujet de l'épreuve de SVT Pondichéry 2018.

Accédez également aux sujets et corrigés des autres filières du Bac Pondichéry 2018 sur digischool.fr.

Corrigé de SVT Bac S Pondichéry 2018

Le contenu du document

 

 

PARTIE 1 : Génétique et évolution

Introduction :

Chaque être vivant à un nombre précis de chromosomes qui se transmettent de génération en génération. L’Homme par exemple possède 2n = 23 paires de chromosomes, soit 46 chromosomes par cellule. Cependant lors du cycle de vie de chaque individu, on retrouve une phase où les cellules sont sous forme haploïde (cellule à n chromosome) et une autre où elles sont sous forme diploïde (cellule à 2n chromosome). La phase haploïde fait suite à la méiose, qui est l’étape permettant de produire des gamètes haploïdes (à 23 chromosomes) et la phase diploïde fait suite à la fécondation qui correspond à la rencontre de 2 gamètes (cellule-œuf à 46 chromosomes). Ces étapes permettent d’obtenir une diversification génétique des êtres vivants. Au cours de la méiose, des accidents sont possibles, comment ces accidents peuvent conduire à une duplication d’un gène et être responsable de la diversité génétique des gamètes ? Pour répondre à cela nous allons présenter les étapes d’une méiose sans accident (brassage interchromosomique), puis nous présenterons un cas avec une duplication d’un gène (brassage intrachromosomique).

I. LE BRASSAGE INTERCHROMOSOMIQUE

La méiose consiste à passer d’une cellule diploïde à 4 cellules haploïdes. Prenons l’exemple d’une cellule à 2n = 2 chromosomes, à la fin de la méiose on aura 4 cellules à 1 chromosome. La méiose se fait en 2 divisions (réductionnelle puis équationnelle) qui contiennent chacune 4 phases : prophase, métaphase, anaphase et télophase. Le brassage interchromosomique se déroule durant l’anaphase 1 de méiose, les chromosomes des parents vont se séparer de façon aléatoire.

Cela permet de former des gamètes différents car cette séparation va se faire pour chaque paire de chromosome. Reprenons l’exemple d’une cellule à 2n = 2 chromosomes où chaque chromosome porte des gènes liés, c’est-à-dire un gène A et un gène B.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?