Sujet du bac S de spécialité Physique Chimie 2015 Métropole

Sujet du bac S de spécialité Physique Chimie 2015 Métropole

Les élèves de terminale scientifique de métropole ayant choisi l'épreuve de spécialité en physique chimie viennent de travailler sur leur sujet. Cette épreuve de physique-chimie est à découvrir gratuitement sur digiSchool bac S

Téléchargez gratuitement le sujet du bac 2015 de spé physique-chimie de métropole.

Sujet du bac S de spécialité Physique Chimie 2015 Métropole

Le contenu du document

EXERCICE III - UN ASPECT DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE (5 points)

page8image2064 page8image2224 page8image2384

Le but de cet exercice est d’évaluer l’évolution du niveau des océans en lien avec l’augmentation de la température de l’atmosphère terrestre.

Vue d’artiste de New-York sous les eaux

Fonte des glaces aux pôles et niveau des océans

Au cours des deux derniers millions d’années, le niveau de la mer a varié de façon périodique au gré des alternances de périodes glaciaires et interglaciaires. Stabilisé depuis les derniers milliers d’années, le niveau moyen n’a varié que de 0,1 à 0,2 mm au maximum par an.
Au cours du XXème siècle, une augmentation de ce niveau est clairement observée. Cette montée du niveau moyen est attribuée au réchauffement climatique qui touche la planète à travers deux processus principaux : la dilatation de l'eau de mer, suite au réchauffement des eaux océaniques, et la fonte des glaces terrestres. La banquise, qui est de l’eau de mer gelée, flotte sur la mer. Si elle fondait, l'eau de fonte produite occuperait exactement le même volume d’eau de mer que la partie immergée de la glace occupait.

Contrairement à la fonte de la banquise, la fonte des calottes polaires et des glaciers qui sont composés d’eau douce, contribue à la montée du niveau de la mer. Sur le continent antarctique, ce sont 30 millions de km3 de glace qui sont stockés. La fonte totale de l'Antarctique équivaudrait à une hausse du niveau de la mer de l’ordre de 60 mètres auxquels il faudrait ajouter la fonte du Groenland, de l’ordre de 7 mètres de plus, l'incertitude étant de plusieurs mètres.

D'après http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dospoles/alternative13.html

Prévisions pour 2100

D’ici 2100, dans le pire des scénarios, la température moyenne de l’atmosphère terrestre pourrait augmenter de 5,5°C. Par ailleurs, le volume des calottes polaires affecté par la fonte due au réchauffement pourrait atteindre 2,5×1014 m3. L’évolution de la température atmosphérique et la fonte des calottes polaires pourraient entraîner une hausse du niveau des océans atteignant près d’un mètre.

D’après un rapport du Groupe Intergouvernemental d’Experts du Climat (GIEC), publié en septembre 2013 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?