Sujet Philosophie Bac S Polynésie 2017

Sujet Philosophie Bac S Polynésie 2017

digiSchool vous met à disposition le sujet de Philosophie du Bac S 2017 de Polynésie !
➜ Voir le corrigé de Philosophie

Vous avez le choix entre deux dissertations : Faut-il préférer la connaissance à la croyance ? OU L’homme est-il un être vivant comme les autres ? OU le commentaire de texte de Jean-Jacques ROUSSEAU, Lettre à d’Alembert.

Téléchargez gratuitement ce sujet du Bac S de Philosophie de Polynésie 2017.

Sujet Philosophie Bac S Polynésie 2017

Le contenu du document

 

Sujet n°1

Faut-il préférer la connaissance à la croyance ?

Sujet n°2

L’homme est-il un être vivant comme les autres ?

Sujet n°3

Commentaire de texte : Jean-Jacques ROUSSEAU, Lettre à d’Alembert

Expliquer le texte suivant :

Il ne suffit pas que le peuple ait du pain et vive dans sa condition ; il faut qu’il y vive agréablement, afin qu’il en remplisse mieux les devoirs, qu’il se tourmente moins pour en sortir, et que l’ordre public soit mieux établi. Les bonnes mœurs tiennent plus qu’on ne pense à ce que chacun se plaise dans son état. Le manège1 et l’esprit d’intrigue2 viennent d’inquiétude et de mécontentement ; tout va mal quand l’un aspire à l’emploi d’un autre ; il faut aimer son métier pour le bien faire ; l’assiette3 de l’Etat n’est bonne et solide que quand, tous se sentant à leur place, les forces particulières se réunissent et concourent au bien public, au lieu de s’user l’une contre l’autre, comme elles font dans tout Etat mal constitué. Cela posé, que doit-on penser de ceux qui voudraient ôter au peuple les fêtes, les plaisirs, et toute espèce d’amusement, comme autant de distractions qui le détournent de son travail ? Cette maxime est barbare et fausse. Tant pis, si le peuple n’a de temps que pour gagner son pain, il lui en faut encore pour le manger avec joie, autrement il ne le gagnera pas longtemps. Ce Dieu juste et bienfaisant, qui veut qu’il s’occupe, veut aussi qu’il se délasse, la nature lui impose également l’exercice et le repos, le plaisir et la peine. Le dégoût du travail accable plus les malheureux que le travail même. Voulez-vous donc rendre un peuple actif et laborieux ? Donnez-lui des fêtes ; offrez-lui des amusements qui lui fassent aimer son état, et l’empêchent d’en envier un plus doux. Des jours ainsi perdus feront mieux valoir tous les autres.

Jean-Jacques ROUSSEAU, Lettre à d’Alembert

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?