Fiche de révision : La perception - Philosophie - Terminale S

Fiche de révision : La perception - Philosophie - Terminale S

Nous vous invitons à consulter cette fiche de révision de philosophie, rédigée par notre professeur, consacrée au chapitre sur la perception.

La première partie de cette fiche de révision porte sur les notions essentielles à maîtriser en ce qui concerne la perception en philosophie. Vous étudierez ensuite les philosophes à connaître, tels qu'Epicure, Platon ou encore Descartes. Vous verrez également quelques citations philosophiques sur la perception avant d'aborder les problématiques et sujets possibles sur la perception.

Téléchargez gratuitement cette fiche de révision de philosophie sur la perception ci-dessous !

Fiche de révision : La perception - Philosophie - Terminale S

Le contenu du document

 

NOTIONS A MAITRISER SUR LA PERCEPTION EN PHILOSOPHIE

La perception commence avec le sujet percevant (celui qui a conscience qu'il perçoit). 

Ex : Je perçois le bâton cassé dans l'eau.  (Même s'il est faux que ce bâton soit cassé, il s'agit d'une illusion). J'entends le vrombissement de la vague, je sens la chaleur du soleil sur ma peau.

 

Il perçoit d'abord grâce à ses 5 sens.  Mais la perception n'est pas neutre, elle ne se résume pas à la seule sensation brute.  Le sujet interprète ses sensations, les informe (leur donne une forme) ou les corrige. A la perception s'ajoute les préjugés, les filtres, les représentations du sujet. La perception risque donc toujours d'être accompagnée d'une illusion, une erreur, une méprise.

 

La question de la perception est au départ de toute théorie de la  connaissance empirique (qui nait de l'observation). 

Ex : je remarque le phénomène du jour et de la nuit et, ensuite, je peux tâcher de l'expliquer par la rotation de la terre . Je peux aussi l'expliquer par la rotation du soleil. Il y a donc une question de véracité et d'erreur, de théorie valide et invalide.

 

On associe souvent la perception à ce qui est évident : cela ne fait pas de doute puisque nous voyons  les choses et même, qu'elles se répètent. 

Ex : C'est le cas du soleil qui se lève chaque jour. On peut dire qu'il se lèvera demain mais cette certitude est-elle fondée ?

 

Les théories de la connaissance essaient de rompre avec ces certitudes en proposant de douter sur ce qu'on perçoit, remettre en question les habitudes perceptives. 

Ex : On ne pense plus que la terre est plate parce que des scientifiques ont douté de cette donnée (à peu près) immédiate de l'expérience.

 

Pour sortir de la subjectivité (ma perception particulière) et se hisser vers une connaissance, il faut rectifier la perception, l'accompagner d'une méthode. 

Ex : Dans les sciences expérimentales, on met en place un protocole pour tirer les leçons de l'expérience.

 

LES PHILOSOPHES A CONNAITRE SUR LA PERCEPTION

Epicure

Les sens ne sont pas trompeurs pour cet auteur mais il y a plus dans la perception que la simple  sensation. C'est l'esprit de celui qui perçoit qui transforme la réalité. L'erreur n'est pas dans les sens, elle est dans le jugement. (Lettre à Hérodote)

 

La position radicale de Platon : tout ce que nous percevons dans le monde sensible ( celui dans lequel nous sommes en tant qu'humains dans des corps) est un monde d'illusion. C'est ce qu'il explique dans l'Allégorie de la caverne (République VII). Le monde de la perception n'est qu'une pâle copie d'un monde d'idées inaccessibles au corps ( aux sens). Ce monde des idées est celui de la vérité.

 

Descartes : les sens sont trompeurs (le fameux morceau de cire en Méditations métaphysiques II). Je crois connaître les propriétés de la cire et, à partir du moment où je l'ai soumise à une source de chaleur, ses propriétés s'envolent et laissent place à de nouvelles qualités. Je dois donc me méfier de  mes sensations. La connaissance se trouve dans le jugement que j'effectue sur mes sensations.

 

Locke, Enquête sur l'entendement humain 

La perception est à l'origine de toute connaissance. C'est elle qui donne le matériau de départ à la fondation d'une connaissance puisqu'elle permet la formation d'idées. En respectant certaines règles, on peut accéder à une forme de vérité. Pour cela, il faut sortir de la seule perception et analyser les sources de l'erreur.

 

Hume, Traité de la nature humaine (et plus tard Popper) : l'erreur de la perception est de généraliser une expérience particulière à toute expérience possible. Ex : j'ai toujours vu le sol enneigé (disons que j'habite au Nunavut, pays des Inuits), je pense que tous les sols sont enneigés. C'est le problème de l'induction : la généralisation abusive et fausse.

 

Kant et sa théorie de la perception

La subjectivité au sens de Kant n'est pas prisonnière de l'erreur, elle est le point de départ de toute connaissance. Le sujet percevant rend possible l'expérience par une activité de perception qui met en forme le monde. Sans ce sujet percevant, le monde ne serait qu'un magma flou de sensations. Ex : Pour percevoir une table, je dois à la fois avoir la sensation de cette table (la voir) mais aussi y associer le concept de table (je reconnais la table, je ne fais pas que la voir).

 

CITATIONS PHILOSOPHIQUES SUR LA PERCEPTION

Descartes : « Sa perception (de la cire) (…) n'est point une vision (...) mais seulement une inspection de l'esprit ». Méditations métaphysiques, II

Les sens sont trompeurs parce que la perception est déjà influencée par le jugement de l'esprit . Je ne sens pas la cire, j'analyse ces propriétés.

 

Hume, Traité de la nature humaine

« Ce n'est pas la raison le guide de la vie, mais l'habitude seule qui détermine l'esprit, en toutes circonstances, et permet de supposer que le futur sera conforme au passé. »

La perception habituelle, celle de tous les jours nous fait penser que les choses seront comme on les a toujours vues. Cette croyance n'est pas le résultat d'un examen de la raison mais d'une habitude sensible.

 

Kant, Critique de la raison pure

"Des pensées sans contenu sont vides, des intuitions sans concepts, aveugles »

Une pensée qui n'utiliserait pas l'expérience pour produire des connaissances ne pourrait rien dire, il lui manquerait de la matière. Et une sensation brute sans mise en forme par le jugement ne verrait rien du tout. La perception est une activité du sujet qui met en forme ses sensations.

 

Berkeley, Principes de la connaissance humaine

« L'esse (= l'être, l'existence) de ces choses-là, c'est leur percipi (le fait d'être perçues), et il n'est pas possible qu'elles aient une existence quelconque en dehors des espruts qui les perçoivent »

Une chose existe seulement parce qu'il y a une conscience pour la percevoir. La perception fait exister le monde, sans elle, il ne serait rien.

 

THÈMES QUI PEUVENT SERVIR À CONSTRUIRE UNE PROBLEMATIQUE AUTOUR DE LA PERCEPTION

Objectivité/ subjectivité : voir la chose telle qu'elle est ou seulement de ce point de vue particulier

Adéquate / inadéquate : avoir une connaissance qui correspond à l'expérience ou non.

Illusion / réalité : le contenu de la perception est-il fidèle au réel ou est-ce qu'il le transforme ?

Vérité / erreur : Est-ce que je peux percevoir les propriétés du monde ou est-ce que mes sens me condamnent à l'illusion ou l'erreur?

Sensation / perception : la perception se réduit-elle à la sensation, est-ce qu'elle s'accompagne déjà d'illusions, de préjugés... ?

Percevoir / Voir : la simple activité de voir peut être comprise comme passive ( on laisse l'information venir aux sens) et le percevoir serait actif ( on met en forme le contenu des sens, on l'organise)

Particulier / universel : savoir comment on peut passer d'une expérience aussi particulière que la perception à une connaissance universelle  (valable pour tous, en tout temps).

 

SUJETS POSSIBLES SUR LA PERCEPTION

Les sens sont-ils trompeurs ?

Suffit-il de voir pour savoir ?

Percevoir est-ce connaître ?

La connaissance commence-t-elle avec les sens ?

La perception a-t-elle tort ?

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?