Fiche de révision : La matière et l'esprit - Philosophie - Terminale S

Fiche de révision : La matière et l'esprit - Philosophie - Terminale S

Notre professeur a rédigé pour vous cette fiche de révision de philosophie consacré au chapitre "La matière et l'esprit" au programme de Terminale S.

Vous verrez tout d'abord les notions à maîtriser sur la matière et l'esprit ainsi que les philosophes à connaître, tels que Descartes, Berkeley, Bergson, Ryle... Vous découvrirez également quelques citations philosophiques sur la matière et l'esprit, et enfin des exemples de sujets possibles sur la matière et l'esprit.

Téléchargez gratuitement cette fiche de révision de philosophie sur la matière et l'esprit ci-dessous !

Fiche de révision : La matière et l'esprit - Philosophie - Terminale S

Le contenu du document

 

NOTIONS A MAITRISER SUR LA MATIERE ET L'ESPRIT

La matière désigne ce qui est perceptible par les sens et dont les qualités principales sont d'être limité dans l'espace (avoir une étendue) et  limité dans le temps (être corruptible). 

La matière est tangible, ce qui signifie que nos sens peuvent la percevoir. Elle donne le contenu à la perception. Elle est soumise aux lois physiques, ce qui veut dire qu'elle n'est pas libre et évolue selon une nécessité extérieure à elle.

 

L'esprit définit la faculté par laquelle l'humain produit des idées, des pensées. Ce dernier peut produire un nombre d'idées illimité et ne semble pas être appréhendable par la perception. Il est comme invisible, insaisissable, intangible. On le pense souvent comme infini et sans étendue.  Il serait le lieu de la production des choix et de l'activité libre. S'il ne participe pas à la matière alors, on peut dire qu'il ne subit pas les lois physiques et la causalité. La matière et l'esprit sont, ainsi définis, opposés à tous égards.

 

Il s'agit ici de s'interroger sur le lien que la matière d'un côté et l'esprit de l'autre peuvent entretenir étant donné leurs natures profondément distinctes. Dans l'histoire de la philosophie, c'est le lien entre la matière du corps et l'âme comme lieu de production de l'esprit qui a fait couler beaucoup d'encre.  Prenons ce débat sur le corps et l'esprit comme un modèle de pensée de la matière et l'esprit, les questionnements y sont les mêmes.

 

Si l'âme et le corps sont si différents, l'un ne peut pas agir sur l'autre. Pourtant, tous les jours, nous remarquons que nos pensées guident notre corps et qu'elles ont un pouvoir sur lui et que, inversement, lorsque notre corps est malade, il affaiblit les pouvoirs de notre esprit. Il y a donc un lien de fait. 

 

Comme expliquer ce lien de droit à présent ? Les solutions sont partagées. Si l'on part du principe qu'il y a bien une dualité de l'âme et du corps et que les deux sont séparés, il faudra trouver une interface entre ces deux natures différentes : cette interface ne peut être ni matérielle, ni spirituelle,  mais participer aux deux d'où peut-elle donc venir ? Ou alors il faudra montrer comment l'esprit se glisse dans le corps pour le faire vivre. Cette optique est celle du dualisme radicale. C'est aussi la condition pour garantir l'immortalité de l'âme alors que le corps péri. Dans cette perspective, l'esprit et le corps sont des substances de nature différente qui ne peuvent pas s'engendrer mutuellement et qui existent indépendamment ( = substantialisme).

 

Mais peut-être que l'esprit et le corps ne sont pas si séparés que cela et que l'esprit émane du corps en le dépassant, ce serait la perspective d'un dualisme modéré qui verrait le lien entre les deux dans le moi de la conscience ou dans l'activité libre.

 

Les partisans d'un monisme (= une unité de l'âme et du corps) remette en question cette séparation parce qu'ils pensent qu'elle est un pure fabulation. Soit l'esprit s'exprime dans le corps, il est le corps intelligent soit l'esprit est matériel, il n'est rien de plus que du corps. Ce dernier parti est celui d'un réductionnisme matérialiste ( on réduit l'esprit au corps, il n'y a que de la matière dans le monde). La question serait de savoir comment se matérialise la pensée, et se demander si une interaction matérielle à l'origine de la pensée peut se confondre avec la pensée elle-même.

 

LES PHILOSOPHIES A CONNAITRE SUR LA MATIERE ET L'ESPRIT

Descartes, Méditations métaphysiques

Le corps est une chose étendue ( res extensa) alors que l'esprit et la pensée forme une chose pensante ( res cogitans). Je peux le savoir car j'en ai des idées claires et distinctes séparées. L'âme est immortelle car elle est capable de concevoir la perfection divine alors que le corps est dépendant de la matière et est corruptible. L'union de l'âme et du corps est difficile à concevoir par la pensée mais on l'expérimente de manière évidente dans la vie de tous les jours. Il existe une interface dans le corps que Descartes voit dans la glande pinéale.

 

Leibniz, Système nouveau de la nature et de la connaissance des substances

Il existe une âme détachée du corps. L'âme est immortelle et sans étendue et le corps est fini et mortel. Pour qu'ils puissent interagir l'un avec l'autre alors qu'il n'y a pas de point d'accroche, étant donné leur nature différente, il faut postuler une harmonie préétablie entre les deux. Les gestes correspondent aux injonctions de l'esprit car Dieu assure la concordance entre les deux.

 

Berkeley, Trois dialogue entre Hylas et Philonous

Hylas (hylè est la matière en grec)  et Philonous ( le partisan de l'esprit en grec) échangent sur la place de la matière et l'esprit dans le monde. Pour philonous, il peut y avoir des corps sans matière dans le monde. Mais Hylas oppose l'idée que s'il n'y avait pas de matière, je pourrais tuer avec mon bras sans en être responsable comme je n'ai pas de main. Je ne suis donc pas responsable de mes actes. Philonous répond que nous avons un corps mais que ce corps n'est pas de la matière mais un ensemble d'idées perçues. Ma propre main, telle que je la vois, est un complexe d'idées.  Sur ces idées, nous avons une souveraineté limitée mais réelle, je ne peux pas changer le temps mais je peux diriger le mouvement de mon bras. L'esprit a un corps sur lequel sa volonté s'applique.

 

Bergson, Matière et mémoire

Ce philosophe est aussi partisan d'un dualisme corps / esprit mais qui pense plus un prolongement qu'une séparation entre deux substances. Les deux existent indépendamment.  L'esprit est au coeur, ce que le vêtement est au clou : à la fois solidaire et fondamentalement distinct. L'esprit est bien plus que la simple connexion neuronale. On peut voir ces connexions mais jamais la pensée elle-même car elle est immatérielle. Ce dualisme pose l'union comme nécessaire. L'esprit est libre alors que la matière est soumise aux lois physiques.

 

Ryle, Le concept d'esprit

Il faut détruire le mythe cartésien de l'intériorité : le fantôme dans la machine. Il y a un ensemble de croyances sur le lien entre corps et esprit sur lesquelles il faut revenir. Ces croyances sont l'idée que ces deux entités soient distinctes ( dualisme), les corps sont soumis à des lois mécaniques, on a une double vie, l'esprit de l'autre personne est fondamentalement différent du mien, et je ne peux pas l'appréhender car il m'est caché.  Ce mythe du fantôme dans la machine est celui d'un esprit inobservable et inétendu qui n'a rien à voir avec le corps. L'esprit que l'on cherche, on l'a déjà devant soi. Lorsqu'on est en présence des conduites observables d'un individu, qu'on entend ses remarques, qu'on identifie ses actions, son esprit se manifeste à nous. Chercher l'esprit ailleurs que dans ces manifestations, c'est comme chercher l'université lorsqu'on est sur un campus. Le corps est esprit.

 

CITATIONS PHILOSOPHIQUES SUR LA MATIERE ET L'ESPRIT

Descartes, Méditations métaphysiques

« Parce que d'un côté j'ai une claire et distincte idée de moi-même, en tant que je suis une chose qui pense et non une étendue, et que d'un autre côté, j'ai une idée distincte du corps, en tant qu'il est seulement une chose étendue et qui ne pense pas, il est certain que ce moi, c'est-à-dire mon âme, est entièrement distincte de mon corps »

 

Bergson, Matière et mémoire

« Entre la matière brute et l'esprit le plus capable de réflexion, il y a toutes les intensités possibles de la mémoire, ou ce qui revient au même tous les degrés de la liberté. »

L'énergie spirituelle

« A côté des organes du mouvement et des organes du choix, il y a autre chose, il y a le choix lui-même. »

 

Ryle, Le concept d'esprit

«  Parler  de l'esprit de quelqu'un n'est pas parler d'un entrepôt auquel il est permis d'abriter des objets que quelque chose appelé «  le monde physique » se voit interdit d'abriter, c'est parler des capacités, dispositions et inclinations de cette personne à faire ou subir certaines sortes de chose, et à les faire ou subir dans le monde ordinaire. »

 

LES COUPLES DE NOTION QUI PEUVENT SERVIR A CONSTRUIRE LES PROBLEMATIQUES

Matière / pensée

Etendue / idée

Monisme / dualisme

Union / séparation

Liberté / nécessité

Immortel / corruptible

Transcendant / immanent

 

SUJETS POSSIBLES SUR LA MATIERE ET L'ESPRIT

Faut-il opposer la matière et l'esprit ?

L'esprit peut-il être matériel ?

Suis-je dans mon corps comme un pilote dans un avion ?

Toute réalité est-elle matérielle ?

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?