Corrigé bac S Philosophie - dissertation 2 - Liban 2015

Corrigé bac S Philosophie - dissertation 2 - Liban 2015

Notre professeur de philosophie a corrigé pour vous le second sujet de dissertation du bac S de philosophie du Liban. il s'agit du sujet de 2015.

Après une rapide introduction méthodologique, notre professeur vous présente les termes essentiels qui composent le sujet, et les analyse. Ensuite, il a rédigé pour vous le plan détaillé du sujet de dissertation.

Téléchargez la correction du second sujet de dissertation du bac S de philosophie du Liban.

Corrigé bac S Philosophie - dissertation 2 - Liban 2015

Le contenu du document

 


LA JUSTICE NE RELEVE-T-ELLE QUE DE L’ÉTAT ?

Avant-propos.

(Il est avant tout primordial de comprendre que ces éléments de corrigé ne constituent en aucun cas un “corrigé type”, mais seulement des exemples de dissertations possibles. En philosophie la démarche de pensée individuelle et la logique de l’argumentation est ce qui rendra un travail bon le jour de l’épreuve. Il n’y a pas un plan possible mais plusieurs. Ce corrigé se veut donc avant tout une explicationdu sujet et de ses attentes, et non un corrigé type comme on pourrait en trouver en sciences dures : mathématiques...)

ANALYSE DU SUJET

La justice ne relève-t-elle que de l’État ?

• Ce sujet relie deux notions au programme que sont la justice et l’État, et fait partie du domaine plus général de la politique. Il faut donc savoir faire jouer les deux cours, les deux notions l’une envers l’autre, ce qui impose une certaine gymnastique d’esprit (ce pourquoi les sujets de bac se formulent souvent de cette manière, en traitant de plusieurs notions en même temps).

• On notera d’emblée la dimension restrictive du sujet, avec la négation ne que. Il faut ici absolument lui faire un sort. Le sujet invite à se demander si la justice relève seulement, exclusivement, ou encore uniquement de l’État, autrement dit si elle lui est co-substantielle et si rien d’autre ne peut avoir la légitimité de l’exercer ou d’en formuler les principes.

• Il faut porter une attention toute particulière au verbe “relève de”, et ne pas partir sur une définition biaisée. On oublie souvent que la condition minimale et sine qua none d’une bonne lecture du sujet puis ensuite d’une bonne dissertation est d’avoir un vocabulaire précis et une bonne connaissance de la langue française, non approximative (cela vaut aussi pour l’explication de texte, qui suppose de comprendre le lexique d’un philosophe). 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?