Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation

Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation

La question des dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation fait partie du thème de l'aménagement et développement du territoire français, il est important de bien connaître votre cours pour l'épreuve de géographie au Bac S. Notre...

Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

1508 téléchargements

Quiz de Histoire Géo :

Que veut dire ZEE ?

  • A.Zone Extrême Ecologique
  • B.Zone Economique Exclusive
  • C.Zone Economique Elargie
  • D.Zone Ecologique d'Exclusivité
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Histoire Géo

Le contenu du document

La question des dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation fait partie du thème de l'aménagement et développement du territoire français, il est important de bien connaître votre cours pour l'épreuve de géographie au Bac S. Notre professeur vous propose donc une fiche de révision réalisée par ses soins pour vous aider dans votre préparation !

I - Les conséquences de la mondialisation sur le système productif français.

Le droit européen provoque peu à peu la privatisation des industries françaises. Ainsi peu à peu, les grands groupes industriels français se détachent de l'Etat même si celui-ci garde un contrôle dans ces sociétés en disposant encore de parts de capital importantes. La notion d'industrie française change donc de sens.
Ces entreprises françaises s'ouvrent depuis quelques dizaines d'années à la mondialisation et investissent en Europe et dans le monde entier. L'échelle de l'industrie française change donc avec le développement d'une stratégie internationale pour ces entreprises. La baisse du coût du transport permet aux marchandises de parcourir le monde profitant des faibles coûts de douanes grâce à l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce).
Une nouvelle division internationale du travail se développe en accroissant la productivité des entreprises françaises mais en entraînant aussi des délocalisations en particulier dans le secteur secondaire (automobile, textile ...). En effet, la productivité est recherchée à l'étranger car les coûts de la main d'œuvre et la fiscalité sont élevés en France.

II - La tertiarisation de l'économie française.

La désindustrialisation est aussi la conséquence de la tertiarisation de l'économie française. En effet, la part du PIB consacrée aux services tend à s'accroître au détriment de celle consacrée aux secteurs secondaire et primaire. Pour exemple la part de l'industrie a régressé de 24 % en 1980 à 14 % en 2007.
La fin du fordisme dans les années 1970 a entraîné un choc dans l'industrie française. Le toyotisme s'est imposé en France (zéro papier, zéro stock, zéro panne, zéro délai, zéro défaut). Cela conduit à faire de plus en plus appel aux intérimaires. L'économie française est désormais régie par le juste à temps, la sous-traitance et les flux tendus.

III - Les atouts de système productif français.

La désindustrialisation est cependant loin de faire disparaître l'industrie française. La France est intégrée à la triade et dispose de grandes entreprises intégrées à la mondialisation, le FTN (Firmes TransNationales).
Celles-ci sont présentes dans le monde entier particulièrement dans le domaine du luxe (LVMH), de l'aéronautique (EADS), automobile (Renault), de l'énergie (Total). Celles-ci se lancent à la conquête de marchés mondiaux. La France est la première puissance mondiale en ce qui concerne le nucléaire, fort de son savoir-faire ancien. La France est également une puissance importante en matière d'armement (Thalès, Dassault System ...).
Les IDE (investissements directs à l'étranger) sont également très présents en France car le territoire est attirant pour les investisseurs étrangers. On notera toutefois que l'année 2013 a connu une baisse sans précédente des IDE en France (- 77%). Le crédit compétitivité emploi tend cependant à maintenir la France dans une position encore attractive.

IV - Les disparités de l'espace productif français.

Le recul de l'emploi industriel a touché plus gravement certaines régions que d'autres. Ainsi le Nord et le Nord Est ont été profondément touchés par la fermeture des mines de charbon durant les années 1970. Des tentatives de reconversion de ces économies ont été entreprises avec plus ou moins de succès depuis les années 1980. Mais le chômage de masse perdure dans ces régions.
Quant aux régions du sud, de vallée du Rhône, ou de l'Ouest, elles bénéficient de l'émergence de technopôles qui constituent une sorte de Sun Belt française. Les hautes technologies permettent de dynamiser ces territoires, ce qui attire les investissements étrangers et favorise l'emploi. De même, les entreprises étrangères s'installent dans ces territoires qui bénéficient d'une main d'œuvre très qualifiée.
Les littoraux attirent les entreprises étrangères qui s'implantent sur ces espaces afin de bénéficier du transport maritime dont les coûts sont faibles. La modernisation des ports a permis à ces espaces portuaires de bénéficier d'un essor économique dès les années 1950. Mais les ports n'ont pas tous profité de cette embellie : en effet, le port de Marseille a été frappé de grèves à répétition qui ont fait dégringoler l'importance de ce port dans le classement européen.

V - Les politiques d'aménagement françaises.

La France est en pleine recomposition territoriale. Paris et sa région reste la zone d'activité la plus importante en France et elle domine le reste du territoire français.
Cependant la métropolisation des grandes villes illustre bien cette volonté d'équilibre entre Paris et la province. Les Pôles de compétitivité permettent d'attirer les entreprises dans les villes de province. La DATAR (Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale) a été créée en 1963. Elle est chargée de promouvoir le développement des régions et de réduire les inégalités de développement entre elles.

VI - La place et les caractéristiques de l'agriculture française dans l'UE et la mondialisation. 

Malgré la part très faible de l'agriculture française dans le PIB français, la France reste la première puissance agricole européenne et une puissance importante de rang mondial. La productivité de l'agriculture française est très forte grâce à sa mécanisation et à l'utilisation d'engrais. Les agriculteurs sont initiés à l'économie et à la technique, ce qui leur permet d'élaborer des stratégies de développement et d'exportation dans le monde entier.
L'agriculture française est de plus en plus liée aux autres secteurs de l'activité (commerce, industrie, transports ...etc.), ce qui l'intègre à la chaîne agro-industrielle qui trouve des débouchés dans le monde entier. Mais cela crée aussi des dépendances entre les différents secteurs de l'économie avec des tensions entre producteurs et grande distribution (conflit sur le prix du lait, de la viande ...).
La PAC (Politique Agricole Commune) est mise en place dans un cadre européen durant les années 1960. Elle permet de développer l'agriculture en créant plus dans un objectif de rentabilité. Toutefois les méthodes productivistes essentiellement pratiquées en Bretagne, sont contestées en raison de leur coût écologique (pollution des sols, algues vertes, utilisation de produits chimiques ... etc.). La PAC se tourne ainsi vers la protection de l'environnement en conditionnant ses aides au respect de l'environnement par les agriculteurs.
Mais la mondialisation entraîne une guerre des prix avec la multiplication de concurrents étrangers (Brésil, pays africains) qui pénètrent sur le marché européen avec leurs produits. Cela conduit à la fragilisation de l'agriculture française et à des délocalisations dans certains secteurs. L'UE ouvre ses barrières douanières, ce qui accroît encore un peu plus la concurrence étrangère.
L'agriculture française transforme les paysages (recul des hais, développement de l'irrigation). De même, les régions françaises se spécialisent dans diverses productions comme les céréales, l'élevage, les fruits et les légumes suivant le climat. Les AOC (appellation d'origine contrôlée) permettent de privilégier les produits de qualités, ce qui permet de doter ces produits d'un avantage certain dans la mondialisation.

VII - La France agricole - Les nouveaux enjeux de l'agriculture française.

L'agriculture française, touchée par la concurrence étrangère, doit développer de nouvelles stratégies pour s'adapter aux nouvelles demandes des consommateurs. Une agriculture raisonnée se développe qui protège l'environnement. Des agriculteurs font le choix de pratiquer une agriculture biologique qui refuse l'utilisation des produits chimiques, ce qui entraîne une meilleure qualité des produits mais réduit les rendements.
De plus en plus de labels se développent, marquant la qualité des produits (AOC) mais aussi la provenance des produits. Les produits locaux sont recherchés par les consommateurs. Ces nouvelles problématiques sont les objectifs affichés de la politique agricole et rurale pour augmenter la compétitivité de l'agriculture française.
  1. Quel phénomène constate-t-on dans l'économie française ?
  1. Une industrialisation
  2. une tertiarisation
  3. une raréfaction des ressources
  4. une diminution de la part des services dans le PIB.
  1. Comment mesure-t-on les investissements étrangers en France ?
  1. avec les IDE
  2. avec l'IDH
  3. avec le PIB
  4. avec le PIB par habitant
  1. Comment appelle-t-on les entreprises présentes à l'étranger ?
  1. Les entreprises internationales
  2. les entreprises mondiales
  3. les firmes nationales
  4. les firmes multinationales
  1. Quel est le nom du label garantissant la qualité des produits ?
  1. AOH
  2. AOC
  3. RAO
  4. ROC
  1. Quelle tendance observe-t-on pour les IDE pour l'année 2013 ?
  1. Une nette diminution
  2. une faible diminution
  3. une stagnation
  4. une légère hausse
  1. Quelle est le nom du système de production utilisé en France ?
  1. Le fordisme
  2. le taylorisme.
  3. le toyotisme
  4. le capitalisme
  1. Quelle est le nom de la politique agricole européenne ?
  1. La politique agricole commune
  2. la politique de cohésion
  3. la politique de convergence agricole
  4. la politique agricole unique
  1. Quel est le nom de l'organisme français chargé de promouvoir la réduction des inégalités entre les régions et de promouvoir leur développement ?
  1. Le conseil européen
  2. la PAC
  3. la DATAR
  4. le FEDER
.
  1. En quelle année a été créée la DATAR ?
  1. en 1955
  2. en 1963
  3. en 1967
  4. en 1973
  1. Comment appelle- t-on les 5 principes du toyotisme ?
  1. Les 5 zéros
  2. les 5 sacrés
  3. les 5 perfections
  4. les 5 défauts
1. b
2. a
3. d
4. b
5. a
6. c
7. a
8. c
9. b
10. a
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

questeur
5 5 0
20/20

Très bon document, il permet de vraiment comprendre le cours dans son ensemble: il est clair et concis

par - le 14/04/2016
Gepaumonbak
5 5 0
20/20

c'est dommage j'ai l'impression que tous les documents en histoire et géographie se focalisent sur la france..

par - le 07/01/2016

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?