La mégalopole japonaise

La mégalopole japonaise

Pour rappel : une mégalopole est une très grande agglomération urbaine, ayant une influence à l'échelle mondiale.

I - Formation de la mégalopole japonaise

La formation de la mégalopole japonaise est particulière. En effet, celle-ci est formée...
La mégalopole japonaise

Le contenu du document

Pour rappel : une mégalopole est une très grande agglomération urbaine, ayant une influence à l'échelle mondiale.

I - Formation de la mégalopole japonaise

La formation de la mégalopole japonaise est particulière. En effet, celle-ci est formée de grappes de villes, le long de l'océan pacifique.
La mégalopole s'étend en forme de long ruban, de Sendai (au nord) en passant par Tokyo (à l'Est) et Fukuoka (sud).
La mégalopole est formée de 3 grands ensembles urbains :
* Nagoya / Toyota (8,5 millions d'habitants),
* Osaka / Kobe / Kyoto (16 millions d'habitants),
* Tokyo / Yokohama / Chiba / Kawasaki (30 millions d'habitants).
Sur le littoral, côté mer du Japon, les agglomérations sont moins importantes.
Les banlieues des 3 grands ensembles urbains s'agrandissent de plus en plus et se concentrent, allant même jusqu'à se rejoindre entre elles.
Tout le long de la mégalopole, un réseau routier, autoroutier et ferroviaire (notamment avec le TGV Shinkansen allant à 270km/h) s'est formé, facilitant ainsi les échanges entre les grandes agglomérations.
La discontinuité géographique si particulière du Japon est comblée par d'importants tunnels et ponts, reliant ainsi les îles japonaises au reste du pays.

II - Une balance commerciale bénéficiaire

La mégalopole regroupe la majorité des activités industrielles du pays (sidérurgie, automobile, constructions navales, électronique, raffinage du pétrole, nucléaire, etc.)
La taille réduite du Japon et sa géographie difficilement aménageable (chaînes montagneuses) entraînent l'aménagement de zones de construction sur des îles artificielles, ou structures flottantes, essentiellement en mer du Japon ou dans les baies des grandes villes.
L'eau entourant le Japon est aussi un grand avantage pour le transport de marchandises qui est quasi exclusivement exécuté par voie maritime, offrant ainsi des coûts de transport relativement faibles.
Les coûts de transport combinés à la main-d'œuvre bon marché permettent au Japon d'offrir des tarifs très concurrentiels, et donc de doper ses exportations.
Le Japon a ainsi une balance commerciale bénéficiaire, le volume des exportations étant supérieur au volume des importations.
La pollution que génèrent les industries côtières, particulièrement importantes, entraîne une délocalisation des industries les plus polluantes à l'étranger.
A l'inverse, les industries dites « modernes » se concentrent autour des grands ensembles urbains, essentiellement vers Tokyo et Osaka.

III - Tokyo, la plus grande agglomération du monde !

En effet, avec plus de 30 millions d'habitants, Tokyo, capitale du Japon, se retrouve au 1er rang des plus grandes agglomérations.
1 Japonais sur 4 vit à Tokyo !
Tokyo rassemble 80% des sièges des grandes firmes japonaises ainsi que la bourse du Kabuto-Cho.
La baie de Tokyo est extrêmement dynamique, en faisant ainsi le premier ensemble industrialo-portuaire au monde (trafic de plus de 600 millions de tonnes / an en circulation dans ce port)

IV - Le Japon, un lieu à haut risque ?

Le Japon est à la jonction de 3 plaques tectoniques, causant ainsi de nombreux tremblements de terre, tsunamis, typhons... qui sont bien souvent dévastateurs.
Le Japon subit les conséquences de la pollution la plus importante au monde, qui réchauffe les eaux entourant les grandes zones industrielles (mer du Japon, baie de Nagoya, baie de Tokyo ...)
Ainsi, la baie de Minamata, polluée au mercure, a causé des milliers de morts.
De plus, l'industrialisation ayant entraîné une urbanisation extrêmement dense, celle-ci provoque une pollution de l'air (ayant pour conséquences de nombreuses personnes asthmatiques, malades de cancers, etc.).
Depuis une quinzaine d'années, le gouvernement japonais entreprend des actions afin de limiter voire réduire la pollution, ainsi que pour limiter les dégâts dus aux tremblements de terre.
Le Japon délocalise donc les industries les plus polluantes à l'étranger, impose des normes de constructions antisismiques...
Des associations de défense de l'environnement et de prévention à la pollution ont vu le jour ces dernières années.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?