Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre bac s ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
La France en villes - Histoire Géographie - Première S

La France en villes - Histoire Géographie - Première S

Révisez votre cours de géographie de la séquence sur l'aménagement et le développement du territoire français et plus précisément sur le chapitre de la France en villes grâce à cette fiche réalisée par notre professeur et certifiée conforme au...

La France en villes - Histoire Géographie - Première S
Télécharger gratuitement

15.00/20

3.6667 5 0

3 Avis > Donne ton avis

989 téléchargements

Quiz de Histoire Géo :

Que veut dire ZEE ?

  • A.Zone Extrême Ecologique
  • B.Zone Economique Exclusive
  • C.Zone Economique Elargie
  • D.Zone Ecologique d'Exclusivité
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Histoire Géo

Le contenu du document

Révisez votre cours de géographie de la séquence sur l'aménagement et le développement du territoire français et plus précisément sur le chapitre de la France en villes grâce à cette fiche réalisée par notre professeur et certifiée conforme au programme du Bac Scientifique 2014!

 

I - La France, un territoire urbanisé

La France est un territoire urbanisé : plus de 75 % des activités se concentrent dans les villes. Celles-ci attirent les activités économiques et les villes s'étendent de plus en plus donnant naissance à des territoires périurbains. Le projet de Grand Paris est l'exemple même de l'agrandissement des villes.
Cependant Paris constitue une ville particulière : c'est une métropole mondiale qui rassemble plus de 11 millions d'habitants. Paris constitue la seule ville française à influence mondiale. Les autres grandes villes, Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux ... ont aussi connu une forte croissance mais restent sous la dépendance parisienne qui concentre l'essentiel de l'activité économique française. Quant aux villes moyennes, elles jouent un rôle important dans le maillage des territoires mais leur population stagne.
L'agrandissement des villes entraîne une confusion sur ce qui est urbain et ce qui ne l'est pas. Après les zones urbaines se trouvent les zones périurbaines qui sont-elles mêmes suivies de zones rurales sous l'influence de la ville toute proche. Le taux d'urbanisation reflète bien ce problème : il varie selon les estimations de 75 % à 90 %. L'INSEE essaye de mettre en place de nouveaux outils pour essayer de délimiter ces zones.
L'étalement urbain est un phénomène récent : des centres nouveaux apparaissent à la périphérie des villes dotés d'avantages non négligeables : tranquillité (zones résidentielles), proximité avec la ville grâce aux transports en commun de plus en plus développés, nombreux espaces disponible ... etc.

II - La métropolisation des villes.

Les villes sont le siège de nombreuses activités. Cependant les plus grandes (+ de 200 000 habitants) cherchent à accéder au statut de métropole afin de concentrer les fonctions de commandement et de jouir ainsi d'une position stratégique pour s'affirmer sur la scène mondiale.
En France, seule Paris est une métropole mondiale. Mais d'autres villes françaises s'affirment peu à peu comme des métropoles européennes (Lyon, Lille) du fait de leur position stratégique au carrefour des influences européennes.
La mondialisation entraîne une concurrence entre les métropoles afin d'attirer les grands centres de commandement. Des aides sont mises en place par les métropoles afin d'attirer les entreprises. Le développement des transports permet de transformer ces grands pôles d'activité en Hub (centre). De grands projets sont lancés destinés à vanter les efforts d'investissement de ces villes.
La reconnaissance du statut de métropole en France est difficile à cause de l'hégémon parisien qui concentre la majorité des activités. Des villes se regroupent et s'associent afin de coopérer entre elles et de disposer ainsi de plus de population et de plus de moyens. Ces partenariats stratégiques ne se limitent au territoire national et les villes frontalières n'hésitent pas à former des pôles importants avec les villes de l'autre côté de la frontière.

III - La ville, entre inégalités sociales et discontinuités spatiales.

La croissance démographique des villes a provoqué des discontinuités spatiales. La mobilité pendulaire c'est-à-dire le déplacement quotidien du domicile au travail n'a pas cessé d'augmenter. Plus on s'éloigne du centre des villes, plus la qualité des services publics décline. Cela conduit les personnes habitants ces quartiers à emprunter la voiture, ce qui provoque une congestion urbaine (bouchons dans la ville) qui nuit à l'environnement et augmente le temps de trajet.
L'espace urbanisé est aussi inégalement structuré et on constate des fractures spatiales qui marquent aussi les fractures sociales. Ainsi certains quartiers à l'écart des centres-villes sont marginalisés, cela crée un sentiment d'abandon et un chômage de masse qui provoquent une augmentation de la criminalité. Le centre-ville connait un regain d'activité avec un phénomène de gentrification (retour des populations aisées dans les quartiers centraux des villes après la réhabilitation de l'habitat).
Les procédés de gestion des villes ont évolué et des grands ensembles coopératifs se mettent place comme les syndicats de commune ou les communautés d'agglomération. Ce rapprochement de commune permet de rendre moins coûteux des services indispensables mais difficiles à prendre en charge pour une petite commune comme les déchets ou les eaux usées.

IV - Les politiques d'aménagement des villes.

La ségrégation spatiale et sociale dans certains quartiers impose la mise en œuvre de politiques de la ville efficaces pour atténuer ces inégalités. La création des ZSP (zones de sécurité prioritaires) répond entre autre à ce problème mais ne parvient pas à faire disparaître tous les problèmes malgré l'existence de multiples avantages dans ces zones (allégement des taxes, subventions ...).
La mobilité est aussi améliorée dans ces zones afin de permettre à tous le meilleur accès possible à ces territoires. Cette mobilité est effectuée dans un cadre de respect de l'environnement afin de réduire la pollution présente dans ces quartiers.
De plus les plans locaux d'urbanisme (PLU) sont pensés de façon à conserver les avantages de l'urbanité qui sont de faire de la ville un foyer d'activités et d'innovations. Des zones sont donc pensées pour les entreprises.
Les agendas 21 qui sont des documents qui fixent un projet de territoire pour 10 ou 15 ans en respectant des méthodes de gestion efficaces et tournées vers l'avenir permettent de promouvoir l'idée d'une ville durable. Des écoquartiers sont construits, ils permettent de mettre en œuvre la mixité sociale et économique.

V - Les espaces ruraux : des espaces en mutation

Les espaces ruraux sont opposés aux espaces urbains. Ils sont marqués par une population dispersée dans un espace plus naturel. Mais les espaces ruraux sont en réalité influencés par les villes.
Les espaces périurbains sont sous l'influence directe des villes. On remarque un début d'exode urbain par des personnes qui quittent la ville afin de trouver du calme et une maison individuelle à la campagne. L'agriculture est au centre de ces transformations et change les habitudes des citadins qui s'installent à la campagne (Fermes, produits terroirs ...).
Les espaces ruraux à l'écart des grandes villes sont des espaces peu dynamiques : le vieillissement de la population et le peu de densité entraînent la rareté des services publics. La présence médicale se réduit dans ces territoires. Des politiques de revitalisation de ces espaces ruraux sont mises en œuvre avec difficulté.
Le tourisme permet la mise en valeur d'espaces ruraux. Des espaces naturels (parcs nationaux, parcs régionaux) sont institués. Cela permet de créer des emplois et de revitaliser certains espaces ruraux mis à l'écart des villes.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

claire2509
5 5 0
20/20

sesandrine : En effet, ce n'est pas au programme de Terminale S, mais bien au programme de Première S, comme écrit dans le titre...

par - le 17/11/2016
sesandrine
1 5 0
4/20

Ce n'est pas dans le programme bacc 2016 ni au programme Terminale S !!!

par - le 15/11/2016
nabilcherifi
5 5 0
20/20

Ce n'est pas dans le programme bacc 2016 ni au programme Terminale S !!!

par - le 28/05/2016

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?