Corrigé Histoire Géographie - Bac S Pondichéry 2016

Corrigé Histoire Géographie - Bac S Pondichéry 2016

digiSchool vous propose ci-dessous le sujet corrigé d'Histoire Géographie du Bac S 2016 de Pondichéry !

Cette année, les lycéens bac S de Pondichéry sont tombés sur l'Histoire en partie majeure, avec deux sujets de dissertations au choix : La puissance américaine dans le monde depuis 1945, ou La gouvernance économique mondiale depuis 1975. La partie mineure, la géographie, comportait un croquis à réaliser sur le thème "Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation".
Notre professeur d'Histoire Géographie vous fournit un corrigé : il n'est pas un "corrigé type", mais une aide pour votre bac.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le corrigé d'Histoire Géographie du Bac S de Pondichéry 2016 !

Corrigé Histoire Géographie - Bac S Pondichéry 2016

Le contenu du document


COMPOSITION D’HISTOIRE

Le candidat traite l’un des deux sujets suivants :

SUJET 1 – La puissance américaine dans le monde depuis 1945

Ce sujet est construit par rapport au thème 2 « Grandes puissances et conflits dans le monde » et plus particulièrement les chemins de la puissance : Les États-Unis et le monde depuis 1918

Le sujet nécessite de définir la puissance américaine en développant son histoire, les différentes étapes de son évolution. 


ANALYSE DU SUJET

Puissance : Une puissance mondiale, c'est un État qui dans le monde se distingue non seulement par son poids territorial, démographique et économique mais aussi par les moyens dont il dispose pour s'assurer d'une influence durable sur toute la planète en termes économiques, culturels et diplomatiques. (Gérard DOREL)

Américaine : États-Unis : pays qui représente la puissance complète à la fin de la seconde guerre mondiale, l'une des super puissance pendant la Guerre Froide puis une hyperpuissance.

Dans le monde : borne géographique, l’échelle à laquelle on se place pour répondre au sujet. Il va falloir expliquer l'interaction entre le monde et les États-Unis.

Depuis 1945 : borne historique, après le Seconde Guerre mondiale, États-Unis sont un des pays les plus puissants (avec l'URSS). C'est la date de départ de la réflexion, cette formulation sous-entend jusqu'à nos jours. Les États-Unis sont aujourd'hui une hyperpuissance très contestée.


Une fois votre analyse de sujet faite il faut penser à la problématique. La problématique permet au correcteur de suivre le fil rouge de votre pensée. Elle est indispensable dans une copie de bac. Problématiser c'est faire évoluer le sujet proposé en deux ou trois grandes questions, ces questions doivent soulever les problèmes posés par le sujet et intégrer une nouvelle notion. Sur la copie, la problématique doit apparaître après la définition et la contextualisation du sujet.


Dans ce cas précis la problématique devait permettre de comprendre comment les États-Unis, jeune nation, avait pu devenir une puissance emblématique du monde et se maintenir depuis 1945.

Exemples :

• Comment les États-Unis se sont-il adaptés au évolutions mondiales afin d'affirmer une certaine domination sur le Monde ?

• Quelle est la place des États-Unis dans l'histoire du monde depuis 1945 ?

• Quels sont les grands principes que les États-Unis ont cherché à défendre depuis 1945 ?


L'INTRODUCTION

Dans l'introduction, on pouvait aborder plusieurs points afin de contextualiser au mieux le sujet : 

• Vainqueurs de la guerre ( grands poids idéologique) avec l'URSS, notion de héros, de sauveurs pour le peuple européen.

• La guerre froide « gagné » par les États-Unis

• Dans les années 1990 : États-Unis une puissance complète...

• ...qui en 2001 est remise en question et de plus en plus contestée.


LE PLAN

Le sujet de cette composition (bornes chronologiques larges) incitait à choisir un plan chronologique. 

• De 1945 à la chute de l'URSS : Les deux blocs/puissances (États-Unis et URSS) s'affrontent économiquement et idéologiquement.

• De 1990 à 2001 : Les États-Unis deviennent une hyperpuissance suite à la chute de l'URSS, volonté de créer un nouvel ordre mondial

• A partir 2001 : Pour la première fois les États-Unis ne sont plus aussi fort qu'avant (attentats du 11 septembre) Son influence commence à être discutée à travers le monde.


Voilà ce qu'il fallait aborder dans chaque partie (et exemples de titre de parties)

Ne pas oublier, à chaque paragraphe il faut une idée (un argument) ainsi qu'un exemple qui l'illustre.


I. Dans un monde bipolaire, les États-Unis s'affirment

Termes à employer

Containment / Plan Marshall / Démocratie libérale / OTAN / American way of life / Berlin 1961 / Cuba 1962 / hard & soft power / Watergate 1974 / Ronald Reagan 1981-1989 / course à l'armement.


1. Les États-Unis après la seconde guerre mondiale sont une superpuissance :

a) militaire : ils sont les seuls à posséder la bombe nucléaire

b) les capitalisme libéral (« American way of life) triomphe

c) le dollar est la première monnaie d'échange internationale.

2. Création par les américains d'un nouvel ordre mondial (l'ONU en 1945) 

3. 1947 : contexte de guerre froide, la rivalité États-Unis/URSS apparaît. (pour les américains l'endiguement du communisme se fait sur la proposition du plan Marshall, pour aider à la reconstruction de l'Europe)

4. Crises avec l'URSS : création de mur de Berlin (1961) crise des missiles de Cuba (1962)

5. Crises américaines des années 1970: guerre du Vietnam, scandale du Watergate

6. Course à l'armement et course à la conquête spatiale.

7. 1991 : chute de l'URSS, l'idéologie américaine se propage d'autant plus (soft power)


II. Les États-Unis, l'ère de l'hyperpuissance

Termes à employer

L'hyperpuissance américaine (Hubert Védrine) / « gendarme du monde » / rôle de l'ONU dans la première guerre du Golfe (1990-91) / multilatéralisme / Bill Clinton (1992-2000) / enlargment / ALENA 1994 / 


1. Suite à la chute de l'URSS, la superpuissance de l'hyperpuissance

2. Les États-Unis se considèrent alors comme les « gendarmes du monde », en raison de leur hégémonie.

3. L'ONU trouve sa place de maintient de la paix, en 1991 en intervenant pour la première fois dans un conflit mondial : la première guerre du Golfe. Le président Bush, qualifiera l’événement de participation « au nouvel ordre mondial ».

4. Sous la présidence de Bill Clinton, on assiste à l’avènement du soft power américain. Le modèle américain cherche à s'imposer dans le monde : démocratie, libéralisme économique, droits de l'Homme...D'ailleurs les États-Unis s'impliquent dans beaucoup de conflits internationaux (Balkans, Moyen-Orient...)

5. Création de l'ALENA (1994)


III. Les États-Unis, le temps de l'affaiblissement ?

Termes à employer 

11 septembre 2001 / terrorisme international / G.W.Bush (2001-2009) / unilatéralisme / Patriot Act 2003 / « Axe de mal » / antiaméricanisme / Barack Obama (2008-2016) / crise financière 2008 / multilatéralisme / 


1. Le 11 septembre 2001 : attentats terroristes au États-Unis. Ceci bouleverse le rapport des États-Unis avec le monde.

2. G.W.Bush décide de rentrer en guerre contre le terrorisme international. Notion de défense unilatérale.

3. Bush décide d'une guerre préventive (Patriot Act) contre « l'axe du mal ». Les États-Unis s'engagent alors en Afghanistan puis en Irak, pour lutter contre le terrorisme et amener la démocratie.

4. Tout cela fait monter la notion d’antiaméricanisme dans de nombreuses régions sensibles du monde.

5. Barack Obama va alors décider d'une rupture avec son prédécesseur il effectue les premiers retraits de troupes d’Irak et d'Afghanistan.


CONCLUSION

La conclusion est à rédiger tout de suite après l'introduction. Cela vous évite « d'oublier » la problématique et de répondre strictement à cette dernière. 

Dans le cadre de ce sujet les éléments conclusifs pouvaient être ceux-là :

• Les États-Unis : depuis 1945 toujours une représentation de la puissance

• Influence très forte : « le monde libre »

• Aujourd'hui ils sont contestés, affaiblis mais ils sont toujours la première puissance mondiale. 


SUJET 2 – La gouvernance économique mondiale depuis 1975

Ce sujet est construit par rapport au thème 3 « Les échelles de gouvernement dans le monde » et plus particulièrement L'échelle mondiale : Une gouvernance économique mondiales depuis le sommet du G-6 de 1975.


ANALYSE DU SUJET

Gouvernance : l'art de gouverner, d'organiser en intégrant tous les acteurs.

Économique : Le fort développement de la mondialisation impose le besoin de réguler les échanges commerciaux.

Mondial : Borne géographique, l’échelle à laquelle on se place pour répondre au sujet. Dans ce cas-là à une échelle globale, internationale.


Depuis 1975 : borne historique. L'année 1975 est la réunion au sommet du G6 , en France, au château de Rambouillet. C'est la date de départ de la réflexion, cette formulation sous-entend jusqu'à nos jours. 


Une fois votre analyse de sujet faite il faut penser à la problématique. La problématique permet au correcteur de suivre le fil rouge de votre pensée. Elle est indispensable dans une copie de bac. Problématiser c'est faire évoluer le sujet proposé en deux ou trois grandes questions, ces questions doivent soulever les problèmes posés par le sujet et intégrer une nouvelle notion. Sur la copie, la problématique doit apparaître après la définition et la contextualisation du sujet.


Dans ce cas précis la problématique devait permettre de comprendre comment un système économique a été organisé, géré et évolué.

Exemples :

• Les progrès réalisés pour construire une gouvernance économique mondiale se sont-ils traduits par une régulation plus efficace et plus juste de la mondialisation économique ?

• En quoi la gouvernance économique mondiale a-t-elle progressé depuis 1975 ?


L'INTRODUCTION

Dans l'introduction, on pouvait aborder plusieurs points afin de contextualiser au mieux le sujet : 

• Les accords de Bretton-Woods (création en 1944)

• La fin de la convertibilité du dollar en or (Nixon shock en 1971) et ses conséquences (baisse du dollar, produit américain moins chers...)

• Les chocs pétroliers de 1973 et 1979

• Les pays du tiers-monde veulent un nouvel ordre économique mondial plus juste


LE PLAN

Le sujet de cette composition ( passant d'une crise économique à une autre) incitait à choisir un plan chronologique. 

I. La réponse à la crise de 1971 à 1973 : effondrement du système Bretton Woods → Recherche d'une coopération internationale

II. La réponse à la crise de 2007 à 2010 : la quête d'une nouvelle gouvernance → La percée de nouveaux acteurs


Voilà ce qu'il fallait évoquer dans chaque partie (et exemples de titre de parties)

Ne pas oublier, à chaque paragraphe il faut une idée (un argument) ainsi qu'un exemple qui l'illustre.


I. La recherche d'un coopération internationale

Termes à employer

Dollar / SMI / chocs pétroliers 1973 et 1979 / or / Nixon shock / G6 / G7 / G8 / Fond monétaire international / Banque mondiale / Ordre économique 


1. G6 à au château de Rambouillet (Italie, Royaume-Uni, États-Unis, France, Allemagne de l'Ouest, Japon) 15 au 17 novembre 1975 : plusieurs points traités lors de cette réunion : 

• questions monétaires

• développement du libre-échange

• proposition d'une politique commune énergétique (projet abandonné)

2. G7 sommet de Porto Rico en 1976 (+ Canada)

3. G8 en 1998 ( + Russie)

4. Processus d'un sommet (quelles sont les discussion géopolitiques du moment, quelles types de décisions sont prises ? Principalement des décisions d'ordre économique)


II. La quête d'une nouvelle gouvernance

Termes à employer

FMI / Banque Mondiale / Altermondialistes / UE / ALENA / MERCOSUR / ASEAN / G20


1. Les critiques (organisation inefficaces ou trop libérales)

2. Difficultés pour réguler la mondialisation (FMI, Banque Mondiale)

3. Libre-échange (UE, ALENA, ASEAN, MERCOSUR...)

4. Les mouvements alter-mondialistes (manifestations sur les grands sommets, les altermondialistes voient le G7/G8 comme un « club de riche », actions qui dégénèrent souvent comme « la bataille de Seattle en 1999)

5. Les nouveaux acteurs : le système des « invités ». L'un des défauts du G7/G8 est de ne pas correspondre aux puissances économiques contemporaines d’où la création de ce système.

6. Création du G20 en 1999, afin de pouvoir travailler en collaboration avec plus de pays. Le G20 compte (en plus des huit pays de base) l'Afrique du Sud, l'Arabie Saoudite, l'Argetine, l'Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, le Mexique, l'Inde, l'Indonésie, la Turquie et l'Union européenne.

7. D'autres regroupements existent mais moins influents : le G77 de l'ONU qui rassemble 134 Etats, le rassemblement des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) établi en 2009, dans le but de concurrencer le G7.


CONCLUSION

La conclusion est à rédiger tout de suite après l'introduction. Cela vous évite « d'oublier » la problématique et de répondre strictement à cette dernière. 

Dans le cadre de ce sujet les éléments conclusifs pouvaient être ceux-là :

• La mise en œuvre d’une gouvernance économique mondiale est est très compliquée

• Les États ne parviennent plus à faire fonctionner les institutions internationales de l’après-guerre 

• La gouvernance économique du monde nouveau défi à relever dans ce monde si mondialisé.


DEUXIEME PARTIE

SUJET – Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation

Annexe 1- fond de carte destiné à la réalisation du croquis (à rendre avec la copie)


Titre : L’Afrique, un continent entre contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation

Croquis Géographie Bac S Pondichery 2016

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?