Colonisation Européenne et Système Colonial - Cours

Colonisation Européenne et Système Colonial - Cours

Ce document est une fiche de révision d'Histoire sur La colonisation européenne et le système colonial. Cette fiche est complète et va vous permettre de pouvoir prendre de l'avance sur vos révisions du Bac. L'Histoire géographie est une matière qui a un fort coefficient au Bac ES, il est donc important d'être prêt pour le jour de l'examen.

Colonisation Européenne et Système Colonial - Cours

Le contenu du document

 

I. Conquêtes coloniales et organisations des empires au XIXe siècle

A) Les conquêtes coloniales

• Elles commencent au milieu du XIXe siècle lorsque les puissances européennes mettent en place une politique d'expansion coloniale.
=> Développement des expéditions civiles et militaires.
Ex : celle qui permet à la France de s'emparer du Cambodge et de la Cochinchine vers 1860.

• Années 1870 : souci de prestige des Etats + montée des nationalismes
=> Accélération des conquêtes : c'est le phénomène de « course au clocher » J.Ferry.

• La rivalité entre les puissances coloniales risque d\'aboutir à un conflit.
=> Conférence de Berlin en 1884-1885 pour fixer les règles de la Conquête.

• Les conquêtes sont souvent violentes:
Ex : 100 000 hommes nécessaires a la maitrise du territoire algérien,
La guerre des zoulous entre le R-U et les zoulous.

 

B) L\'organisation des empires coloniaux

• En 1914, l'Europe contrôle les deux tiers de l\'espace mondial et 60% de la population de la planète.
• L'Empire britannique + l\'Empire français = 1/3 de la surface du globe.

• La France possède le second empire colonial du monde.
• L'empire français est n°2 et est principalement étendu sur le continent africain et domine l'ensemble de la péninsule indochinoise

 

C) Les causes de cette expansion coloniale

Motifs politiques :

> Volonté des gouvernements d'assurer le contrôle des grands axes de circulation, sur terre comme sur mer, dans des buts commerciaux et stratégiques.
> Une occasion de redresser leur prestige :
Exemple, de la France, après sa défaite en 1871 contre les Prusses.

Motifs économiques et démographiques:

> La révolution industrielle entraine la recherche de matières premières.
> Les politiques protectionnistes poussent les Européens à rechercher outre-mer des marches nouvelles.
> L'Europe, qui est en transition démographique, souhaite acquérir des colonies pour y installer son excédent de population. (N.B : la majorité de l\'émigration européenne se dirige vers les « pays neufs », plutôt que vers les colonies).

Motifs « moraux » : l'Europe, justifie sa domination sur les peuples colonisés par un devoir de civilisation. Ces civilisations sont le « fardeau de l'homme blanc » (Kipling).

 

II. Le système colonial

A) L'admiration des colonies

• La France, l'Espagne, le Portugal et l'Italie = administration directe des colonies. Elles ont une volonté d' « assimilation » de ces métropoles.

• Les belges + les allemands + les néerlandais + les britanniques = administration fondée sur l'«association».

> Appel aux élites locales par les métropoles. Colonies placées sous l'autorité d'un gouverneur, mais ont un réel pouvoir de décision. C'est l'indirect rule. Les dominions britanniques deviennent vite autonomes.
> Et en 1931, la Grande-Bretagne et ses dominions s'unissent sur le plan économique au sein du Commonwealth.

• Mais vers 1920 : évolution de la conception française de l'administration des territoires sous tutelle.
Ex : Albert Sarraut, défend une politique d'association
le général Lyautey (au Maroc), veut de voir émerger une élite capable de conduire le territoire vers son émancipation.
Mais l'administration directe demeure la règle.

 

B) L'influence des métropoles

• Faible nombre de colons européens.
Les coloniaux se distinguent des populations indigènes par leur mode de vie : (ville, rémunérations, vêtements, et possession de domestiques). Mais seule une minorité mène une vie luxueuse.

• Les colonies s'occidentalisent : croissance des villes, architecture européenne, les élites locales = comportements européens.

• Attrait de l'Europe pour l'exotisme des colonies : expositions coloniales ou universelles, artistes occidentaux inspirés de «l'art nègre» (ex : Picasso, Les demoiselles d'Avignon)

• La colonisation entraine des progrès concrets chez les colonies :

> Meilleur encadrement sanitaire,
> apports techniques (infrastructures de transports, assainissements de terres insalubres),
> développement de la scolarisation,
> formation de nouvelles élites (enseignants, ingénieurs, médecins, avocats, journalistes).

 

C) La montée du nationalisme

Il faut attendre la 1ere GM pour que le système colonial soit contesté par les colonies.
• La contestation est renforcée par l'influence de l'enseignement européen, (fondé sur les Droits de l\'Homme et la philosophie des lumières). Puis par l\'influence du marxisme.

• Pendant l'entre-deux-guerres, il y a émergence de mouvements ou de partis nationalistes.
Ex : le Parti du Congres en Inde (ou milite Gandhi), le PCI en Indochine (avec Nguyen Ai Quo (aka Hô Chi Minh)). Etc.
• Les métropoles réagissent différemment :

> Le Royaume Uni accorde une représentation nationale a l'Inde, la prépare au self-government.
> La France refuse toute autonomie à ses colonies.

 

III. Les modes d'exploitation économique des colonies

A) La mise en valeur des terres

• L'installation de colonies agricoles européennes :

> L'expropriation des indigènes, qui sont soit :

- refoulés vers les domaines arides ou montagneux (comme en Algérie)
- parqués dans des réserves (en Afrique du Sud)
- systématiquement massacrés (en Nouvelle-Zélande).

> L'armée française chasse les populations pour donner les terres aux colons, ou à des entreprises.

• Les bénéficiaires de ces expropriations sont les colons, ou les sociétés européennes.

> la « Société germano-belge du Nord-Ouest Cameroun » détient plus de 9 millions d\'hectares.
> La « Société du Haut Oubangui » possède 14 millions d'hectares de terres

Les compagnies possédant des domaines immenses deviennent les fournisseurs en matières premières agricoles aux métropoles. NB : Les matières premières non agricoles sont pillées.

• Les conséquences de cette exploitation:

> Populations indigènes sont contraintes au travail forcé (interdit qu'en 1931).
> La pratique de la monoculture fragilise donc l'économie des colonies.
> Les colonies sont extrêmement dépendantes des fluctuations des cours des matières premières. (comme le montrera la crise de 1929.)

 

B) Les échanges commerciaux

• Les échanges entre les métropoles et leurs colonies sont déséquilibrées :

> Export des matières premières des colonies (gratuitement ou à moindre cout)
> Importation des produits manufacturés par les colonies (qui elles ne bénéficient pas de réductions), car les industries européennes recherchent des marchés où écouler leur stock.

• Pendant la crise, il y a un réel rapprochement économique entre les métropoles et leur empire.
Les métropoles prennent alors des mesures protectionnistes (mise en place des tarifs Méline), et échangent davantage avec leurs colonies.
Ex : Après la crise de 1929, exportations de la France avec ses colonies passe de 20% à plus de 30% de ses exportations totales. Le pourcentage des importations passe dans le même temps de 12 a 27%.

• Mais les entrepreneurs n\'ont pas autant investi que prévu dans les colonies.
Ex : en 1914, sur les 45 milliards de francs investis par la France a l\'étranger, seuls 10% le sont dans l\'empire.
=> Le discours expansionniste ne convainc pas les investisseurs.

 

C) Les innovations économique et techniques

• Le développement des infrastructures : pour exploiter et acheminer les matières premières. Mais ces politiques de « mise en valeur » ne bénéficient pas directement aux populations indigènes.

• L'assainissement de régions insalubres qui peuvent être mises en culture. (Ex : la plaine de la Mitidja en Algérie) et le développement de l\'irrigation et la recherche agronomique, permettant de meilleurs rendements

• L'exploitation économique des colonies a permis de faire émerger une élite indigène, qui est diffusée parmi elles, les formations des cadres indispensables à une économie et à une administration modernes.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?