Approches des territoires du quotidien - Histoire Géographie - Première S

Approches des territoires du quotidien - Histoire Géographie - Première S

Notre professeur de géographie vous propose de réviser les nouvelles approches des territoires au quotidien, les nouvelles façons d'aménager le territoire au travers d'une fiche synthétisant pour vous les notions les plus importantes de ce cours...

Approches des territoires du quotidien - Histoire Géographie - Première S

Le contenu du document

Notre professeur de géographie vous propose de réviser les nouvelles approches des territoires au quotidien, les nouvelles façons d'aménager le territoire au travers d'une fiche synthétisant pour vous les notions les plus importantes de ce cours à connaître pour votre épreuve du Baccalauréat Scientifique 2015 !

I - L'émergence de nouveaux acteurs dans l'aménagement des territoires

1 - L'Etat, acteur traditionnel de l'aménagement du territoire

L'Etat a été le principal acteur de l'aménagement des territoires. En effet, la France était jusqu'aux années 1980 un pays centralisé avec une toute puissance de Paris qui dominait sans partage le reste du pays. L'Etat menait donc les grands projets à l'échelle nationale comme les transports, le développement du tourisme, le développement de l'agriculture ou encore la construction d'infrastructures à usage quotidien (écoles, collèges, bibliothèques ... etc.). Mais avec les lois de décentralisation dont la première est apparue en 1982, l'Etat a voulu confier plus de pouvoirs aux collectivités territoriales.

2 - Les collectivités territoriales, nouveaux acteurs de l'aménagement du territoire.

Par les lois de décentralisation de 1982 et 2003, l'Etat a voulu confier au pouvoir local l'aménagement de leurs infrastructures afin de le rendre plus efficace. Les collectivités territoriales se sont vues investies de nouveaux pouvoirs transférés par l'Etat. Elles sont compétentes dans de multiples domaines comme les infrastructures pour l'enseignement, l'action sociale (les aides aux personnes âgées par exemple), l'entretien des routes, l'aide aux entreprises ... . Par collectivités territoriales, on entend les communes, les départements et les régions.
Les différents échelons administratifs en France et leur nombre.

3 - L'union européenne, acteur de plus en plus influent de l'aménagement du territoire

Avec le traité de Maastricht de 1992 et le transfert de pouvoirs de l'Etat à Bruxelles, l'Union européenne bénéficie de plus en plus de pouvoirs. Ainsi l'Union européenne qui a instauré un quasi fédéralisme européen met en place des aides aux régions les moins avancées. Le but est de réduire les écarts entre régions et de développer toujours plus ces espaces. Par exemple en France, les régions les moins développées comme l'Auvergne ou le Limousin recevront plus d'aide de l'Union Européenne. L'acteur européen se substitue donc de plus en plus à l'Etat qui s'efface lentement.

II - La prise en compte des nouveaux enjeux dans l'aménagement du territoire

1 - La question de la concurrence entre entités territoriales

Avec la mondialisation et l'Union Européenne qui tend à créer petit à petit une fédération européenne composée de régions, la concurrence entre entités territoriales devient de plus en plus féroce. Les collectivités locales cherchent à attirer les entreprises qui dynamisent la région avec des avantages ou des aides combinés à des politiques économiques attractives.
C'est dans ce but que les pôles de compétitivité ont été créés pour attirer les investissements nationaux et étrangers. Des accords avec des régions étrangères (jumelages ou autres) permettent d'établir des partenariats entre des régions européennes qui développent entre elles des relations commerciales.

2 - La question du développement durable

La question écologique est venue se greffer dans l'aménagement des territoires. Les POS (plans d'occupation des sols) et les PLU (plans locaux d'urbanisme) prennent en compte ces nécessités de respect de l'environnement afin de garantir aux citoyens un niveau de vie le plus élevé et le plus sein possible.
Les parcs naturels protègent la faune et la flore locale et permettent donc de protéger la ressource environnementale. Ces aménagements écologiques bénéficient aux collectivités par le tourisme qui a des retombées économiques significatives sur la région.

III - Une importance de plus en plus grande des nouveaux territoires

En France, il y a beaucoup de communes. Celles-ci, pour être plus efficaces, se regroupent dans des syndicats de communes, dans des EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale). Ces regroupements permettent de mener des grands projets comme par exemple le Grand Paris ou même des actions du quotidien comme le ramassage des ordures.
Il existe beaucoup de types de syndicat de communes avec des prérogatives importantes et différentes qui peuvent parfois empiéter sur d'autres collectivités locales, ce qui ne va pas sans poser une multitude de problèmes.

IV - Des difficultés de mise en œuvre dues au mille-feuille administratif

L'expression de « mille-feuille administratif » est couramment employée pour désigner l'abondance des intermédiaires entre le plus gros échelon administratif (l'Etat) et le plus petit échelon administratif (la commune) qui rend l'action administrative moins efficace.
Le mille-feuille administratif.
Différentes réformes ont été envisagées comme par exemple la suppression des départements mais se sont heurtées à des réticences au sein de la population et ont dues être abandonnées. Le président Hollande a annoncé à sa conférence de presse de Janvier 2014 qu'il entendait fusionner des régions et instituer des métropoles qui conduiront à la disparition de certains départements. Ces réformes, si elles sont menées à bien permettront de simplifier les collectivités territoriales.
Mais ces réformes se heurtent souvent à une opposition de différents échelons administratifs qui risquent d'être supprimés avec la simplification territoriale. Les réformes précédentes se sont contentées de créer de plus en plus d'échelons au nom de la proximité avec les citoyens mais sans supprimer ceux déjà en place, ce qui provoque des doublons et nuit à l'efficacité de la politique de décentralisation, principe désormais inscrit dans la constitution.
Le projet du gouvernement actuel (janvier 2014) de redécoupage des régions.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?