Méthodologie de la dissertation - Français - Première S

Méthodologie de la dissertation - Français - Première S

digiSchool Bac S vous aide dans vos révisions du Bac S en vous proposant cette fiche méthodologique sur la dissertation.

Ainsi, vous découvrirez quelles sont les étapes à suivre pour réussir une dissertation, à savoir l'analyse du sujet, la détermination d'un plan, la rédaction de l'introduction, du développement, et de la conclusion.
Cette méthodologie de la dissertation vaut autant pour l'épreuve anticipée de français du Bac S que pour celle de philosophie, la technique est la même !

Téléchargez gratuitement cette fiche méthodologique qui vous expliquera comment rédiger une dissertation au bac !

Document rédigé par un prof Méthodologie de la dissertation - Français - Première S
Télécharger gratuitement

15.00/20

3.6667 5 0

3 Avis > Donne ton avis

417 téléchargements

Le contenu du document

 

INTRODUCTION

La dissertation est un exercice scolaire qui consiste en un développement argumenté, en réponse à une problématique littéraire posée. Pour paraphraser : il s'agit d'apporter une réponse organisée à partir de votre culture, de votre réflexion, à une question reflétant un enjeu littéraire particulier.

Il s'agit d'un exercice présent au baccalauréat de français des séries générales et technologiques. Il est proposé au choix, avec le commentaire de texte et le sujet d'écriture d'invention.

Réputée difficile, la dissertation est le sujet le moins choisi au baccalauréat de français : on estime que seuls 10 à 15% des candidats à la session 2014 s'y sont risqués ! Pourtant, bien qu'elle soit généralement mal maîtrisée par les lycéens, la dissertation ne devrait pas vous faire peur : elle nécessite simplement, comme pour les autres sujets d'écriture du bac, une maîtrise de la méthode et une culture littéraire.

 

LA DISSERTATION : DEFINITIONS

La dissertation, qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que ce n'est pas ?

 

LA DISSERTATION, C'EST...

Une réponse personnelle à une problématique donnée : attention, une réponse "personnelle" dans la mesure où vous devez mettre en valeur vos connaissances littéraires ! Cela ne veut pas dire que c'est une réponse subjective....

Une réponse objective à la problématique donnée ! Bien que la formulation de la problématique sous la forme d'une question puisse troubler certains candidats, le correcteur n'attend pas de vous que vous donniez votre opinion sur cette question... On vous demande de présenter différents aspects possibles de cette réponse, et de les considérer dans des développements qui s'opposeront, sans pour autant se contredire !

Tout simplement, la dissertation c'est : une réponse à la problématique. Trop de candidats croient apercevoir dans la formulation du sujet une notion qu'ils maîtrisent et foncent droit... dans le mur du hors sujet. C'est pourquoi le temps d'analyse du sujet est essentiel : vous devez être sûr d'avoir bien défini de quoi la problématique peut traiter, et de quoi elle ne doit pas traiter !

Mais cette réponse doit être avant tout... le fruit de votre réflexion. Beaucoup trop d'élèves voient la problématique, envisagent directement deux axes de pensée, et "casent" leurs savoirs dans ces axes. Mauvaise idée ! Le correcteur s'apercevra d'un raisonnement tout rapide. Avant toute définition du plan, menez votre propre réflexion sur la problématique : vous verrez alors apparaître d'autres idées, d'autres exemples, d'autres contradictions... auxquelles vous n'auriez tout simplement pas pensé autrement !

La dissertation pose une problématique littéraire ! Trop souvent, les élèves, sur un sujet concernant la poésie, disserteront joyeusement pour répondre à un sujet tel que "La laideur peut-elle être une source d'inspiration pour un poète ?" (annales de bac 2010), mais sans citer la moindre œuvre poétique ! N'oubliez pas qu'il s'agit d'une problématique littéraire, qui doit appeler des réflexions sur la littérature – et pas sur autre chose !

La dissertation repose sur votre culture littéraire : vous devez donc appuyer votre réflexion sur les œuvres littéraires que vous avez abordées en cours (cette année ou les années précédentes), mais aussi sur vos connaissances personnelles de certaines œuvres de théâtre, ainsi que sur les textes du corpus que votre sujet vous propose, et qui sont souvent une excellente source d'exemple. C'est le moment de mettre en valeur vos qualités de grand lecteur ou de grande lectrice !

 

LA DISSERTATION, CE N'EST PAS...

Une récitation de votre cours de français. Bien sûr, il est essentiel de connaître votre cours, mais si vous ne faites que le réciter, vous aurez tout faux ! La dissertation vous demande de mobiliser vos connaissances, de les utiliser pertinemment.

Un discours creux. Tout comme, dans le commentaire composé, on vous demande d'appuyer chaque "sous-partie" présentant un argument d'un exemple, vous ne pourrez tout simplement pas construire votre dissertation sans exemples littéraires pertinents. Ces exemples peuvent venir de votre culture personnelle comme du corpus de textes proposé dans le sujet du baccalauréat, mais ils doivent être présents !

La dissertation n'est pas l'endroit pour citer des exemples tirés de la télévision, de la chanson française contemporaine (à l'exception des chanteurs dits "littéraires", Brassens, Brel, Ferré, etc.). Les exemples sont bienvenus, mais ils doivent être littéraires – ou éventuellement, cinématographiques et artistiques !

 

QUELLES ETAPES A SUIVRE POUR REUSSIR SA DISSERTATION ?

En dissertation comme en commentaire de texte ou en écriture d'invention : procédez avec méthode ! Suivez attentivement les six étapes que nous vous proposons ici, tout en gardant un œil sur votre montre pour s'assurer le temps de finir son devoir calmement !

 

L'ANALYSE DU SUJET

C'est le moment que beaucoup de lycéens passent pour attaquer directement le plan... et ils ont tort ! En effet, l'analyse du sujet est aussi le moment le plus important de votre dissertation.

Au centre d'une feuille de brouillon vierge, recopiez le sujet. Tachez d'en déterminer les mots-clés, c'est-à-dire les concepts importants, puis de les définir : ouvrez des portes à votre réflexion !

Ex. "La laideur peut-elle être une source d'inspiration pour un poète ?"

 

Le sujet peut aussi être une citation : dans ce cas, vous devrez l'analyser, toujours en mettant en valeurs les concepts-clé, puis éventuellement reformuler la problématique.

Ensuite, notez au brouillon les idées que vous avez à l'esprit : d'abord, que pensez-vous de cette problématique : "La laideur peut-elle être une source d'inspiration pour le poète ?" Votre premier ressenti peut être que la réponse est négative : les poètes écrivent d'abord sur la beauté, les beaux sentiments, le bonheur... Listez des exemples, mais aussi des citations que vous pouvez connaître !

A ce stade, toutes les idées sont bonnes à prendre : réfléchissez bien, remontez dans vos lectures scolaires ou personnelles, et n'oubliez pas de considérer les textes du corpus, qui sont présents dans le sujet justement pour vous aider lors de votre travail d'écriture.

 

A présent que le premier temps de réflexion est achevé, contredisez-vous : êtes-vous sûr de ce que vous avez affirmé dans un premier temps ? N'y aurait-il pas une objection à apporter à ce raisonnement ? Si, bien sûr : certains poètes étaient plutôt influencés par la laideur, effectivement. Ils cherchaient, à travers la poésie, à sublimer l'absence de beauté. Sur une autre feuille de brouillon, notez les exemples qui vous viennent à l'esprit : "J'aime l'araignée" de Victor Hugo, "La Charogne" – voire "l'Albatros" – de Charles Baudelaire, etc.

N'arrêtez pas votre réflexion en si bon chemin... Poursuivez-la : vous avez eu deux pistes de réflexion opposées, mais elles ne sont pas pour autant contradictoires ! C'est le moment de trouver un troisième axe de pensée, assorti également d'exemples notés au brouillon, et qui constituera votre troisième grande partie.

 

Revenez à présent à la problématique : dans certains cas, vous pourrez garder l'intitulé du sujet tel quel, dans d'autres cas, vous pouvez transformer le problème qu'on vous a donné en "problématique", sous la forme d'une question qui représentera l'enjeu de votre réflexion. En un mot, il vous est peut-être possible de reformuler le sujet, afin que votre plan y corresponde mieux.

 

LA DETERMINATION D'UN PLAN

Vous vous retrouvez avec un méli mélo d'idées notées pêle-mêle au brouillon : organisez-les !

Le plan de votre dissertation doit faire, dans l'idéal, trois parties : mais il peut également en contenir deux... Chacune de ces parties constitue un argument qui s'oppose avec l'argument suivant, sans pour autant le contredire totalement. Enfin, ces arguments sont organisés avec logique : du plus évident au plus complexe.

Chacune de ces grandes parties est, à son tour, composée de trois sous-parties (A, B, C), qui peuvent être deux... ou même, dans certains cas, quatre !

 

LA REDACTION DE L'INTRODUCTION

Attention ! Si le sujet de la dissertation est la citation d'un auteur, celle-ci doit figurer dans l'introduction, et ce même si vous avez choisi de la reformuler sous la forme d'une problématique !

L'introduction, comme la conclusion et au contraire du développement, se rédige entièrement au brouillon, avant d'être recopiée au propre sur votre copie. En effet, et bien que la plupart des candidats ne comprennent pas son importance, l'introduction est probablement le moment le plus important de votre copie : c'est celui où vous révélez les résultats de votre analyse du sujet (et où vous devez donc montrer que vous l'avez compris), où vous posez votre problématique et où vous exposez les étapes de votre raisonnement pour y répondre.

Ce n'est pas exagérer que de dire que le correcteur peut juger à la simple lecture de votre introduction, de la qualité de votre copie... Alors, prêtez-y la plus grande attention !

 

L'introduction se compose de trois parties distinctes.

Dans une première partie, que vous entamez par un alinéa, vous expliquerez le sujet en prenant soin de redéfinir les mots clés, et le situerez dans son objet d'études. Cette phase se constitue de deux phrases, trois tout au plus.

Après être passé à la ligne et avoir marqué un autre alinéa, posez votre problématique sous la forme d'une question.

Passez de nouveau à la ligne, faites un alinéa, et présentez le plan de votre dissertation.

 

LA REDACTION DU DEVELOPPEMENT

Le développement est l'étape qui fait peur aux candidats... Pourtant, c'est l'étape la plus facile de votre dissertation ! En effet, vous n'avez plus qu'à rédiger votre brouillon...

Lorsque vous avez rédigé votre plan, vous avez pris soin de faire un plan détaillé. Chaque titre est un "titre-idée", composé non pas d'un mot, mais d'une petite phrase.

Après l'introduction, passez quelques lignes, marquez un alinéa, et faites une phrase pour expliquer l'idée de votre grand I. Faites ensuite une phrase pour présenter l'idée du A. Rédiger la première sous-partie.

Passez à la ligne, faites une phrase pour rédiger l'idée directrice de B.

Idem pour C.

A la fin de votre I, faites une brève phrase de transition vers II. Passez ensuite une ou deux lignes, et renouvelez le processus pour II.

 

LA REDACTION DE LA CONCLUSION DE LA DISSERTATION

La conclusion est un autre moment essentiel de votre copie : c'est là où vous devez démonter au correcteur que vous avez su répondre à la problématique posée ! Comme la conclusion est importante, elle se rédige au brouillon, puis se recopiera plus tard au propre : cependant, vous vous rendrez compte que la conclusion vient plus naturellement que l'introduction, sa rédaction sera simplifiée.

La conclusion – comme l'introduction – comporte trois parties : dans un premier temps, résumez brièvement les trois temps de votre réflexion.

Passez à la ligne, et proposez une réponse riche à votre problématique.

Passez à la ligne : si vous le pouvez (si vous avez les références culturelles nécessaires), procédez à une ouverture, par exemple en posant une question élargissant la réponse à votre problématique.

 

L'INEVITABLE, L'ESSENTIELLE, LA FAMEUSE RELECTURE !

Cinq minutes minimum doivent être réservées à la relecture de votre copie. Vous aurez beau avoir été concentrés lors de votre rédaction, vous avez très probablement laissé passer quelques fautes d'orthographe, un mauvais accord en conjugaison, une répétition, une rature... Corrigez élégamment.

 

CONCLUSION

La dissertation, exercice difficile ? Pas plus, en tout cas, que son acolyte le commentaire de texte ! La dissertationne nécessite que la maîtrise d'une méthode, et surtout un bon entraînement. Si vous n'avez jamais fait dedissertation auparavant, le jour du bac n'est probablement pas le bon moment pour commencer à s'entraîner... Cependant, n'hésitez pas à pratiquer la dissertation au cours de l'année – d'autant que cela vous entraînera pour lesdissertations de terminale, en philosophie par exemple...

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

aypristyle
5 5 0
20/20

Très bonne fiche claire est complète aucun problème de téléchargement pour moi

par - le 03/06/2017
magker
5 5 0
20/20

Pas de pb de téléchargement pour moi ... , fiche tès bien realisée, claire ... , Merci pour cette aide précieuse !

par - le 29/04/2016
RahNg
1 5 0
4/20

Impossible de le télécharger, je viens pourtant de m'inscrire

par - le 03/03/2016

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?