Le registre comique - Français - Première S

Le registre comique - Français - Première S

Ce cours de français de première S sur le registre comique vous est proposé gratuitement par digiSchool. Il a été rédigé par notre professeur de français et est découpé en 3 parties. 

Dans un premier temps, vous aborderez les différents comique avec la satire, la parodie, le burlesque et bien d'autres types de comiques. Dans une seconde partie, vous étudierez les procédés utilisés à travers l'exagération, la répétition ou encore avec les sous-entendus. Enfin pour terminer ce cours, vous verrez les fonctions du comique à savoir se libérer ou critiquer. 

Téléchargez gratuitement ce cours de français.

Le registre comique - Français - Première S

Le contenu du document

 

LES DIFFERENTS COMIQUES

La satire

Il s’agit d’une critique moqueuse d’un vice ou d’un ridicule.

Dans la lettre persane 37, Montesquieu fait la satire d’un pouvoir monarchique vieilli, en exagérant ses incohérences.

La parodie

La parodie imite, en les exagérant et en les ridiculisant, les caractéristiques d’un style ou d’un genre.

Jean Tardieu parodie les dialogues stéréotypés des comédies de boulevard.

Le burlesque

Le burlesque pousse une situation jusqu’à l’extravagance. (Par exemple Bérenger, combattant dérisoire, face à ses concitoyens transformés en rhinocéros).

4. L’absurde

L’absurde fait ressortir le comique d’une situation étrange ou incompréhensible (le dialogue incohérent entre Vladimir et Estragon).

L’ironie

L’ironie consiste à se moquer en laissant entendre le contraire de ce que l’on dit.

L’humour

L’humour révèle, sans méchanceté, les aspects risibles de situations ou de personnages sérieux.

 

► Plus de cours de Première S : Retrouvez tous les cours de Français

 

LES PROCEDES UTILISES

Le comique a des mécanismes propres qui reposent sur l’utilisation de procédés.

L’exagération

Les traits physiques, les traits de caractère, les situations, sont grossis par rapport à la réalité.

Comme dans une caricature, Rabelais, pour décrire la mauvaise éducation de Gargantua, amplifie les signes de paresse et de sottise. L’exagération est le procédé favori de la satire.

La répétition

Il s’agit d’un phénomène d’insistance qui survient au mauvais moment et qui produit un effet comique.

« Le pauvre homme ! » dans la scène 4 de l’acte I de Tartuffe est une répétition de mots.

Dans L’Ecole des femmes, les rencontres entre Arnolphe et Horace, qui tournent toutes au désavantage d’Arnolphe, sont des répétitions de situations qui surviennent toujours au mauvais moment ; ce qui provoque le rire.

Les déformations et les inventions

Elles constituent un écart par rapport à la norme et à ce que l’on attend, ce qui les rend risibles.

Jean Tardieu déforme le sens des dialogues en remplaçant un mot par un autre.

Michaux dans Le Grand Combat, déforme et invente des mots.

Les décalages et le mélange de tons

Ils créent un écart et sont souvent caractéristiques de l’ironie. On peut parfois introduire un détail incongru dans un contexte sérieux, changer de niveau de langue ou bouleverser la syntaxe.

Les sous-entendus et les allusions

Ils permettent d’attaquer une cible, notamment par des mots à double sens.

LES FONCTIONS DU COMIQUE

Libérer

Le comique se charge de « dégonfler » les bêtises humaines par le rire. Il libère l’homme de ses préjugés et de ses peurs en les rendant ridicules.

Son rôle libérateur se ressent par le fait qu’il traite de façon irrespectueuse des sujets considérés comme tabous (la maladie, la politique…) et qu’il démystifie ce qui est réputé noble (le courage, l’amour, le malheur, la mort…)

Cette fonction du comique est résumée par Figaro dans Le Barbier de Séville :

« Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer ».

Critiquer

Le comique sert souvent d’arme. Faire rire d’une institution, d’un défaut, d’un abus, permet de les discréditer. Comme le dit Molière dans la Préface de Tartuffe :

« C’est une grande atteinte aux vices que de les exposer à la risée de tout le monde ».

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?