Le narrateur et le point de vue - Français - Première S

Le narrateur et le point de vue - Français - Première S

Nous mettons à votre disposition aujourd'hui un cours de français sur le narrateur et le point de vue rédigé exclusivement pour vous par notre professeur de français de niveau première S.

Dans ce chapitre sur le narrateur et le point de vue, vous étudierez le statut du narrateur et la focalisation sous ses différentes formes : focalisation interne, focalisation externe et focalisation zéro.

Digischool Bac S vous propose de télécharger gratuitement ce cours de français sur le narrateur et le point de vue de 1ère ci-dessous.

Le narrateur et le point de vue - Français - Première S

Le contenu du document

 

Présentation : Le narrateur d'un livre, un roman par exemple, est une personne qui conte une histoire au lecteur. Il peut faire partie intégrante du récit, en tant que personnage principal ou secondaire, ou n'être qu'observateur et conteur.

Hormis dans le genre autobiographique, il est important de bien différencier l'auteur du narrateur. L'auteur est la personne réelle qui écrit l'histoire et est le créateur du narrateur. Ce dernier est un être fictif, faisant ou non partie du récit qu'il raconte.

I. LE STATUT DU NARRATEUR

Selon ce que l'auteur choisit, le statut du narrateur sera différent.

Il pourra faire office de simple observateur, un témoin totalement extérieur à l'histoire ou le narrateur sera intrinsèquement lié au récit, un personnage actif.

1. PREMIER CAS

Le narrateur n'est pas un personnage. Le récit sera donc à la troisième personne (il). Le narrateur est conteur et n'intervient pas dans l'histoire. On dit qu'il est extérieur au récit.

Témoin anonyme et ''sans corps'', il peut toutefois émettre une opinion sur les faits et les actions des personnages. On parle alors d'intervention ponctuelle.

2. DEUXIEME CAS

La narration se fait à la première personne (je), car le narrateur fait partie de l'histoire, en tant que personnage principal ou secondaire. On dit qu'il est intérieur au récit.

Le ''je'' permet au lecteur de s'identifier au narrateur et, d'une certaine façon, de s'impliquer dans l'histoire.

Ce mode de narration permet également de connaître les pensées et les émotions des personnages.

II. LA FOCALISATION

À l'inverse d'un récit à la première personne, l'utilisation du ''il'' suppose un choix de focalisation. Aussi appelée ''point de vue'', la focalisation est la perception selon laquelle le narrateur raconte l'histoire.

C'est une forme de perspective permettant de décrire les personnages et leurs actions d'une façon particulière.

Il existe trois sortes de focalisation : la focalisation externe, la focalisation interne, la focalisation zéro.

1. LA FOCALISATION EXTERNE (OU POINT DE VUE EXTERNE)

Avec la focalisation externe, le narrateur s'en tient à la description des faits et gestes des personnages. Il n'a aucune idée de leur état d'esprit, de leurs pensées ou de ce qui va se produire.

C'est un observateur neutre, objectif, qui ne peut conter que ce qui est visible et audible.

Exemples

Les premières pages de Le Tour du monde en 80 jours (1872) – Jules Verne (1828 – 1905) ;

    Des souris et des hommes (1937) – John Steinbeck (1902 – 1968).

2. LA FOCALISATION INTERNE (OU POINT DE VUE INTERNE)

Avec la focalisation interne, le narrateur est aussi personnage et fait partie intégrante de l'histoire.

C'est un point de vue subjectif, car le décor, les événements et les autres protagonistes ne sont perçus qu'au travers d'un seul personnage. On connaît ses pensées, ses désirs ; on perçoit ce qu'il perçoit.

Exemples

L'Île au trésor (1883) – Robert Louis Stevenson (1850 – 1894) ;

L'Éducation sentimentale (1869) – Gustave Flaubert (1821 – 1880).

3. LA FOCALISATION ZERO (OU POINT DE VUE OMNISCIENT)

Avec la focalisation zéro ou omnisciente (du latin omnis – tout et sciens – sachant), le narrateur sait absolument tout : passé, présent, futur, pensées, émotions, faits et gestes des personnages.

La perception des événements s'étend à tous les protagonistes de l'histoire.

Exemples

Une vie ou l'Humble vérité (1883) – Guy de Maupassant (1850 – 1893) ;

Dix petits nègres (1939) – Agatha Christie (1890 – 1976).

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?