Le lyrisme - Français - Première S

Le lyrisme - Français - Première S

Digischool Bac S vous propose un cours de français dédié au lyrisme et rédigé par notre professeur de français pour le niveau première S.

Vous étudierez dans un premier temps l'histoire du lyrisme ainsi que les poètes lyriques à connaître. Par la suite, ce chapitre traitera les différentes caractéristiques du lyrisme et les différentes expressions artistiques dans lesquelles celui-ci se présente.

Vous pouvez dès à présent télécharger gratuitement ce cours de français sur le lyrisme rédigé par notre professeur spécialement adapté au niveau 1ère S ci-dessous.

Le lyrisme - Français - Première S

Le contenu du document

 

Présentation : Qu’est-ce que le lyrisme ? Comment le reconnait-on à travers une œuvre ? Qu’est ce qui le caractérise dans son expression ?  Ce sont les questions auxquelles nous répondrons ici en nous appuyant sur des exemples. Nous nous concentrerons principalement sur la poésie lyrique et sa forme introspective, même si nous verrons très brièvement que le lyrisme s’applique à d’autres expressions artistiques. Vous pensez que le lyrisme est synonyme d’ennui ? On vous prouve le contraire.

I. Définition du lyrisme

On dira tout d’abord que le lyrisme est un registre, un style d’écriture. L’auteur s’exprime à la première personne c’est-à-dire emploie « je » et partage ses sentiments, ses émotions, qu’elles soient joyeuses ou mélancoliques. Ainsi le lyrisme c’est avant tout une expression des sentiments de l’auteur ou d’un personnage qui s’exprime à travers l’auteur.

Le mot lyrisme vient de l’instrument de musique la lyre. Un instrument très ancien puisqu’on le retrouve dans la mythologie antique. Selon cette dernière, c’est le dieu hermès qui en fut l’inventeur. Pour celles et ceux qui l’ignorent, la lyre ressemble à une harpe miniature. Cet instrument est l’attribut d’Apollon, le dieu de la lumière, des arts et de la divination.  Mais on la retrouve aussi, entre autres, chez Orphée, héros de la mythologie grecque et musicien poète. On disait que cet artiste avait la pouvoir, grâce à son art, d’envouter tout le monde, même les bêtes sauvages ! C’est vous dire… hélas, Orphée dût se rendre aux Enfers pour ramener Eurydice, sa femme décédée. Mais pour ce faire il ne devait jamais se retourner sur le chemin du retour alors que sa femme marchait sur ses pas. Voulant vérifier si son épouse était bien derrière lui, alors qu’ils s’apprêtaient tous les deux à sortir des enfers, il se retourna et perdit Eurydice à jamais. Retenez cette légende car Orphée pleurant sa femme en chantant son désespoir illustre bien le lyrisme dont nous parlons ici. Surtout que le lyrisme, à l’origine, est intimement lié à la musique. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

II. L’histoire du lyrisme

Ainsi dans l’antiquité, comme nous l’avons vu avec l’exemple d’Orphée, la poésie est liée à la musique. On déclame des vers en s’accompagnant d’un instrument, en l’occurrence une lyre. Notons que l’adjectif lyrique semble, lui, n’avoir été inventé qu’au 15ème siècle.

Au moyen-âge, on retrouve l’alliance entre la musique et la poésie pour exprimer une forme de lyrisme à travers différentes formes poétiques comme les lais ou encore les ballades.

Au XVIème siècle, la lyrisme est illustré par Pierre de Ronsard. C’est d’ailleurs à lui que l’on doit une approche du lyrisme intégrant l’expression intime des sentiments. Voici quelques vers de Mignonne, allons voir si la rose, une ode écrite en 1545 :

Donc si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté. »

Au XVIIème siècle, le lyrisme est directement lié à des œuvres musicales comme les opéras. L’écriture baroque (LIEN avec Baroque) lui donne une certaine importance pour exprimer l’instabilité de l’âme humaine.

Et c’est au XIXème siècle, avec la poésie romantique (Hugo, Lamartine, de Vigny) que le lyrisme prend son ampleur et devient une caractéristique prépondérante de l’art poétique de l’époque. C’est ce lyrisme qui nous intéresse particulièrement aujourd’hui. C’est le lyrisme ou l’art poétique de l’introspection.

III. Des poètes lyriques à connaître

Il vous faut connaître quelques noms pour illustrer la poésie lyrique. Nous ne serons pas exhaustifs, loin de là, et, pour le XIXème siècles, nous n’en citerons que quatre emblématiques et incontournables

Lamartine et son recueil de poésie Les méditations poétiques

Victor Hugo et les contemplations. On remarquera que l’auteur emploie également le procédé lyrique dans ses romans (les misérables, derniers jours d’un condamné).

Alfred de Musset avec Les nuits

Verlaine et les Poèmes saturniens. Notons que Verlaine, contrairement aux trois autres, est plutôt étiqueté symboliste mais chez lui on retrouve les deux courants poétiques à travers son œuvre.

Pour le 20ème siècle, retenez Apollinaire (Alcools), Aragon (Les yeux d’Elsa) ou encore Aimé Césaire (Cahier d’un retour au pays natal)

IV. Les caractéristiques du lyrisme

Comment reconnait-on un poème lyrique ? Qu’est-ce qui peut vous mettre sur la voie lorsque vous êtes amené à commenter une poésie ?

1. Comme nous l’avons dit l’auteur s’exprime à la première personne et parle de ses sentiments

Un exemple ? Le lac de Lamartine, poème archi classique de la poésie romantique du 19ème siècle. A ce propos on vous invite à consulter la fiche « La poésie du 19ème siècle » (LIEN). Vous y verrez que le romantisme cultivait le lyrisme. Dans le poème Le lac, l’auteur revient sur les lieux (près d’un lac) où il a rencontré sa bienaimée. Il raconte sa douleur, son souvenir car la jeune femme n’est plus. Il s’adresse au lac :

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

2. L’apostrophe

Qu’est-ce qu’une apostrophe ? Il s’agit d’interpeler quelqu’un ou quelque chose que l’on personnifie (penser au verbe « apostropher »). Souvent dans un poème lyrique, l’auteur s’adresse à une allégorie du temps, de la mort, de l’amour…  Pour cela il emploie le « Ô », c’est-à-dire le « o » vocatif qui est une apostrophe rhétorique.  On a vu que Lamartine utilisait ce « Ô » dans l’exemple ci-dessus pour s’adresser au lac. Il réitère quelques strophes plus bas :

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

3. La ponctuation expressive

Avez-vous remarqué dans les quatre vers ci-dessus la présence de 3 points d’exclamation ? Il en est de même pour les 3 autres vers cités précédemment. C’est aussi une caractéristique du lyrisme en poésie. Car l’auteur veut parler de ses sentiments avec force. Ainsi vous trouverez souvent de nombreux points d’interrogation ou d’exclamation dans un poème lyrique.

4. On retrouve dans le lyrisme, de façon récurrente, différentes figures de style

  • La comparaison. Un exemple avec un extrait du poème Isolement, du recueil Méditations poétiques de Lamartine :

Je contemple la terre ainsi qu'une âme errante

  • La métaphore. Une illustration avec Verlaine  et un extrait de son poème Chanson d’automne, issu de Poèmes saturniens :

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.

  • L’hyperbole. Encore une illustration de Lamartine issue du poème Isolement :

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé

5. Vocabulaire des émotions et des sentiments

Ainsi que l’emploi de nombreux adverbes d’intensité ; beaucoup, aussi, divinement, complètement, trop, tellement etc. Pour mieux illustrer les mouvements de l’âme.

6. Des thèmes principaux, récurrents 

L’amour, la mort et le temps qui passe, la naturela tristesse ou le désespoir, la nostalgie et le souvenir sont traités à travers la poésie lyrique.

V. Le lyrisme en poésie est-il trop fleur bleue et ennuyeux ?

En ce début de 21ème siècle, tout comme au 20ème siècle d’ailleurs, (Poésie du 20ème siècle LIEN) le lyrisme n’a plus la côte. Et on peut, parfois, avoir envie de se moquer de ces effusions sentimentales. Mais cela ne doit pas nous faire oublier quelques textes sublimes. Beaucoup de comparaisons, de métaphores ont créé de la nouveauté dans la poésie lyrique. Aujourd’hui ces nouveautés n’en sont plus et on les connait trop pour y voir véritablement de la poésie. Une phrase de Gérard de Nerval illustre bien ce phénomène :

« Le premier qui compara la femme à une rose était un poète, le second un imbécile. »

Ne soyez pas trop sévère envers la poésie lyrique. Redonnez-lui ses chances. Les thèmes traités ne sont-ils pas ceux qui nous attirent lors de nos premières amours déçues ? Et ne sommes-nous pas nous-même trop souvent sujet à l’introspection ?

Aussi, pour vous aider à mieux retenir quelques poèmes lyriques, pour vous amener à, peut-être, plus apprécier cette forme poétique, nous avons eu envie de sortir des sentiers battus et de vous proposer la poésie lyrique à travers…Serge Gainsbourg. Oui, vous avez bien lu. Le poète provocateur, si loin du lyrisme qui nous concerne, a pourtant mis en musique des poèmes à tendance lyrique de façon magistrale. On vous laisse découvrir.

Que diriez-vous d’Alfred de Musset et d’un extrait de nuit d’octobre ?

Honte à toi qui la première
M'as appris la trahison,
Et d'horreur et de colère
M'as fait perdre la raison !
Honte à toi, femme à l'œil sombre,
Dont les funestes amours
Ont enseveli dans l'ombre
Mon printemps et mes beaux jours !

(…)

Gainsbourg conjugue Musset et Jazz ; https://www.youtube.com/watch?v=kkdXfFhyUR4

Et le sonnet d’Arvers vous connaissez. Un peu désuet certainement, mais ce sonnet lyrique écrit par Félix Arvers en 1833 (recueil poétique Mes heures perdues) fut extrêmement populaire au XIXème siècle et longtemps enseigné aux enfants dans les écoles au début du 20ème siècle :

Ma vie a son secret, mon âme a son mystère

Un amour éternel en un moment conçu

Le mal est sans espoir aussi j’ai dû le taire

Et celle qui l’a fait, n’en a jamais rien su

(…)

Gainsbourg conjugue rock et Arvers : https://www.youtube.com/watch?v=zxqrVjJhTis

Victor Hugo, poète lyrique, fut également adapté par Gainsbourg. Il s’agit ici du court et beau poème La chanson de Maglia qui débute ainsi :

Vous êtes bien belle et je suis bien laid.

A vous la splendeur de rayons baignée ;

A moi la poussière, à moi l'araignée.

Vous êtes bien belle et je suis bien laid ;

Ecoutez la version de Gainsbourg, sur une musique très mélancolique. Attention, le chansonnier s’est permis de rectifier certains vers : https://www.youtube.com/watch?v=cymL5RCZ_5Q

Et enfin, on terminera avec un texte de Gérard de Nerval, peut-être pas un poète lyrique à part entière mais qui a, malgré tout, utilisé ce registre à plusieurs reprises :

Allons mon Andalouse,

Puisque la nuit jalouse

Etend son ombre aux cieux,

Fais à travers son voile

Briller sur moi l'étoile,

Etoile de tes yeux.

(…)

Le rock de Nerval par Serge Gainsbourg : https://www.youtube.com/watch?v=R3hfOQQB2Tc

VI. Le lyrisme dans d’autres expressions artistiques

On se permettra, pour finir, de rappeler que le lyrisme n’appartient pas exclusivement à la littérature en général et à la poésie en particulier.

  • On l’a vu, le lyrisme s’exprime dans la musique à travers les opéras. On parle d’art lyrique pour dire « art du chant »
  • Dans les beaux-arts, on peut citer Rodin. Ici on parle de lyrisme pour souligner la force, la puissance d’une sculpture qui s’éloigne de la réalité

Pour les examens : 

Il est nécessaire que vous sachiez reconnaître un poème lyrique. Apprenez donc ses caractéristiques. Gardez en mémoire les grands auteurs incontournables ainsi que leurs œuvres principales. Par lyrisme, pensez introspection, mouvements de l’âme.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?