Corrigé de Français - Bac S Pondichéry 2016

Corrigé de Français - Bac S Pondichéry 2016

Ce corrigé de Français du Bac S de Pondichéry 2016 vous est proposé par digiSchool.

Cette correction va porter sur une réponse aux questions sur l'objet d'étude "Ecriture poétique et quête du sens, du Moyen-Age à nos jours" avec un corpus composés de 4 textes : Jean-Baptistes Clément "Le temps des cerises, Chansons", "les nourritures terrestres", André Gide "La ronde des grenades", François Ponge "L'orange, Le parti pris des choses" et Jacques Prévert "Promenade de Picasso, Paroles". Puis une correction détaillée des trois exercices proposés. Tout d'abord, celle du commentaire de texte sur le texte d'André Gide. Par la suite, une dissertation sur "En quoi la poésie permet-elle de porter un regard renouvelé sur le monde qui nous entoure ?". Pour finir une écriture d'invention sur l'éloge poétique en prose ou en vers d'un objet du quotidien.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le corrigé de Français du Bac S de Pondichéry 2016 !

Corrigé de Français - Bac S Pondichéry 2016
Télécharger gratuitement

4.00/20

1.0000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

4673 téléchargements

Le contenu du document

 

QUESTION SUR CORPUS

  • il faut organiser et structurer la réponse ;

Exemple de réponse :

[Phrase générale en guise d'introduction] 

« Le fruit apparaît dans chacun des quatre poèmes du corpus, mais avec un sens différent »

 

  • il ne faut pas oublier que l'objet d'étude stipule « quête du sens ».

« Dans le poème de Jean-Baptiste Clément, qui est une chanson (comme l'indiquent à la fois le titre du recueil « chansons », les retours comme des refrains dans le poème et le troisième vers impair – pentasyllabe), c'est la cerise qui est à l'honneur.

La cerise, dans ce poème, a deux sens contradictoires : elle est le symbole de la joie mais aussi de la mort.

  •  joie : elle pousse au printemps, elle a bon goût ;
  • mort : elle est rouge, ce qui appelle une métaphore avec le sang (v.12 « Tombant sous la feuille en goutte de sang).

 

André Gide joue sur la portée fortement érotique des deux fruits qu'il évoque : la grenade et la figue. [Attention : il fallait indiquer qu'il y avait dans ce poème 2 fruits...]

  • la grenade, c'est le « trésor » : le fruit ne révèle son contenu qu'une fois ouvert.
  • la figue est le symbole du sexe féminin...

 

Le fruit est ici synonyme d'abondance et de plaisir.

 

Le poème en prose [il fallait préciser la forme] de Ponge est beaucoup plus rhétorique. 

  • description très minutieuse et très complexe de l'orange. → presque pictural (« pigmenté », « accrocher la lumière »).
  • refus du lyrisme : l'orange est comparée à une éponge !

 

Enfin, Prévert prend la pomme pour célébrer son ami Picasso. → c'est le symbole de la peinture, notamment de la nature morte.

  • la pomme est un motif de peinture ;
  • la pomme évoque un tas de références bibliques (Adam et Eve) mais aussi scientifique (Newton et la gravité), historique (par homophonie avec le Jeu de Paume qui est le début de la Révolution), populaire et littéraire avec Guillaume Tell, etc.

 

[Petite conclusion]

Nous finirons par relever, au moins dans le texte de Clément et de Ponge, une symbolique politique au fruit : la cerise, c'est le sang et le courage ; l'orange, c'est la résistance à l'oppression, le « bois » au milieu des saveurs. »

 

COMMENTAIRE

 

→ l'introduction doit comprendre une problématique + l'annonce du plan (2 grandes parties suffises) ;

→ les deux parties doivent être séparées par une transition.

 

[Plusieurs problématiques possibles :]

Commet l'évocation de la grenade devient un chant d'amour ?

En quoi la grenade est un appel à être plus attentif aux choses qui nous entourent ?

Comment l'évocation symbolique du fruit devient un chant initiatique ?

Etc.

 

Le fruit comme symbole poétique 

Une description de la grenade 

  • description précise du fruit : 
  • apparence : « couleur de cire » (v.7-8) ;
  • goût : « jus aigrelet » (v.6) ;
  • forme : « architecture pentagonale » (v.11) → tous les sens physiques sont importants.

 

Un paradis terrestre

  • exotisme du poème :
  • prénoms : Nathanaël, Hylas, Simiane
  • renvoie à la Grèce et à l'Orient (« foire orientale »)
  • image paradisiaque :
  • innocence : « des enfants nus » qui, en plus, ramassent les fruits tombés sans être punis ;
  • les fruits ne coûtent que « quelques sous »
  • c'est un pays d'abondance : « coupes d'azur », « gouttes d'or, dans des plats de bronze » (v.14), « abondance de la saeur » (p.10) ; la « ruche » qui renvoie au miel, symbole de la richesse, etc. 

 

Un symbole érotique [c'est-à-dire au sens large de l'amour : « eros » = « amour »]

  • en plus de la grenade, il y a la figue, symbole traditionnel du sexe féminin (utilisé souvent comme mot pour le désigner)
  • vocabulaire érotique (c'est-à-dire de l'amour) : « ses amours sont cachées » (formule répétée v.16 et 18) ; « Chambre close où se célèbrent les noces », « fruits de délices ; / fruit qui n'est que sa fleur mûrie » : la figue vaut pour elle-même, elle ne donne rien d'autre... 

 

[Transition]

 

Un chant initiatique

La poésie comme chant et musique 

  • le texte se présente comme un chant :
  • on sait que le vers libre s'impose à ce moment du livre : c'est la puissance poétique qui s'impose. La poésie est d'abord chantée (valeur religieuse du poème : cantique, prière, etc).
  • Hylas demande à Simiane de chanter : « chante à présent la figue, Simiane » (v.15)
  • nous sommes dans la tradition antique de la poésie

 

L'amour est une chose secrète 

  • le véritable sens de ce poème est que les choses importantes sont cachées :
  • ce qui est dit explicitement : « les belles amours sont cachées » ;
  • la grenade est le symbole de ce qui caché : son écorce ne laisse pas imaginer ce qu'elle renferme (l'abondance).
  • importance du secret : « trésor gardé » (v.9)
  • initiation à l'amour (avec Simiane) et à faire attention aux choses qui nous entourent.

 

Initiation des jeunes gens

  • le but du poème est d'inciter Nathanaël à être attentif aux choses et aux gens : un interlocuteur (Hylas) s'adresse au jeune homme « te parlerai-je des grenades ? » → il lui apprend les choses de la vie (être attentif aux choses, l'amour, etc)
  • mais c'est aussi l'initier à l'amour → après lui avoir expliqué que la grenade est un « trésor gardé », et demandé à une jeune de parler de la « figue », celle-ci l'incite à répondre : « J'ai chanté la figue, dit-elle / Chante à présent toutes les fleurs ». Elle lui lance un défi, qui est un défi d'amour...

 

[Conclusion]

  • reprendre ce qui a été dit : le fruit comme objet poétique, symbole du paradis sur terre, de l'abondance, mais surtout de l'amour, des choses cachées qu'il faut découvrir en faisant attention.
  • clore sur une réflexion de portée générale : André Gide cherche à démontrer que le paradis est sur Terre, aujourd'hui et maintenant, et qu'il n'est pas au ciel, demain, après la mort, dans un au-delà inaccessible.
  • ou encore : il est intéressant de relever l'importance des choses cachées, à une époque où l'exposition publique est la norme...

 

DISSERTATION 

  • Il est demandé d'intégrer tous les poèmes du corpus dans la dissertation : il fallait donc parler de chacun des poèmes au moins une fois.
  • Il est également demandé de parler d'autres poèmes : il fallait donc citer au moins trois autres textes (tirés de la culture personnelle ou, évidemment, des cours de l'année).
  • l'introduction comprend, comme le commentaire, une introduction au sujet + problématique + plan en deux ou 3 parties.
  • il est apprécié que la problématique donnée soit reformulée.

 

Introduction

[problématiques possibles:]

  • (celle donnée:) En quoi la poésie permet-elle de porter un regard renouvelé sur le monde qui nous entoure ?
  • En quoi l'écriture poétique est une interprétation personnelle / réinterprétation du monde ?
  • Comment l'écriture poétique nous permet de mieux connaître la réalité ?

Etc.

 

L'éloge du monde quotidien

Le choix du sujet

  • soit le sujet est original, métaphysique, historique, etc, soit il est banal.
  • c'est un objet : une « éponge » chez Ponge (on notera l'homonymie entre le nom du poète et l'objet auquel il fait référence...) ;
  • un fruit : « la cerise » chez Clément, la grenade et la figue chez Gide, l'orange chez Ponge, la pomme chez Prévert ;
  • le poète nous incite à porter une attention plus vive à ce qui nous entoure.

 

La symbolique des objets

  • ces choses qui nous entourent ont une valeur importante, qui n'est pas commerciale, mais qui peut être sentimentale ou symbolique.
  • la pomme devient chez Prévert un symbole de la réalité elle-même, et donc du « monde » : « les terrifiants pépins de la réalité », « peintre de la réalité » ;
  • la figue est le symbole de l'amour charnel (du sexe de la femme) ;
  • la grenade est symbole de ce qui est caché ;
  • la cerise est ; chez Clément, le symbole du printemps (« le temps des cerises »), de la jeunesse, de l'amour, mais aussi du sang, de la douleur et du courage (« Moi je ne crains pas les peines cruelles / Je ne vivrais pas sans souffrir un jour »).

 

L'engagement social et politique 

  • ainsi, la poésie peut être engagée, même avec un sujet a priori banal :
  • la chanson « Le Temps des cerises » devient un chant révolutionnaire pendant la Commune de Paris ;
  • la description minutieuse, presque chirurgicale de Ponge, n'est pas sans une référence politique à la résistance (résister à l'oppression) → Ponge est le poète de la réalité, il a été soutenu par Sartre, et son principal recueil s'intitule La Rage de l'expression qui renvoie à une violence et à un engagement ;
  • Gide, avec Les Nourritures terrestres, récit poétique, s'inscrit contre l'idéalisme du christianisme, pour une prise de conscience du présent sans au-delà.

 

[transition]

Un outil de connaissance du monde

Le poète est l'interprète du monde 

  • le poète a un rôle d'interprète, de déchiffreur du monde : il est le messager, celui qui fait lien, celui qui donne du sens, celui qui révèle le sens du monde :
  • Hylas initie Nathanaël aux « nourritures terrestres », à l'amour : il lui apprend à voir le monde, à voir les choses cachées, mais aussi à les apprécier ;
  • le poète nomme le monde : la forme échappe au langage quotidien et permet de faire voir les choses autrement :
  • grâce aux figures de style : métaphores et comparaisons en premier qui créent des liens inattendus. C'est la leçon du Surréalisme, mais Prévert aussi le fait, quand il parle « d'associations d'idées ».

 

La poésie est un moyen de connaissance 

  • c'est un moyen d'explorer le monde, autre que scientifique.
  • Saint-John Perse, dans son discours de réception du prix Nobel de littérature (1960) explique qu'à l'heure où la physique quantique remet en cause les fondements des sciences, la poésie s'offre comme un autre moyen, tout aussi valable de « connaître le monde » ;
  • Francis Ponge fait l'expérience des objets quotidiens (une éponge, une huître, etc) qu'il décrit : c'est une démarche cognitive (=chercher à connaître) dans l'univers littéraire.

 

Le poète est « voyant »

  • le poète fait voir ce qui n'est pas visible : c'est la leçon de la poésie moderne depuis Rimbaud.
  • dans « La lettre du Voyant », Rimbaud écrit « Je dis qu'il faut être voyant, se faire voyant. (…) il arrive à l'inconnu ». Car le quotidien est aussi fait de mystère, et de choses cachées.
  • mais c'est déjà ce que fait Victor Hugo, le prophète de La Légende des Siècles, de Les Rayons et les ombres, de Les Châtiments → il guide le peuple, il change le quotidien.

 

[Conclusion]

  • rappeler les points forts de la dissertation : le sujet banal et quotidien, la valeur symbolique, l'engagement politique et social ; la poésie comme connaissance du monde, jusqu'à découvrir l'inconnu.
  • ouverture : Le poète est un aventurier du langage, il transforme le monde et notre vision des choses : sans Baudelaire, sans Mallarmé, sans Rimbaud, sans Prévert, notre quotidien serait différent.

 

 

INVENTION

Il n'y a pas de corrigé type pour l'épreuve d'invention.

Mais le candidat sera évalué sur le respect de la consigne :

  • le sujet : un objet du quotidien (exemples : une tasse, une chaise, une chaussure, un vêtement, etc). Mieux vaut que l'objet soit symbolique et/ou original (exemples : une clef, une poignée de porte, un interrupteur) ; mais rester dans la thématique du fruit est évidemment conseillé : citron, fraise, noix de coco, etc.

ex : « Le citron »

 

  • il faut utiliser des « procédés d'écriture » :

- c'est-à-dire des figures de style (une bonne dizaines) : comparaisons, métaphores, anaphores, jeux de sonorités, etc.

ex : « c'est le soleil à portée de main... »

« c'est la beauté qui est un plaisir parfois acide... »

« c'est (comme) l'image d'un pays lointain »

etc.

 

  • il est conseillé de s'adresser à quelqu'un, comme dans le corpus (sur lequel il faut s'appuyer) : avoir un interlocuteur, utiliser l'impératif ;

ex : « Regarde ce citron, écoute, sens, touche... »

etc.

 

  • le poème doit être rédigé en vers (et non pas en prose, comme celui de Ponge par exemple) 

→ l'originalité fait également beaucoup dans la note.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Flo9
1 5 0
4/20

Correction très brève et peu intéressante. Pour la question de corpus il faut comparer les textes et non les analyser les uns après les autres...

par - le 16/06/2016
Spam32123
1 5 0
4/20

La réponse à la question de corpus (question liminaire) me parait pour la moins succincte et "Hors-Sujet". En effet on demande "Qu'inspirent les fruits au poète". Jusqu'ici ça va mais pour ce qui est du poème de Ponge, il est à peine traité et LA faute en question de corpus est d'analyser séparément les textes au lieu de les comparer et de les lier. Je trouve donc votre proposition de corrigé assez décevante...

par - le 15/06/2016

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?