Analyse : La Vingt Cinquième Heure de Virgil Gheorghiu - Première

Analyse : La Vingt Cinquième Heure de Virgil Gheorghiu - Première

digiSchool et notre professeur de français vous proposent cette fiche de français niveau Première S sur l'analyse de l'oeuvre de Virgil Gheorghiu : la Vingt Cinquième Heure.

Ce roman du XXème siècle est l'un des plus originaux portant le sujet de la Seconde Guerre Mondiale, puisqu'il aborde celle-ci du point de vue des ressortissants roumains, mais aussi car l'auteur peut montrer une certaine vision de l'homme moderne. Grâce à cette analyse détaillée, vous assimilerez facilement les notions essentielles abordées dans La 25ème heure de Virgil Gheorghiu.

Consultez et téléchargez gratuitement cette analyse détaillée ci-dessous grâce à vos jetons.

Analyse : La Vingt Cinquième Heure de Virgil Gheorghiu - Première

Le contenu du document

 

 

I. INTRODUCTION


II. UN ROMAN NARRATIVEMENT AUDACIEUX

La narration est un élément important dans toute analyse de la Vingt-Cinquième heure, car ses particularités la distinguent d'autres romans sur le thème de la Seconde Guerre Mondiale, ou de la vie dans les camps de concentration. 

1. Un narrateur traditionnel...

Le premier type de narration est celui d'un narrateur omniscient, qui suit les personnages au cours de leurs évolutions, dans leurs trajets d'un coin à l'autre de l'Europe, dans leurs instants de liberté et dans leurs instants d'emprisonnement. 

2. ... Qui cède la parole à d'autres personnages

Mais au-delà de ce narrateur traditionnel, la narration du roman de Gheorghiu est intéressante car il laisse la parole à d'autres personnages, et surtout à Traian Koruga, le personnage de l'écrivain. 

3. Une mise en abyme de la littérature

Ce roman est un roman qui parle d'un roman – une mise en abyme du roman. Le titre même, la Vingt-Cinquième Heure, est le titre du livre que Traian Koruga écrit, et qui sera repris par sa femme à la fin du livre, après son décès. 


III. UN ROMAN SOCIAL

1. Différentes couches sociales...

De plus, nous voyons que ce roman a également vocation à illustrer les différences sociales de la société, même si elle ne les critique pas ouvertement. Ainsi, on voit bien que les personnages s'expriment, pensent différemment, selon la classe sociale dont ils sont issus. 

2. ... Différents langages, différentes pensées

Par ailleurs, les personnages s'expriment différemment, ce qui illustre leur appartenance à des classes sociales différentes.

Cette variété de la langue dans le roman de Gheorghiu n'a pas qu'une vocation illustrative, pour renforcer des personnages : elle est également une manière de faire de son texte un ode à la langue roumaine, à la langue du peuple, à la vie en Roumanie. 


IV. UNE VISION PESSIMISTE DE LA VIE ? 

On peut se demander si le roman ne présente pas une vision pessimiste de la vie, où ceux qui restent capables de penser la société moderne se voient acculés au désespoir, tandis que les autres sont tout simplement réduits à perdre leur individualité pour se fondre dans une masse travailleuse. 

1. L'homme écrasé par la société moderne

Certains hommes sont absolument écrasés par la société moderne. C'est le cas de Iohann Moritz, qui ne proteste même plus quand on l'arrête, qui ne plaide plus pour son innocence, car il a perdu toute notion de son individualité. 

2. Personnages qui font partie du système

D'autres personnages sont partie prenante de ce système moderne, écrasant.

C'est le cas, notamment, du personnel des administrations, qu'il s'agisse de l'administration du camp roumain, ou du gouvernement hongrois. 

3. Personnages qui s'en échappent

Au contraire, d'autres personnages, s'ils sont également victimes des affres de la société contemporaine, et qu'on cherche à leur retirer leur personnalité, parviennent à s'échapper mentalement de la prison dans laquelle on tente de les enfermer. 


V. CONCLUSION : L'ÉPILOGUE, UN MESSAGE D'ESPOIR

Tous ces personnages ayant conservé leur individualité mourront... à l'exception notable d'Eleonora West, qui manifeste encore sa capacité à réfléchir et à résister à l'oppresseur lors de l'épilogue, lorsqu'elle refuse son supérieur hiérarchique, un américain qui travaille dans le camp, et qui insistait grossièrement pour la demander en mariage.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?