Pretérito simple, imperfecto, compuesto : nuances - Espagnol - Terminale S

Pretérito simple, imperfecto, compuesto : nuances - Espagnol - Terminale S

DigiSchool Bac S propose aujourd'hui un cours d'espagnol sur les nuances entre le pretérito simple, imperfecto et compuesto. Ce cours d'espagnol pour le Bac S est rédigé par notre professeur.

Dans ce cours, vous étudierez toutes les différences qui existent entre les différents temps du passé en espagnol. Comment les différencier, dans quels cas on les utilise, etc.

N'attendez plus pour télécharger gratuitement ci-dessous ce cours d'espagnol sur les différences entre le pretérito simple, imperfecto et compuesto de Bac S.

Pretérito simple, imperfecto, compuesto : nuances - Espagnol - Terminale S

Le contenu du document

 

I. Introduction

Le pretérito simple, le pretérito compuesto et le pretérito imperfecto ont en commun de se référer à des actions passées, mais ils ont chacun leur utilité et leur particularité et permettent au locuteur de se « positionner » par rapport au récit.

Même si en espagnol le pretérito simple est beaucoup plus utilisé que le pretérito compuesto, il est néanmoins indispensable d'étudier le pretérito compuesto dans la mesure où il existe et qu'il peut lui aussi avoir son utilité avec les nuances qu'il peut apporter au discours.

II. Nuances

Traitant tous du passé, ils reçoivent la dénomination commune de pretérito auquel on adjoint :

  • Passé simple → pretérito perfecto simple ou parfois pretérito indefinido (selon la Real Academia Española) / pretérito (selon Andrés Bello). Il est utilisé pour parler d’un fait terminé et complet au moment de l'histoire où on est.
  • Passé composé → pretérito perfecto compuesto ou parfois pretérito perfecto (selon la Real Academia Española) / antepresente (selon Andrés Bello). Il est utilisé pour parler d’un fait du passé, terminé, mais que l'on veut situer dans un espace « actuel » ou qui, de par ses conséquences, perdure dans le présent.
  • L’imparfait → pretérito imperfecto (selon la Real Academia Española) / copretérito (selon Andrés Bello). Il est utilisé pour parler d’un fait passé mais non encore terminé au moment de l'histoire où on est.

Avec le pretérito perfecto simple, on raconte des faits passés, terminés et complets. Ce temps présente un événement passé, entièrement accompli, perçu dans sa globalité et éloigné du présent de l'énonciateur qui le considère comme n'ayant plus aucun lien avec lui et son présent. Exemple :

  • Ayer estuvimos trabajando hasta altas horas de la noche.

L’action de travailler a commencé et s’est terminée dans le passé.

Avec le pretérito perfecto compuesto, on pense au fait passé, mais dans sa relation avec le présent. L'action a certes commencé dans le passé mais on pourrait dire qu'elle s'achève « dans le présent ». En ce sens, on peut dire que le passé composé est l'accompli du présent. En employant ce temps, la personne qui parle montre qu'elle considère le fait ou l'action comme faisant toujours partie de son présent de parole, de son actualité propre. Exemple :

  • Ustedes siempre han sido una familia muy unida, incluso en la distancia.

Avec le pretérito imperfecto les faits passés sont présentés comme non encore terminés (imparfaits) au moment de la situation où on est. C'est le temps de la description. Il exprime des faits durables, des actions continues ou bien des actions habituelles ou simplement répétées. Il sert à rappeler ce qui se passait à un moment concret du passé mais sous le double aspect de la continuité et de l'inachevé. Exemple :

  • Ayer estaban viendo televisión.

On ne sait ni quand « ellos » ont commencé à regarder la télé ni quand ils se sont arrêtés de la regarder. L'action est en cours de déroulement au moment où l’on parle. Ce temps peut bien être qualifié d'imparfait puisque l'action n'est pas déclarée définitivement accomplie.

La notion de durée pour distinguer les temps imparfaits et du passé simple.

  • Actions dont la durée n’est pas délimitée = continuité → pretérito imperfecto.
  • Actions dont la durée ou le déroulement est limité (peu importe cette durée, mais il doit avoir un terme connu) → pretérito perfecto simple.

Exemple :

  • Pretérito imperfecto : En 1989, Juan trabajaba en la radio.
  • Pretérito perfecto simple : Jugamos hasta el medio día y luego nos fuimos.

Avec le pretérito perfecto simple, on récupère une séquence d'images du début à la fin. On se situe après le fait et on fait avancer le temps jusqu'à une situation nouvelle. On ne s'installe pas dans l'histoire.

Avec le pretérito imperfecto, on se situe dans un fait passé, en s'attardant sur celui-ci, en le décrivant. On retient le temps, le temps d'une histoire pour décrire une situation momentanée. Aussi, on peut se servir du pretérito imperfecto pour étirer la durée, alors que le passé simple la comprimera.

Exemple :

  • Su hermanita menor nació cuando él tenía 7 años.

Ici, nació se rapporte à un événement passé qui s'est brusquement produit tandis que « tenía 7 años » désigne le laps de temps (la 7ème année) dans le cadre duquel s'est déroulée l'action.

Quand on exprime une action passée qui dure (peu importe la durée) et une autre qui est ponctuelle, la première sera mise au pretérito imperfecto et la deuxième au pretérito simple.

D'autre part, une action présentée dans sa durée totale (durante …, toda la tarde, X cantidad de veces), sera mise au pretérito simple. Ce seront des actions dont le déroulement est bien délimité dans le temps, qui se produisent une seule fois ou un nombre limité de fois.

III. Le passé composé opposé au passé simple

Le passé composé (pretérito perfecto compuesto) est un temps parfait comme le passé simple (pretérito perfecto simple) ; c'est-à-dire que les actions visées par ce temps sont terminées et complètes mais la différence est que le pretérito perfecto compuesto symbolise son passé avec le participe passé.

Il exprime donc une action du passé en relation avec le présent (verbe haber au présent + participe passé), une action achevée dans le présent.

On peut dire qu'il situe les faits dans un espace actuel : il relate une action achevée dans un laps de temps considéré comme présent ou plutôt que le locuteur veut inclure dans son présent de parole. Exemple :

  • He tenido una sesión con mi terapeuta y ahora estoy mejor.

On comprendra que le locuteur a voulu que l'on sache qu'au moment où il s'exprime, ce fait est toujours présent dans son esprit.

D’ailleurs, le pretérito compuesto peut donc exprimer des actions envisagées sous différents angles :

  • Action commencée dans le passé et qui se poursuit dans le présent au moment de l'énonciation. Exemple :

Ya he cursado más de la mitad de mis estudios.

  • Action achevée dans le passé mais avec des conséquences dans le présent. Exemple :

Aquel día me asusté mucho. He tenido pesadillas desde entonces.

De son côté, le pretérito simple dépend d’une action ou situation passée dont la précision temporelle marque, en général, l'aspect révolu.

Il apparaît donc comme logique que l'on soit amené à l'employer avec des marqueurs temporels qui expriment un moment du temps à l'intérieur duquel le présent de l'énonciation n'est pas inclus. Ces marqueurs seraient : ayer, el año pasado, el lunes pasado, entonces, aquel día, hace años, etc.

IMPORTANT : Le principe grammatical de la période finie peut être transgressé selon l'intention du locuteur. C'est ce qu'on appelle la déictique, ou principe de l'énonciation. C’est pour cela qu’en l’Amérique Latine, le pretérito perfecto simple a, la plupart du temps, la même valeur que le pretérito perfecto compuesto.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?