Les questions - Allemand - Bac S

Les questions - Allemand - Bac S

digiSchool Bac ES vous propose un cours consacré aux questions en allemand. Ce cours pourra vous être utile si vous avez choisi Allemand au Bac S.

La première partie est consacrée à l'interrogation totale. Ainsi, vous verrez la formation de l'interrogation totale et les réponses "Ja" et "Nein". Par la suite, vous aborderez la formation de l'interrogation partielle, et une liste des mots interrogatifs importants à retenir. Enfin, vous étudierez les questions indirectes et la question oratoire.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours d'Allemand pour le Bac S sur la forme interrogative.

Les questions - Allemand - Bac S

Le contenu du document

 

En allemand on distingue l'interrogation totale (Entscheidungsfrage) de l'interrogation partielle (Ergänzungsfrage).

 

Interrogation totale

Avec l'interrogation totale on ne demande qu'une réponse. Dans la plupart des cas on peut répondre aux interrogations totales par oui ou non. On doit prendre une décision (Entscheidung).

Exemple

« Gehst du heute Abend aus? » - Ja/Nein.

Est-ce que tu sors ce soir ? – oui/non.

 

Formation de l'interrogation totale

On forme l'interrogation totale sans mot interrogatif.

On place le verbe conjugué (à l'indicatif ou Konjunktiv II) à la première position. A la deuxième position se place le sujet. Les autres éléments se placent derrière le verbe et le sujet. Ils se placent dans le même ordre que dans une phrase principale.

 

Exemple

"Gehst du heute Abend aus"

→ Gehst : verbe conjugué

→ du : sujet

→ Phrase principale : Ich gehe heute Abend aus

L'intonation augmente à la fin de la phrase.

 

La réponse « ja » ou « nein »

A la place de « ja » ou « nein » ou en combinaison avec « ja/nein » on peut utiliser certains adverbes qui intensifient ou diminuent la réponse.

Renforçement : Gewiss. Sicher. Ganz bestimmt. Unbedingt. Keineswegs. Sicher nicht. Bestimmt nicht. Natürlich. Absolut. etc

 

Exemple

« Kommst du heute Abend. » – Ja, ganz bestimmt!

Est-ce que tu viens ce soir. – Oui, absolument !

 

Affaiblissement : Kaum. Wahrscheinlich nicht. Vielleicht. Möglicherweise. Wahrscheinlich. Gegebenenfalls. etc

Exemple

« Kommt Laura auch zu der Party? » – Vielleicht kommt sie später!

Est-ce que Laura vient à la fête aussi? – Peut-être qu’elle vient plus tard!

 

Dans certains cas on peut répondre à une interrogation totale avec le mot « doch ». Les allemands utilisent souvent « doch » dans la langue parlée. Pour les questions négatives on ne peut que répondre que par « nein » ou « doch ».

 

Exemple

Positif

« Hast du ein Auto ? » - Tu-as une voiture ?

« Ja, ich habe ein Auto ». ou « Nein, ich habe kein Auto. »

Oui, j'ai une voiture. / Non je n'ai pas une voiture.

 

Négatif

« Hast du kein Auto? » - Tu n'as pas une voiture ?

« Nein, ich habe kein Auto. » ou « Doch, ich habe ein Auto. »

Non, je n'ai pas une voiture. / Si, j'ai une voiture.

Il est possible d’employer le mot « nicht » dans une interrogation totale. On emploie « nicht » pour s'assurer dans la question.

 

Exemple

« Ist das nicht toll? » - N'est-ce pas génial ?

« Ist das nicht Verrückt? » - Est-ce de la folie ?

 

Interrogation partielle

Pour l'interrogation partielle on a besoin du mot interrogatif

Il y a des possibilités de réponses différentes pour l'interrogation partielle. On ne peut pas répondre par « ja » ou « nein ».

 

Formation de l'interrogation partielle

On introduit l'interrogation partielle par un mot interrogatif. On place le verbe conjugué (à l'indicatif ou Konjunktif II) à la deuxième position après le mot interrogatif. A la troisième position se place le sujet. Les autres éléments se placent derrière le verbe et le sujet. Ils se placent dans le même ordre que dans une phrase principal.

Exemple

Wann fährst du nach Hause? 

Mot interrogatif : Wann

fährst : verbe conjugué

Phrase principale : Ich fahre morgen nach Hause

 

Si on demande l'objet avec une préposition, on place la préposition avant le mot interrogatif.

Exemple

Mit wem hast du gesprochen?

Réponse → l'objet: Ich habe mit der Sekretärin gesprochen

 

In welchem Hotel wart ihr?

Réponse → l'objet: Wir waren in dem Hotel „die Sonne“.

 

Für was hast du dich entschieden?

Réponse → l'objet: Ich habe mich für das Menü entschieden.

 

L'intonation peut augmenter ou tomber à la fin de l'interrogation partielle. Le mot interrogatif indique qu'il s'agit d'une question.

 

Une vue d'ensemble – les mots interrogatifs les plus importants

On appelle mots interrogatifs en allemand les « W-Fragen » ou « W-Wörter » parce qu’ ils commencent tous avec un « W ».

« Wer ? » et « Was ? »

On utilise « Wer » pour les questions sur des personnes. « Was » est utilisé pour les questions sur des choses ou des faits.

« Wer bist du? » - Qui es-tu?

« Was machst du? » - Qu'est-ce que tu fais?

Avec les mots interrogatifs « Wann, Wo, Wie, Weshalb » on forme les questions sur des circonstances.

On utilise :

« Wann » pour le temps

« Wo » pour le lieu

« Wie » pour la méthode

et « weshalb » pour la raison

 

Questions indirectes

On intègre les questions indirectes dans une autre phrase. On formule la question dans la subordonnée.

Exemple

« Kannst du mir sagen, wie spät es ist?“ - Peux-tu me dire quelle heure il est?

« Er fragt, wann er kommen kann. » - Il demande quand il peut venir.

« Wir möchten wissen, wo du bist. » - Nous voulons savoir où tu te trouves.

 

La question indirecte ne se forme pas comme les autres questions. Le verbe conjugué se place à la fin de la construction. On forme la question indirecte comme suit :

mot interrogatif + sujet + objet + verbe conjugué

Si on forme une question indirecte avec un temps composé ou un autre auxiliaire on place l'auxiliaire derrière le participe passé ou le verbe principal.

Exemple

« Sie möchte wissen, wann du nach Hause kommen wirst. »

Elle veut savoir quand tu rentreras.

« Könnten sie mir sagen, wie lange die Bearbeitung gedauert hat? »

Pourriez-vous me dire combien de temps a duré le traitement?

« Der Koch möchte wissen, was ihr essen möchtet. »

Le chef désire savoir ce que vous voulez mangez.

 

La question indirect avec „ob“

Avec « ob » on reproduit indirectement une interrogation totale. On utilise « ob » à la place du mot interrogatif.

Exemple 

→ Können Sie mir sagen, ob der Zug pünktlich ist?

Pourriez-vous me dire, si le train est à l 'heure?

→ Weißt du, ob Ulli heute Abend kommt?

Sais- tu, si Ulli vient ce soir?

Ponctuation :

On ne met qu'un point d'interrogation si la question indirecte part d'une autre question. Dans les autres cas on met simplement un point.

 

Question oratoire

En allemand on emploie souvent des questions oratoires (rethorische Frage).

On formule une déclaration ou une opinion à l'aide d'une question.

Dans la plupart des cas le locuteur n'attend pas de réponse.

Exemple

« Wer hat schon das Geld? » – Mais qui a l'argent?

« Was soll ich sagen? » – Que peux-je dire? / Que puis-je dire?

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?