Revue de presse #5 - Bac S

Revue de presse #5 - Bac S

Nos professeurs vous proposent une revue de presse spéciale Bac afin que vous puissez alimenter votre culture générale.

Au programme de ce numéro 5 de la revue de presse : 2016 et les célébrités, le retour de Ronda Rousey à la MMA, et un peu de politique avec les voeux politiques pour l'année 2017.

Téléchargez gratuitement ci-dessous la revue de presse #5 spéciale Bac !

Revue de presse #5 - Bac S

Le contenu du document

 

EDITO

Qui dit nouvelle année dit forcément que la presse et les réseaux sociaux sont envahis de toutes sortes de rétrospectives ayant pour but de résumer l’année qui s’est terminée. C’est une sorte de rituel de passage, permettant à chacun de boucler la boucle, de se tourner une dernière fois sur une année passée afin de pouvoir plonger son regard dans l’horizon incertain des douze mois à venir... Et, chaque année, il semblerait que les mêmes constats affolants et quelque peu antithétiques fassent surface : tout est passé si vite mais aussi si lentement, tellement de choses ont changé mais le fond reste le même, tout se répète toujours mais en changeant... Nous pouvons penser que ces presque petits adages, ces maximes de la vie, ces ressentis et impressions communes ont un caractère quelque peu unitaire : si différents les uns des autres que nous sommes de par notre âge, notre condition sociale, nos origines, nos goûts, notre physique etc., lorsque la (quasi) même heure d’un même jour approche, chacun se sent plus ou moins traversé de la même pensée : voici une année nouvelle. Une fois que les douze coups de minuit ont sonné et que les rituels y étant associés sont ainsi terminés, on peut observer ceux qui s’embrassent, ceux qui écrivent, ceux qui répondent, ceux qui pleurent, ceux qui crient, ceux qui se forcent à ne pas y penser, ceux qui y pensent à retardement ... Il y a toutes sortes de petites entités, de petits je qui fêtent un changement de calendrier, un nouveau chiffre à la fin d’une date. Et, c’est en ayant cet aspect de je collectif à l’esprit que nous vous souhaitons une agréable année, aussi pacifique et bienveillante qu’elle puisse être dans votre contact quotidien avec tous ces petits moi qui ont fredonné bonne année.

De notre côté, d’un point de vue médiatique, nous regarderons une derrière fois en arrière en nous intéressant à la mort de 2016, à la fois car cette dernière est officiellement terminée mais aussi car, durant ses derniers instants, elle a envahi la planète médiatique de thèmes funéraires. C’est ainsi qu’on fera une petite rétrospective sur les personnalités décédées cette année (dont deux encore en décembre !), la possible mort sportive de Ronda Rousey, le *SPOILER* de Vikings et les vœux adressés par les divers politiques, qu’on peut considérer comme un réel passage par les Enfers pour certains ...

Avant-tout, voici la citation de l’édito :

Si la vie avait une seconde édition, ah! comme je corrigerais les épreuves! » Oscar Wilde.

 

CÉLÉBRITÉ

2016 : tombe temporelle de personnalités.

Conjointement à un paysage géo-politique, qui aura su au moins plonger chacun d’entre nous une fois dans la peur, la tristesse, la tourmente ou l’incompréhension, 2016 a été sacrément meurtrière pour les célébrités, en tant qu’année qui passe, temps qui s’écoule, grain de sable qui se perd, existence qui se termine ... Notamment, on se souvient du mois de janvier, qui avait été particulièrement funeste avec les disparitions des musiciens-chanteurs Michel Delpech, Otis Clay, Glenn Frey et David Bowie. Le monde de l’acting n’a pas non plus été épargné par 2016 avec non seulement les morts surprenantes de certains personnages de série mais aussi celles d’acteurs comme Alan Rickman, Carrie Fisher et Michel Galabru. Dans le monde des idées et de l’écriture, des figures illustres sont mortes. Parmi elles, on note Umberto Eco, Michel Butor et Michel Tournier. Sur le plan sportif, 2016 a été marquée par les décès de Mohamed Ali (boxe), Johan Cruyff (football), Estelle Balet (snowboard), Luis Salmon (moto) et l’équipe brésilienne de Chapecoense (football). Certains d’entre eux ont quitté ce monde en laissant derrière eux une grande renommée de par leur performance et d’autres un souvenir non moins grand mais plus triste de par la nature de leur disparition. Libre à vous d’aller vérifier comment les uns et les autres ont quitté le monde qui est le nôtre. Si l’envie ne vous prend pas, comment vous en vouloir ? C’est une pratique un peu particulière, pour ne pas dire étrange, que de vouloir savoir comment les uns ou les autres sont décédés. Serait-ce car notre esprit aime faire des raccourcis du type : il est mort à 53 ans, c’était un chanteur, il a fait son coming out, il devait avoir une hygiène de vie un peu boarder line... ? Quant à moi, je préfère regarder les noms des personnalités décédées pour amplifier ma culture générale car, parfois, voir le nom d’un mort, c’est apprendre à le connaître pour la première fois. Combien de célébrités ont connu une publicité médiatique posthume plus grande que celle qui leur avait été accordée de leur vivant ? De quoi nous faire réfléchir à notre rapport au vivant, à la mort, aux héritages, aux droits d’auteur, aux droits à l’image, à la création de personnages, à la circulation de la mémoire, son altération... Et, boum badaboum, de la lecture d’un magazine people, vous vous retrouvez nez à nez avec vos cours de philosophie et d’Histoire !

Maureen – prof de français digiSchool

 

N’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à nos fiches de philosophie sur l’existence et le temps ou le vivant :

FICHE : Le vivant - Philosophie

 

SÉRIE

Ragnar Lothbrok : méfiez-vous du serpent. *SPOILER*

Normalement, les fêtes de fin d’année sont souvent le moment où les diffuseurs préfèrent retransmettre des dessins animés (Astérix pour la quarantième fois par exemple). Pourtant, ces derniers jours du mois de décembre resteront gravés dans la mémoire des aficionados de la série Vikings comme étant celle qui symbolise la mort du personnage principal. En effet, Ragnar Lothbrok, incarné brillamment au cours des quatre saisons par l’acteur Travis Fimmel, a été exécuté par ses premiers ennemis : les anglos- saxons. Il ne s’agit pas pour moi de refaire l’historique des différents épisodes jusqu’alors écoulés mais plutôt de m’intéresser à la posture adoptée par le héros face aux châtiments qu’on lui inflige. Alors que bon nombre d’entre nous, héritiers de la culture judéo-chrétienne, perçoivent depuis notre enfance les Vikings comme des êtres impitoyables ayant recours à la barbarie en dévastant tout sur leur passage, nous pouvons nous rendre compte que la série aborde l’exécution du premier explorateur, par les anglais catholiques, de façon ultra violente. On voit alors un intéressant contraste quant au traitement des prisonniers par les Vikings et par les Anglais. Avant d’être exécuté, Ragnar subit diverses tortures tels que des passages à tabacs, une scarification sur le visage et une brûlure au fer rouge avant son châtiment final : jeté dans la fosse aux serpents. Il me semble important de noter que ce personnage historique est présenté par les créateurs de la série comme un explorateur, un diplomate, un être rationnel qui remet en question l’existence des dieux. C’est un être enclin à la découverte des autres civilisations ; dont la violence était guerrière et non de vengeance. De quoi repenser un peu l’image historique que nous avons des catholiques et de leurs opposants. Pourquoi pas même se servir de ce passé pour réfléchir sur le présent ?

Victor – prof de SES digiSchool

 

SPORT

Ronda Rousey : not fast but furious ?

Cette fin d’année a été marquée par un événement sportif majeur et très attendu : le retour de Ronda Rousey à la MMA (mixed martial arts), aussi appelée UFC (ultimate fighting championship). Pour ceux qui ne connaîtraient pas toutes ces dénominations, ce sport se réalise au sein d’une cage octogonale dans laquelle deux combattant(e)s s’affrontent en déployant leurs compétences en arts martiaux. Dans la cage, à peu près tout ce qui relève d’un art martial est autorisé. Seuls certains coups à la tête, taquets dans les parties génitales ainsi que doigts dans les yeux et morsures sont interdits. D’autres règles interviennent comme celle selon laquelle un combattant doit créer du mouvement et ne peut ainsi s’échapper à tout va ou rester assis sur son adversaire, par exemple. En outre, quand l’un des combattants est trop inactif et a subi beaucoup de préjudices physiques, l’arbitre de cage peut arrêter le combat et attribuer une victoire par Knock Out. Si un tel K.O n’a pas eu lieu, le corps arbitral (trois personnes) décide qui des deux combattant(e)s mérite le plus la victoire à la suite des trois ou cinq rounds disputés. Evidemment, comme vous pouvez l’imaginer, un tel sport revêt des côtés impressionnants, épiques et émouvants. En outre, la division féminine a tendance à intimider énormément de par la force et l’agilité que des gabarits d’apparence plus frêles peuvent dégager. C’est ainsi que des championnes telles que Miesha Tate, Joanna Jedrzejczyk et Ronda Rousey sont devenues des légendes. Certes, il est vrai que la surnommée Rowdy, combattant en moins de 61 kilos, est assez massive et ne mérite pas tellement une dénomination la rangeant du côté de la fragilité. D’ailleurs, c’est ce physique et son regard déterminé, qui lui valurent de jouer dans des films d’actions tels que Fast and furious 7 et Expandables 3. Énormément présente sur le monde médiatique en 2015, certains disaient que la championne des poids coqs se déconcentrait et en viendrait à perdre son titre ; ce qui se passa contre Holly Holm à l’UFC 193, en novembre 2015. Abattue, l’ex-championne a mis plus d’un an à préparer son retour, laissant la ceinture à Amanda Nunes, une jeune brésilienne, impressionnante physiquement et techniquement. Cette dernière avait accepté de défier Ronda Rousey, ce 30 décembre. Alors que le titre était remis en jeu, l’ancienne championne, ex-judokate, n’a disposé que de 48 secondes pour s’incliner face à Amanda. Néanmoins, cela n’a pas empêché le combat d’obtenir une résonance médiatique énorme et Ronda Rousey environ 3 millions de dollars.

Maureen – prof de français digiSchool

 

POLITIQUE

Vœux politiques : un ami vous veut du bien

Pour ce qui est de la présentation des divers programmes présidentiels au vu de l’élection de 2017, il paraissait indispensable d’aborder rapidement les vœux que les personnages politiques ont adressé. Pour ce faire, je résume brièvement ce que l’intelligencia française a dit, vous laissant faire davantage de recherches selon vos préférences. Natalie Kosciusko Morizet nous appelle à aller voter pour François Fillon afin “d’éviter le désastre que serait l’extrême droite ou l’extrême gauche”. De son côté, Marine Le Pen s’engage à assurer une “prospérité économique, une protection de tous les Français et une sauvegarde de l’identité nationale”. Manuel Valls y va aussi de son discours de bonne année centré sur la sécurité. Parallèlement, Vincent Peillon dépeint une année 2016 de manière positive tout en accentuant son propos sur la sécurité, les attentats et l’instabilité du monde. Enfin, François Fillon nous gratifie d’un tweet dans lequel, et nous pouvons le remercier, il “s’adresse directement à nous”. C’est drôle mais pour la nouvelle année, je n’ai rien souhaité en particulier aux personnes pour qui j’éprouve de l’affection. Promis, l’an prochain moi aussi je parlerai de la sécurité, de la fin de l’Europe, des attentats... mais pour l’heure je préfère juste rire et m’amuser. Vive 2017 !

Victor – prof de SES digiSchool

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bac-s.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?