Revue de presse #2 - Bac S

Revue de presse #2 - Bac S

Découvrez ce nouveau numéro de la revue de Presse Spéciale Bac par digiSchool.

Nos professeur vous proposent de revisiter l'actualité pour vous, élèves de 1ère et Terminales. Cette revue de presse spéciale Bac vous permettra de travailler votre culture générale ! Au programme : les murs à travers l'Histoire, la réindustrialisation, le Canal Bus, ...

Téléchargez gratuitement ci-dessous la Revue de presse #2 Spéciale Bac.

Revue de presse #2 - Bac S

Le contenu du document

 

HISTOIRE & ACTUALITÉ

Apprendre en commémorant : nous heurtons-nous à un mur?

Il y a vingt-sept ans, le mur de Berlin tombait le 09 novembre. Et, alors que beaucoup se sont adonnés à mettre en lien cette date avec celle de l’élection de Donald Trump, s’étant produite le même jour, nous vous proposons de nous intéresser à la thématique du mur dans la société contemporaine. Au contraire de ce que beaucoup penseraient, les murs n’ont pas disparu avec celui de Berlin. La spécialiste Elizabeth Vallet estime d’ailleurs que leur nombre aurait été multiplié par cinq, passant d’environ dix à approximativement cinquante.

Mais, quels sont ces murs (1) ? Voici une petite liste qui pourra étayer vos copies.

De par sa célébrité, on notera avant-tout celui établi par Israël, encerclant la Cisjordanie et la Bande de Gaza. Conjointement, considéré le plus souvent comme le plus ancien des murs, celui séparant la Corée du Sud de la Corée du

Nord est lui aussi souvent cité dans les copies de baccalauréat. Aussi très médiatisé, le mur fragmentant les Etats-Unis et le Mexique a beaucoup fait parler de lui récemment. Au raisonnement médiatique moindre, l’un que l’on connaît le moins, alors qu’il est considéré comme le plus long du monde, est celui délimitant le Bangladesh de l’Inde. Parmi les plus récents, on n’oubliera pas (ou du moins plus), les barbelés érigés par l’Espagne début des années 90 dans ses enclaves marocaines à Ceuta et Melilla, le mur greco-turque achevé en 2012, le mur de barbelés séparant la Bulgarie et la Turquie érigé en 2014 et celui disloquant la Hongrie de la Serbie datant de 2015. Enfin, on ne manquera pas de mentionner celui qui est en construction à Calais, en France, en ce moment, afin d’établir une délimitation face à la Manche, reliant la France au Royaume-Uni. N’ayant jamais été concerné par l’espace Schengen, le fief de la Duchess de Cambridge est déterminé à délimiter son impact en Angleterre. 

Enfin, dans cette énumération chronologique, on notera le projet de création d’un mur entre la Russie et l’Ukraine.

Parmi cette liste non exhaustive des murs existants, force est de constater que beaucoup d’entre eux se trouvent aux confluents de l’Europe voire à l’intérieur de celle-ci. Alors que beaucoup s’insurgent quant à l’élection d’un président des États-Unis en faveur du mur situé au Mexique, pourrait-on penser qu’à l’heure où ses habitants célèbrent la chute du mur de Berlin, l’Europe a une introspection à réaliser quant à la délimitation de ses frontières ?

Maureen,

Prof de Français chez digiSchool

(1) On notera que nous n’incluons pas la Grande Muraille de Chine comme étant un mur de par le fait que son activité a changé de nature.

 

ACTUALITÉ EN FRANCE

Est-il « hasbeen » de réindustrialiser la France ?

Comme nous l’avions annoncé lors de notre premier numéro, nous avons décidé, en cette période de campagne électorale, d’étudier certaines parties des programmes politiques des uns et des autres. Ces brèves analyses n’ont pas pour but de s’intéresser en détails aux différentes propositions formulées par la plupart des partis politiques mais plutôt de distinguer certaines incohérences, en les mettant au regard de vos connaissances économiques d’élève/étudiant. Dans cette édition, qui a grosso modo pour maître mot d’étudier les relations internationales, j’ai voulu m’intéresser à la proposition de réindustrialiser la France, formulée par le Front National, dans la mesure où une telle suggestion peut être mise en lien avec le domaine du commerce international.

Si vous vous baladez sur le site du parti dont Marine Le Pen se fait la porte-parole, vous trouverez, en effet, la sous-section : « La réindustralisation de la France, contre le chômage et les délocalisations. »

La proposition faite par le Front National de réindustrialiser le secteur économique français correspondrait au passage du secteur tertiaire (les nouvelles technologies de l’information et de la communication notamment), qui regroupe environ 70% de l’emploi français, au secteur secondaire (industriel). On peut imaginer que, si le secteur tertiaire regroupe une majorité des emplois français actuels, c’est car ce dernier répond à une demande économique, qui pousse le secteur à se développer. Ainsi, il est envisageable que l’ accroissement de l’industrialisation soit incapable de rencontrer une demande suffisante. En outre, vous avez dû voir, en Histoire-géographie, qu’un pays qui recherche la croissance passe d’un secteur secondaire à un secteur tertiaire. 

Vous pouvez, d’ailleurs, à ce sujet, revoir la théorie du Take-Off de Rostow. On comprend alors aisément que le Front National propose d’aller à l’encontre de cette théorie.

Toujours dans ce processus de réindustrialisation, si la volonté du FN est la prospérité économique, il faudrait, a priori, que la France continue de faire partie du commerce international (notamment pour acquérir les ressources pour faire fonctionner ses usines et pour exporter les biens manufacturés qu’elle produirait). Or, en jouant le jeu du commerce international, la France ne pourrait qu’être soumise à la concurrence des pays ateliers qui sont spécialisés dans l’industrie et qui disposent d’une dotation en facteur relativement importante dans le facteur travail. On sait qu’en tendance, on pense qu’une forte démographie (comme celle de la Chine, par exemple) permettrait de produire, dans le secteur industriel, à un coût plus faible. Enfin, selon la balance commerciale des douanes, la France importe 98% du gaz et 99% du pétrole et du charbon qu’elle consomme actuellement.

« La réindustralisation de la France, contre le chômage et les délocalisations. » Marine Le Pen

Si l’on en suit la logique, le fait de se réindustrialiser reviendrait de facto à voir augmenter la quantité d’importations d’énergie fossiles (nécessaires à la réindustrialisation) ; ce qui entraînerait une augmentation des dépenses extérieures et, pendant une courte période, générerait certainement une augmentation du niveau de la dette.

Au vu de tous ces facteurs, certes orientés to make a point (démontrer quelque chose), je vous laisse construire la conclusion de ce court article en déterminant la faisabilité du projet du Front National.

Victor,

Prof de SES chez digiSchool

 

NOUVEAUTÉ

Le Canal Bus et son mur végétal politiquement incorrect

Canal Bus est une courte émission qui s’immisce quotidiennement dans Le Grand Journal. Les interprètes de cette petite tranche d’humour ne sont autre que les anciens comédiens de l’émission Action Discrète, parmi lesquels figure l’humoriste sportif, Julien Cazarre. Le concept de l’émission est de se servir d’une camionnette de Canal + et de prétendre, auprès de civils lambdas, que l’équipe réalise le tournage d’une future nouvelle émission de Canal.

C’est ainsi que le 08 novembre, les comédiens s’intéressent à une mode qui se répand jusqu’en France : le mur. À Calais, avec la construction du mur anti-migrants pour arrière-plan, Sébastien Tohen et Pierre Samuel s’intéressent aux plantes et à leur capacité à embellir la nouvelle fortification.

À leur habitude, les propos des comédiens sont loin de relever du politiquement correct ; de quoi illustrer l’humour grinçant, à la française.

Maureen

Prof de Français chez digiSchool

 

DU OLD SCHOOL POUR ÉVOQUER L’ACTUALITÉ

Say hi to Good Bye Lenin

Réalisé par Wolfgang Becker, Goodbye Lenin est sorti en 2003. L’histoire, un peu loufoque, est illustrée par une approche artistique intéressante. Avant la chute du mur de Berlin (1989), une maman de RDA (partie Est de l’Allemagne, sous la tutelle de l’État Soviétique) est plongée dans le coma. Elle ne se réveille qu’après la chute du mur. Or, de par son état de santé fragile, elle ne peut être exposée à quoi que ce soit qui pourrait représenter un choc à ses yeux. Son fils décide alors de lui cacher la réunification de l’Allemagne. S’installe ainsi subtilement une comparaison de ce que la mère est censée voir, le mode de vie des anciens allemands de l’Est, à la nouvelle réalité, plus proche du quotidien des ex-habitants de la RDA (Allemagne de l’Ouest). Dévoué et attentif, le jeune homme invite des enfants à chanter les mélodies des anciennes jeunesses soviétiques, truque des images de télévision ; en somme, cache le reste du monde à sa mère alitée. 

Parallèlement, il cherche à retrouver son père, vivant de l’autre côté des vestiges du mur ; une bonne occasion pour s’intéresser à l’impact que ces monuments ont sur le quotidien des familles.

En outre, le film est connu pour sa magnifique soundtrack, orchestrée par Yann Tiersen dont la fibre artistique avait déjà été réquisitionnée, début des années 2000, pour Amélie Poulain.

Selon nous, il s’agit d’un film bien malin, à revoir maintes fois et dont les musiques pourraient pacifiquement servir de fond sonore à vos révisions.

 

Test d’Histoire avec La Vague

En ce début d’année scolaire, Pauline, professeure digiSchool de philosophie vous avait conseillé de regarder La Vague, réalisé par Dennis Gansel en 2008. Ce produit allemand avait causé un tsunami de réactions positives, à sa sortie. Pourquoi ? - sûrement car il s’intéressait à comment une dictature pouvait faire surface et, sûrement aussi car, dans ce laboratoire d’expérience politique, les cobayes étaient des lycéens allemands. Comme le dit l’un des protagonistes du film ainsi que beaucoup d’autres allemands, ces jeunes sont tellement bien renseignés sur le sujet qu’il vient à les ennuyer et à les déranger. Et vous, par quoi serez-vous dérangés dans ce film ?

La haine ? La radicalisation ? La nature de la relation entre le professeur Wagner et ses élèves ? Une fois encore, on vous laisse être juges et surtout on vous invite à découvrir les divers éléments que Dennis Gansel tend à rendre responsables de la mise en place d’une autocratie (régime dans lequel le pouvoir est absolu, détenu par une personne exclusivement).

 

Pétez un boulon avec Les Temps Modernes

Enfin, pour illustrer un peu nos propos concernant la réindustrialisation de la France, il peut être de bon aloi de regarder Modern times, un film muet, en noir et blanc, de Charlie Chaplin, sorti en 1936. Considéré comme un chef d’œuvre, il dresse le portrait du monde industriel de son époque. De par des scènes aussi comiques qu’étonnantes, nous sommes confrontés à suivre le protagoniste dans sa lutte pour survivre au sein du monde industrialisé. En effet, robotisé par son travail répétitif et dépassé par le fonctionnement des machines, Charlot semble subir une activité économique qu’il n’a pas choisi.

Pour visualiser un peu mieux à quoi ressemble le travail à chaîne, voici un must à ajouter à votre programme culturel d’élève/étudiant !

Maureen & Victor

Profs chez digiSchool

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac S le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac S

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?