Epreuve du Bac de SVT

Epreuve du Bac de SVT

14 avril 2010 | digiSchool Bac S | 0 avis

L’épreuve du Bac des Sciences de la Vie et de la Terre dure 3h30. Pour les candidats n’ayant pas les SVT en spécialité, l’épreuve se compose en deux parties chacune noté sur dix points. Le coefficient de la matière est alors de 6. Pour les candidats ayant la matière en enseignement de spécialité, l’épreuve est composée de deux parties, la seconde étant scindé en deux sous parties. La première partie est notée sur 10 points, pour la seconde le barème est de 4 points et 6 points. Le coefficient est alors de 8.

Epreuve de la SVT

Enseignement obligatoire

Concernant l’enseignement obligatoire l’épreuve est divisée en deux parties, chacune noté sur dix points. La première partie porte sur la restitution de connaissances acquissent au courant de l’année, la seconde partie porte sur la pratique d’un raisonnement scientifique. Les sciences de la Vie ainsi que les sciences de la Terre sont chacune abordée dans l’une ou l’autre des parties de l’épreuve.
Les sciences de la terre comprennent les thèmes sur la mesure du temps et la convergence lithosphérique. La procréation et l’immunologie font partie des cours sur les sciences de la Vie. Certains thèmes font partis des deux sciences comme par exemple la parenté des êtres vivants et fossiles, sur la stabilité et variabilité des génomes et l’évolution, sur le couplage des évènements biologiques et géologiques.
La première partie de l’épreuve évalue les connaissances et acquis du candidat du programme de terminale. Les sept parties du programme peuvent être abordées. Pour cette épreuve le candidat n’a pas de documents. Il se retrouvera face à une question à laquelle il devra apporter une réponse illustrée par un ou plusieurs schémas et une réponse organisée.
La partie deux de l’épreuve notée sur 10 points, évalue le raisonnement scientifique du candidat et traite une ou deux parties du programme, différentes de la première partie de l’examen (seulement pour les spécialités SVT). Elle est divisée comme l’épreuve de spécialité en deux parties. La première notée sur 4 points, la seconde sur 6 points. La première sous partie vise à évaluer la capacité du candidat à extraire d’un document des informations nécessaire à la résolution du problème scientifique énoncé. La seconde sous partie, permets au candidat de mettre en relations des informations extraites de documents avec ses connaissances afin de répondre à un problème posée.

Enseignement de spécialité

La différence pour les candidats ayant choisis la spécialité SVT se trouvent dans la seconde sous-partie du deuxième exercice. Le reste de l’épreuve est identique à l’enseignement obligatoire. Cette sous-partie notée sur 6 points reprendre une partie du programme de l’enseignement de spécialité. Le but est le même que l’enseignement obligatoire, cette sous-partie vise à évaluer la capacité du candidat à mettre en relation des informations extraites de documents et ses connaissances.

Conseils et méthode

Exercice 1

• Lire avec attention la question pour éviter le hors sujet
• Ecrire au brouillon toutes les idées qui vous viennent à l’esprit
• Les organiser selon un plan et ne pas réciter ses connaissances !
• Rédaction de l’introduction et de la conclusion au brouillon
• Mise au propre de l’introduction puis développement
• Ne pas oublier de transitions
• Recopier la conclusion
• Faire les schémas au propre /!\
• Relecture

Exercice 2

Pour la première partie de cet exercice il est primordial de ne pas citer ses connaissances. Cette épreuve est commune à tous les candidats. Le document de cette question à très souvent été abordé au cours de l’année. Il est donc impératif de faire abstraction de ce qu’on sait en rapport pour que la réponse qu’on y apporte réponde bien à la question demandée.
• Lire ou observer le document attentivement.
• Lire la question attentivement
• Bien prendre en compte les limites de la question
• Rédiger en fonction de ce qu’on voit sur le document et non en rapport des connaissances.

La deuxième sous partie demande de résoudre un problème biologique. Plus souvent ces cours peuvent ne pas avoir été vus en cours d’année mais ils répondent au programme. Comme pour la question d’avant, il ne s’agit pas de restituer les idées telles quelles mais plutôt de les assemblé avec des informations extraites des documents.

• Analyser les documents
• Lire la question
• Noter au brouillon les idées en rapport avec la question puis les confronter aux informations du document.
• Rédaction au propre
• Un schéma de synthèse est parfois conseillé
• Relecture

Donne ton avis !

Veuillez répondre à la question suivante :


Vous devez être membre de digiSchool bac S

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?